RSS
RSS



 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
LA SSR RECRUTE !

SSR recrute des membres, 25$ seront offerts aux nouveaux à la SSR
Scénarios attendus

Carol Danvers, Abel Schreiber, Dominic Fortune, Elyanna Skowalski,
Heinrich Zemo et Rebecca Barnes sont très attendus.

Partagez|

Natalia A. Romanova - let the bullets fly, let them rain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
ADMIN ᚖ KGB
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t98-natalia-let-the-bullets-
FT. : sophie turner.
COPYRIGHT : morrigan.
AKA. : black widow.
MISSIVES : 104
STATUT CIVIL : célibataire.
DATE D'ARRIVÉE : 09/09/2017
LOCALISATION : new york.


Message Sujet: Natalia A. Romanova - let the bullets fly, let them rain Mer 15 Nov 2017, 22:32

01
Natalia A.
Romanova
Nothing serious, just feeling a little mortal these days.

ft. sophie turner

©️️ avatar : freesia
©️️ icons : underco
02
About

Prénom : Natalia, Alianovna.
Nom :
Romanova.
Âge : Dix-sept années.
Situation Familiale : Célibataire, tout son temps est consacré à la Mère Patrie après tout.
Nom de Code : Black Widow.
Localisation : New York.
Origines : La jeune femme est russe, née à Stalingrad.
Métier : Espionne.
Particularités : Elle est l'une des dernières créations de la Red Room. Malgré son jeune âge, la rousse s'est révélée assez efficace pour qu'une mission sur le sol américain lui soit confiée.
Allégeance : KGB.
Groupe : Vilain de l'Ombre, dissimulée parmi la population américaine, elle observe, elle écoute, tâchant de glaner le plus d'informations possibles.
Compétences particulières
Au cours de son entraînement à la Red Room, Natalia se vit injecter une variante -bâtarde- du Sérum du Super-Soldat. Bien que ce dernier n'ait rien changé à la morphologie de l'espionne, son métabolisme s'est vu amélioré par le sérum. Entendez par là ses capacités physiques et mentales ainsi que sa longévité. Son système immunitaire s'est aussi vu affecté. Ainsi, en plus de ne tomber que très rarement malade, si ce n'est jamais, son rythme de guérison est plus élevé que la moyenne. Le sérum la rend stérile ; une grossesse est en effet considérée comme un virus par ce dernier.

Le sérum ne faisant pas tout, la Red Room a entraîné les jeunes filles du programme Black Widow afin qu'elles maîtrisent différents arts martiaux. Le combat au corps à corps ne semble plus vraiment avoir de secrets pour la jeune femme alors que tous ses gestes sont mesurés, précis et généralement mortels. Le reste de l'entraînement fait d'elle un agent plus qu'efficace -destinée à être la meilleure. Sa bonne connaissance des armes lui permet de rester polyvalente et efficace malgré le fait qu'elle ne possède aucun pouvoir à proprement parler. Allant des armes de corps à corps aux armes de longue distance, la russe sait s'adapter selon les situations. On pourra ajouter à cela les divers gadgets qu'elle possède et sait utiliser mortellement.
Faiblesses
Conditionnée, formatée, ses idées ne sont pas les siennes, elle n'agit même pas pour son propre bien mais pour celui de ceux qui l'ont créé, ses actions pouvant alors paraître parfois suicidaire ; donner sa vie pour la Mère Patrie vaut plus que tout, elle n'a rien à perdre. Et quand bien même, rentrer bredouille au pays lui coûterait bien plus cher de toute manière. Son manque d'expérience lui fait parfois défaut et malgré ses quelques efforts pour combler ses quelques lacunes, Romanova ne peut rien faire de plus ; échecs et réussites seront ce qui pourra l'aider.
03
Meet me

