RSS
RSS



 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
LA SSR RECRUTE !

SSR recrute des membres, 25$ seront offerts aux nouveaux à la SSR
Scénarios attendus

Carol Danvers, Vladimir, Dominic Fortune, Elyanna Skowalski,
Richard Rider & Alexi Shostakov sont très attendus.

Partagez|

Remind me to forget - post-event (Dr Strange)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Mutant
Voir le profil de l'utilisateur

MISSIVES : 46
FT. : Ezra Miller
AKA. : On verra D8
CLASSE : Classe 2
COPYRIGHT : Redd
DATE D'ARRIVÉE : 15/05/2018
ZONE LIBRE : #66cc99


Message Sujet: Remind me to forget - post-event (Dr Strange) Jeu 17 Mai 2018, 19:29


Lorsqu’on t’avait dit après la guerre ‘c’est fini, on a gagné’, tu l’as cru. T’as voulu y croire plus que tout. Croire que ça n’arriverait plus. Plus jamais. T’as sous-estimé la nature humaine, mon pauvre Léonard. Tellement que s’en est presque risible. T’es venu en Amérique pour essayer de chasser tes démons. Jamais, jamais tu ne t’es dit qu’il réussirait à te retrouver ici. La guerre t’avait marqué. Pas besoin d’être en première ligne pour ça. Tous les soirs, tu entends encore les coups de feu. Toutes les nuits, tu rêves des corps que tu as vu s’empiler en nombre. Une image aussi net que si tu y étais encore. Un souvenir beaucoup trop précis pour être normal. Une chose qui t’empêche de dormir depuis des mois. Tes yeux sont cernés de fatigue. Tu aurais pu faire peur à n’importe qui, mais encore aurait-il fallu que quelqu’un daigne poser son regard sur toi. Après tout, qui s’intéresserait à un être entre deux genres comme toi ? A part pour te frapper bien sûr. Aujourd’hui encore, t’y a eu droit. Deux imbéciles qui t’ont traité de tous les noms. Tu t’es laissé faire. Pas envie de te prendre la tête. Mais c’est à cause d’eux qui tu t’es retrouvé à Time Square ; en enfers. Tu voulais prendre un chemin plus sûr pour rentrer.
Eviter les problèmes.
Dommage…
Quand tu es arrivé, rien ne laissait présager de la suite. Il a suffit d’un seul instant pour que Time Square soit envahi par les cris et les détonations ; des bruits que tu connais si bien. Le premier réflexe de n’importe qui aurait été de se mettre à couvert. D’essayer de comprendre ce qui se passer. Tu n’en as même pas eu le temps. Dès l’instant où les balles se font entendre,  tu t’arrêtes. Tu vois ce qui se passe, mais ton cerveau se perd dans ses souvenirs. Tu mélanges passé et présent. Tu ne réagis plus. Tu ne fonctionnes plus correctement. Tu plantes. La seule chose qui finit par te tirer de ta transe est une bruit au dessus de toi. Tu lèves la tête et vois un immeuble - peut-être - entrain de s’effondrer. Tout se passe trop vite pour t’aies vraiment le temps de réagir. T’as juste ce réflexe - ce foutu réflexe beaucoup trop utile - de protéger tes mains. Elles représentent tout ce qu’il te reste. La musique. Tu ne supporterai pas que cela te soit arraché à son tour.
Noir.
T’as pas pu voir ce qui s’est passé dans le détail. Dans le fond, tu t’en fous. La seule chose qui occupe ton esprit c’est que tu es coincé. Tu es face au sol. Tu ne vois rien. Tu paniques, Léonard ? C’est ça, tu paniques. Ton souffle est court. T’es pas taillé pour ce genre de chose. Tu sens un poids. Sur ton dos ? Sur tes jambes ? Tu ne sais pas trop. T’es un peu perdu. Non. Pas un peu. Complètement. Comment tu vas pouvoir sortir de là ? Tu ne sais pas quoi faire. Tu ne sais pas combien de temps s’est passé. T’entends plus de coups de feu, heureusement. Mais ça ne veut pas forcément dire que la situation s’est calmée. Ni que quelqu’un est dans les environs. Vas-tu vraiment prendre le risque de crier, petit Léonard ? D’attirer l’attention d’un inconnu ? Tu sais les risques que tu encours pourtant, non ? Est-ce que tu as vraiment envie de ça ? Malgré tout ça, t’as envie d’essayer. C’est là que tu te rends compte que t’es encore sous le choc. Parce que ta voix ne te répond plus. Tu n’arrives qu’à produire un raclement grave suivi d’une quinte de toux.
T’espères juste que quelqu’un t’as entendu maintenant.
Parce que sinon…

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Sorcier Suprême
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t732-stephen-v-strange-miste

MISSIVES : 998
FT. : Benedict Timothy Carlton Cumberbatch
AKA. : Doctor Strange
STATUT CIVIL : Célibataire
MULTIFACE : Aedan McLeod & Robert B. Banner
COPYRIGHT : Rogers
DATE D'ARRIVÉE : 02/05/2018


Message Sujet: Re: Remind me to forget - post-event (Dr Strange) Ven 18 Mai 2018, 02:37



Remind me to forget
7 septembre 1945 . 12h00 - Léonard Williams & Stephen V. Strange
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆

Le chaos, encore. Ils avaient fait ce voyage pour s'arracher aux désastres mais en avaient laissé quelques gouttes filtrés jusqu'ici. Dans son passé il n'y avait aucune trace d'un tel évènement, New-York venait de rencontrer les maux du vingt-et-unième des décennies en avance mais y avait-il de véritable raison de s'en inquiéter ?
Stephen avait fait son entrée dans le centre nerveux du chaos en laissant l'illusion d'un uniforme des forces police confondre sa silhouette dans le flot d'individus qui tentaient d'y voir plus clair dans cette poussière. Les secours étaient à pied d’œuvre, malgré l'inédit de la situation la méthode des équipes portaient leurs fruits, de quoi laisser notre invité d'un autre temps mener ses investigations sans s'impliquer auprès des vies chamboulées. La magie avait eu son heure ici, la trace était évidente et presque identifiable. Il fallait avouer que cette signature faisait partie de celle qu'il avait été censé chasser jusqu'à ce qu'elle ne devienne une alliée, marquant d'avantage son aura dans sa mémoire. Qu'elles étaient les chances pour que Loki ait traversé ce second portail ? Pour tout dire Stephen avait une réponse à cette interrogation, une réponse plutôt précise qui l'encourageait à considérer sérieusement cette possibilité.
Suivant le fil des indices, notre homme se glissa dans un coin moins agité des lieux, il avait déjà probablement été ratissé à moins que son tour ne tarde encore. Les façades de quelques bâtiments avaient souffert ici, les décombres avaient investi la route mais un relatif silence régnait. Profitant de cette tranquillité, Stephen lança un sortilège pour le guider grâce à un mandala venant se loger au creux de sa paume tel une boussole. Progressant dans les gravats, il prit le temps de se baisser pour soulever un pan de couverture recouvrant un corps inanimé dont la mortalité ne pouvait être reniée, assuré du sort de la victime il la recouvrit à nouveau pour continuer son chemin. Le Sorcier avait presque dépassé cette zone particulièrement chaotique lorsqu'un son attira brutalement son attention en arrière. Un signe de vie, un râle, un mouvement indicible de pierre et une quinte de toux, il n'avait rien rêvé de tout cela et ne pouvait guère l'ignorer.