Anecdotes : orpheline, ses parents ont péri dans un incendie. ᚖ sauvée par ivan petrovitch bezukhov, il l'élève quelques années durant. ᚖ elle se voit confiée à taras romanov, un maître espion. ᚖ formée et entraînée avec d'autres, logan howlett devient son mentor pendant quelque temps. ᚖ après un certain incident, ivan la place dans la red room. ᚖ la jeune femme est formatée, conditionnée pour n'être fidèle qu'à ses supérieurs. ᚖ elle maîtrise divers arts martiaux ainsi que les armes à feu. ᚖ elle est transférée au kgb après avoir reçu une version bâtarde du sérum du super soldat. ᚖ les dirigeants du kgb ont rapidement eu vent des événements de New York et y ont envoyé la rouquine. ᚖ pour l'instant, elle se fait passer pour une danseuse, nouvellement arrivée au Metropolitan Opera.
04
Knowledge

Ton rôle dans la lutte contre le crime : Natalia ne lutte en rien contre le crime, ou en tout cas, pas dans le sens où on l’entend. Pour l’américain moyen, elle n’est qu’une nouvelle danseuse, anonyme qui plus est, au Metropolitan Opera, pour d’autres elle est une Black Widow, et pour ceux-ci, elle est celle qui qui commet les crimes. Du simple vol d’information au meurtre, son panel d’activité est large et elle l’use au mieux pour satisfaire ses employeurs. Rentrer au pays bredouille serait une honte et la rousse n’ose imaginer ce qui lui en coûterait. Quoi qu’il en soit, pour elle, le crime, c’est le capitalisme. Alors elle sert ceux qui l’ont en quelque sorte asservi, modelant ses convictions pour que la jeune femme aille dans leur sens. Dans l’ombre elle agit, laissant traîner ses oreilles là où les informations sont, tâchant, sans pour autant paraître louche, de rejeter ce système dans lequel elle est infiltrée. Comme une trahison envers ses convictions alors que Natalia se fond dans la masse, parmi les américains qu’elle a apprit à détester de toute son âme. Mais elle s'est glissée dans son rôle, Laura Matthers, jeune femme talentueuse émergeant de sa campagne, à la recherche d’un nouveau départ alors que son compagnon est mort à la guerre.

Le mensonge est tissé, elle est infiltrée.
As-tu remarqué l'étrange orage ? : L’orage, ce n’est pas elle qui l’a observé. Oh non, loin de là. Elle se trouvait en Russie quand il a surgit. De cet orage, elle n’en sait que ce qu’il y a de noté sur les rapports du KGB. Pas grand chose entre autre. Sûrement ne serait-elle pas là si il en avait été autrement. Parce que des agents déjà infiltrés ont pu le voir sans en savoir plus, il a fallu que les soviétiques décident de fouiner. Ceux présents sur place avaient soit d’autres missions à mener à bien, soit n’avaient pas les capacités requises pour cette enquête. Peu les ont, ces capacités. Et si leurs derniers agents formés en date n’ont effectué que quelques missions -toutes couronnées de succès-, les envoyer en territoire potentiellement hostile restait risqué. Mais Natalia était prête. Natalia voulait faire ses preuves. Natalia voulait montrer qu’elle était digne. Qu’elle était à la hauteur des exigences de ses supérieurs. Et peut-être même plus.

Les Veuves sont vicieuses, tenaces. Elles usent des plus grandes faiblesses des hommes pour mener leurs missions à bien. Romanova veut être utile, elle veut prouver sa valeur. Rentre à la Mère Patrie ce qu’elle lui a donné. Alors si elle n’a pas vu l’orage de ses propres yeux, l’événement a fait assez parler les russes pour qu’elle le remarque.
05
Behind the screen

Moi, currywurst, certifie sur l'honneur avoir lu le règlement et prie conscience du contexte. Mon personnage est tiré d'un comics. Mon personnage peut être amené à mourir au cours d'une intrigue. Mon personnage sera inspiré des comics . Mon avatar est
Code:
ᚖ Sophie Turner [color=#669966]➙[/color] Natalia Romanova
, il a, s'il en a, ils sont déjà recensés.


On veut apprendre à te connaître : prout.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ KGB
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t98-natalia-let-the-bullets-
FT. : sophie turner.
COPYRIGHT : morrigan.
AKA. : black widow.
MISSIVES : 104
STATUT CIVIL : célibataire.
DATE D'ARRIVÉE : 09/09/2017
LOCALISATION : new york.