▬ " Il y a quelqu'un ? " Stephen se retourna, jetant un œil aux alentours avant de changer de sortilège en quête d'une trace de vie à proximité. Trace qu'il repéra sans grande difficulté même s'il était de comprendre comment les secours avaient pu passer à côté de l'individu enseveli sous une certaine masse de gravats. Arrivé à cette constation notre Sorcier jeta un nouveau coup d’œil aux environs pour jauger de ses possibilités. Déblayer à mains nues n'en était pas une, il ne s'appelait pas Steve Rogers et pire encore, il partait avec un handicape. Rameuter du monde était une perte de temps alors qu'il pouvait en finir dans l'instant. Sa décision prise, le Sorcier invoqua le sortilège qui transmuta les gravats à proximité de la victime en poussière, celle-ci s'éleva, atténuant la visibilité autour de la scène qui de toute manière n'intéressait personne. " Ne bougez pas. " Laissant le nuage de poussière voltiger Stephen emprunta le chemin qu'il s'était formé vers l'homme étendu sur le ventre. " Depuis combien de temps vous êtes là ? Vous vous rappelez ? " Chassez le naturel il revient au galop, c'était d'autant plus vrai lorsque celui-ci se mêlait aux automatismes sculptés par des années de pratique de la médecine. Arrivé auprès du jeune il posa un genou au sol, observant de plus près sa silhouette qui semblait assez miraculeusement préservé. Stephen avait délaissé son déguisement quelques instants auparavant, retrouvant sa tenue mais aussi sa compagne rouge sur ses épaules. Il se baissa un peu plus, cherchant à capter le regard de son interlocuteur pour en évaluer l'état. " Docteur Strange, il s'en est fallu de peu que je passe sans vous voir. " Il glissa un sourire pour accompagner cette présentation et cette remarque qui portait le soupçon d'amusement destiné à détourner l'attention du traumatisme.

code by bat'phanie


It was the only way. Doctor Strange;
The language of the mystic arts is as old as civilization. The sorcerers of antiquity called the use of this language "spells." But if that word offends your modern sensibilities, you can call it a program. The source code that shapes reality. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mutant
Voir le profil de l'utilisateur

MISSIVES : 46
FT. : Ezra Miller
AKA. : On verra D8
CLASSE : Classe 2
COPYRIGHT : Redd
DATE D'ARRIVÉE : 15/05/2018
ZONE LIBRE : #66cc99


Message Sujet: Re: Remind me to forget - post-event (Dr Strange) Ven 18 Mai 2018, 23:20


Tu les entends Léonard ? Tu les entends ces bruits de pas qui approchent ? Cette voix qui te demande s’il y a quelqu’un ? Oui. Oui, bien sûr qu’il y a quelqu’un. Il y a toi. Mais encore faut-il qu’il te remarque ? Tu essayes de répondre, mais à nouveau ta voix ne t’obéit pas - peut-être trop de poussière dans ton poumon pour le moment ? Du coup tu tousses. Et tu recommences, volontairement. A défaut d’entendre ta voix, il va bien entendre ta toux, non ? Tu l’entends s’approcher - du moins tu le crois, les sons sont en partis étouffé par les poids qui te recouvre. Tu l’entends, tu l’entends… Puis tu ne l’entends plus. Mais les derniers bruits étaient proches. Très proches. Il a visé juste. Hein ? Ton coeur accélère, tu as peur d’être seul à nouveau. Mais tu entends cette phrase. Cette petite phrase. Ne bougez pas. D’un coup, tu es rassuré. Et tu obéis. Il est là. Il va t’aider. Il sait ce qu’il fait. Il sait ce qu’il fait ?
Et finalement, c’est le soulagement. Tu sens les poids qui te retenaient s’envoler, d’un coup. Il n’y a plus que de la poussière. Tu tousses à nouveau - normal - mais tout va bien. Tu vas bien. T’en soupires même de soulagement. Mais avant de te redresser, tu préfères prendre ton temps. Vérifier que tu n’as pas de douleurs. Et puis même, il n’est jamais bon de le faire trop vite. Tu le fais lentement. Tout en répondant à la question de ton sauveur. ‘Je… Je ne sais pas depuis combien de temps. J’ai dû… être assommé par le choc. Quand je suis arrivé ici, c’était silencieux… Et puis d’un coup, il y a eu des coups de feu. Et puis je me souviens de… ‘ Il te faut un instant. Celui de retrouver exactement la scène dans ta mémoire. Pendant cet instant, ton regard devient vide. Tu ne réagis plus. Tu te repasses toute la scène dans ta tête. ‘D’une bête noire. D’attaques. De cris. De… De feu ?’ Pendant un moment, tu doutes. D’où venait ces flammes ? Tu te souviens de tout ce que tu as vu. Même si ce n’est qu’un court moment. Même si c’est rapide. Et aussi fou que cela puisse paraître, le feu semblait provenir de quelqu’un… ‘Mais c’est impossible…’ T’as oublié que t’étais pas seul, hein Léonard ? T’as oublié que quelqu’un vient tout juste de te sauver la vie. T’es à nouveau perdu dans ton monde, dans ta bulle. Il te faut une nouvelle phrase pour te sortir de ton état second. T’es à genou maintenant et pour la première fois, ton regard se redresse face à celui grâce à qui tu es vivant. Docteur Strange. Ton premier réflexe est de te figer. C’est quoi cette tenue au juste ? Tu n’as jamais rien vu de semblable. Et puis… Une cape ? Qui porte des capes ? Franchement ? Enfin, qui es-tu pour le juger ? Cet homme, tu lui dois tout Léonard. Tu ne vas pas commencer à te poser des questions maintenant… Enfin, pas sur sa tenue en tout cas. ‘Léonard Williams… Merci.’ C’est une bonne façon de lui montrer que tout va bien : tu te souviens encore de qui tu es. Réussiras-tu seulement à l’oublier un jour ?
Tu finis par te redresser entièrement, doucement. Tu tiens sur tes deux jambes, même si elles tanguent. C’est déjà ça. Tu jettes un coup d’oeil autour de toi pour évaluer les dégâts. Un champ de ruine. Voilà ce qu’il reste. Tu ne peux pas t’empêcher de te demander ce qui s’est passé, hein ? Enfin, pour quelle raison tout ça a eu lieu. Est-ce que la guerre est à nouveau déclarée ? Mais finalement, c’est une autre question qui franchit tes lèvres. ‘Comment avez-vous fait pour me libérer ?’ Tu es perplexe. Tout ce qui te retenait s’est comme… envolé, d’un seul coup. Pourtant, cet homme face à toi est seul et ne semble pas être de ceux qui comptent sur leur muscle. Alors… comment ? Pourquoi ? Tant de questions qui traversent ton petit esprit, tant de questions auquel tu voudrais une réponse… Mais autant y aller par étape, hein ?
Un pas après l’autre.
Une question après l’autre
.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Sorcier Suprême
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t732-stephen-v-strange-miste