Message Sujet: Re: Natalia A. Romanova - let the bullets fly, let them rain Jeu 23 Nov 2017, 15:48

06
Learn
My history
Sa peau était aussi blanche que la neige qui tombait ce soir là et ses cheveux aussi flamboyants que les flammes qui dévoraient le bâtiment. Elle savait à peine marcher. Impossible pour elle d’échapper aux flammes qui se rapprochaient, consumant les lieux. La chaleur était étouffante, la lumière trop vive agressait ses rétines. Mais elle était presque calme pourtant, si ce n’était pour les larmes qui s’écoulaient de ses yeux, la faute à la fumée qui emplissait la pièce. Impuissante face au brasier, la jeune Natalia fixait les flammes qui dansaient devant ses yeux. Et quand l’atmosphère était devenue insupportable, l’enfant s’était mise à pleurer. Sa mère était parvenue à la récupérer avant que l’immeuble ne s’effondre. Protégée par sa génitrice alors que les deux étaient enfouies sous les restes incandescents du bâtiment. Elle aurait sûrement dû mourir cette nuit là. Quiconque doté d’un minimum de logique n’aurait parié en faveur de la mère de l’enfant, si ce n’est pour Ivan Petrovitch Bezukhov. Accompagné des deux autres soldats, il était venu chercher quelqu’un d’autre, fouillant parmi les décombres pour tenter de trouver sa sœur. Et à peine eut-elle le temps de donner le nom de son enfant qu’une autre partie de l’immeuble était tombé sur la femme. Le soldat devint alors une figure paternelle pour elle. Trop jeune, elle n’avait pas vraiment connu son véritable père. Juste des ombres, des détails sans importances qui n’étaient pas suffisants pour créer un souvenir correct. Mais ça n’avait pas d’importance, elle avait Ivan, n’est-ce pas ? Ainsi, il l’avait élevé durant les premières années de sa vie. Et la fillette s’était révélée être plus observatrice, plus intelligente qu’on ne l’était généralement à cet âge. 

La guerre menaçait et à nouveau, Ivan fut appelé pour servir la Mère Patrie. Trop attaché à la fillette, il ne pouvait se résoudre à la laisser dans n’importe quel orphelinat. Et c’est auprès de Taras Romanov qu’il trouva sa solution. Le maître espion dirigeait une école où il y faisait enseigner cet art qu’il maîtrisait si bien. Bien que réticent au début, l’homme avait fini par accepter. Natalia avait à peine dix ans alors que le russe l’intégra à son programme, et très vite, c’est lui qu’elle finit par considérer comme son père. Tandis qu’elle progressait, Logan Howlett commença à lui enseigner les arts martiaux. Et là aussi, un lien fort s’était créé. Il lui arrivait d’appeler le mutant « Little Uncle ». Et si cela faisait deux ans que la jeune fille s’entraînait, il ne fallut qu’un ordre et quelques heures pour que tout cesse. Tuer Logan était au dessus de ses forces. Mais elle n’eut pas à le faire, et ce dernier mit fin aux jours de Taras. Rapide et efficace. Peut-être que Romanova aurait dû l’arrêter, faire quelque chose pour sauver Taras. Mais ça aussi, elle n’y était pas arrivé. Parce qu’elle en était arrivée à lui préférer Logan. Alors elle avait fuit. Durant trois mois elle avait vécu seule, jusqu’à ce qu’Ivan finisse par la retrouver.

Il avait à nouveau prit soin d’elle et la petite lui faisait confiance. Il avait observé la gamine, cherchant une solution pour régler les problèmes auxquels ils étaient confronté. Lui qui avait déserté pour la retrouver et elle qui n’avait rien fait pour sauver le maître espion.  C’est peut-être l’affiliation d’Ivan au Département X et au Programme Black Widow, qui les sauva. Il n’avait pas fallu longtemps pour qu’elle soit intégrée au programme, aux côtés de 27 autres orphelines. Les premières semaines avaient été rudes et les fillettes n’étaient pas ménagées, mais Natalia ne partait pas de rien. Tenir un cadre strict ne faisait pas tout et très vite, et uniquement dans le but d’obtenir de meilleurs résultats plus rapidement, que les dirigeants du projet prirent la décision d’implanter de faux souvenirs dans la mémoire des jeunes filles, entre le conditionnement et les lavages de cerveaux, ils en étaient même à user de phéromones pour s’assurer que jamais elles n’attaquent leurs supérieurs. Les 28 orphelines du programme Black Widow étaient devenues 28 futures ballerines de l’Opéra de Moscou. Dans leurs esprits en tout cas.

Sous l’œil acéré de Lyudmila Kudrin, les élèves évoluaient. Développant leurs aptitudes pour la danse mais surtout celles pour lesquelles on les avait sélectionnées. Espionnage, infiltration, combat au corps à corps, maniement des armes à feu. Formées à manipuler sans scrupules aucuns. Rien n’était laissé au hasard. Et au fur et à mesure qu’elles gagnaient en efficacité, de faux souvenirs étaient régulièrement implantés. Ne serait-ce que pour éviter un quelconque débordement tandis qu’elles auraient eu les capacités pour s’enfuir, ou au moins essayer, prenant la vie d’agents et de membres potentiellement importants du Département. Quoi qu’il en soit, peu importe la version qui était servie, ce qu’elles faisaient la gloire de la Mère Patrie était mise en avant. Que ce soit la culture soviétique en tant que ballerine ou sa suprématies alors qu’elles s’entrainaient pour la Red Room.  Durant toutes ces années, Natalia n’avait pas manqué de se faire remarquer malgré ses débuts difficiles. Ses résultats dépassaient ceux de la majeure partie des autres jeunes femmes. Ivan n’avait jamais réellement ôté son regard inquisiteur de la rouquine, suivant ses progrès de très près, alors que ses souvenirs faisaient de lui son chauffeur. Toujours exigeant avec elle, peut-être parfois même qu’avec les autres, la moindre erreur se devait d’être payée, poussant Natalia vers le haut, l’invitant à battre à chaque fois de nouveaux records. 

Moins d’une dizaine d’années s’étaient écoulées depuis son entrée dans la Red Room. Comme à chaque fois, Natalia donnait tout ce qu’elle pouvait pour atteindre l’excellence. Pour une fois et durant un très court instant, elle avait même cru déceler de la fierté dans le visage habituellement si dur et sérieux d’Ivan. La jeune rousse s’était finalement démarquée, il ne lui restait que très peu de temps avant que la première étape de sa formation arrive à son terme. Lors de la tristement fameuse cérémonie de graduation, Natalia se vit recevoir une version bâtarde d’un sérum du même acabit que celui de Captain America. Alors que ses capacités s’en voyaient accrues, la rendant plus efficace que jamais, Natalia finit par obtenir le titre de Black Widow, rendant sa réussite officielle. Elle avait dix-sept années à présent, et tout ce qui importait, c’était de satisfaire ceux qui l’avait, en quelque sorte, créée.

Lorsque des rapports émergèrent sur un orage quelque peu particulier, la décision fut rapidement prise de l’envoyer sur le terrain. Première grosse mission, infiltration en territoire potentiellement hostile. Elle en était capable, en théorie. C’est sous l’identité de Laura Matthers, simple citoyenne américaine avec quelques talents pour la danse, que Natalia avait débarqué aux États-Unis. Il lui fallait à présent s’intégrer, devenir l’une d’entre eux. Quelques visages étaient déjà dans son viseur ; elle devait découvrir si l’orage était si suspect que les infiltrés déjà présents l’avaient décrit. Les américains avaient déjà de l’avance sur le plan scientifique, ils disposaient de l’arme nucléaire et l’URSS ne faisait toujours pas le poids. Ils ne pouvaient pas les laisser prendre une nouvelle longueur d’avance après tout.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Natalia A. Romanova - let the bullets fly, let them rain Ven 24 Nov 2017, 10:01

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche Nat Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Natalia A. Romanova - let the bullets fly, let them rain

Revenir en haut Aller en bas

Natalia A. Romanova - let the bullets fly, let them rain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Natalia Alianovna Romanova & Charge Me Up like Electricity Jumpstart my Heart...
» Milana Natalia Nina Mednikova [M.N.N.M~FINISHED]
» PV AVENGERS
» (F/FAMILY) Kristina Romanova - dear sister tell me how to lie
» Natalia Romanova - Back in Black [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to the Past :: Carry on my wayward son :: On the road so far :: Ils sont des nôtres-