MISSIVES : 998
FT. : Benedict Timothy Carlton Cumberbatch
AKA. : Doctor Strange
STATUT CIVIL : Célibataire
MULTIFACE : Aedan McLeod & Robert B. Banner
COPYRIGHT : Rogers
DATE D'ARRIVÉE : 02/05/2018


Message Sujet: Re: Remind me to forget - post-event (Dr Strange) Sam 19 Mai 2018, 23:56



Remind me to forget
7 septembre 1945 . 12h00 - Léonard Williams & Stephen V. Strange
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆

Ne pas bouger, la requête est rapidement égarée car l'homme se redresse déjà le temps qu'il arrive à ses côtés. Stephen le laisse faire cependant, guettant un signe de faiblesse même si son apparence laissait à penser qu'il avait été plutôt préserver dans la mésaventure. L'individu semble prudent, testant ses forces avant de s'élever, notre docteur attentif ne décèle aucune alarme alors qu'on lui répond.

▬ " Je… Je ne sais pas depuis combien de temps. J’ai dû… être assommé par le choc. Quand je suis arrivé ici, c’était silencieux… Et puis d’un coup, il y a eu des coups de feu. Et puis je me souviens de… " Le silence se posa, Stephen qui avait déjà un genou au sol se pencha pour voir le visage du jeune homme et se heurta au vide de son regard. Une perte de conscience ? Un trouble ? Une attaque ? Il n'y avait pourtant aucun signe, ses yeux étaient juste littéralement vide... Le phénomène avait de quoi intriguer et le Sorcier fronça légèrement ses sourcils avant que l'individu ne revienne avec lui. " D’une bête noire. D’attaques. De cris. De… De feu ? Mais c’est impossible… " Les propos étaient intéressants, vagues et imprécis mais intéressants car ils appelaient certaines identités connues dans son esprit. Mais dans l'immédiat, Stephen était encore au stade de la préoccupation de cette déconnexion que l'homme avait traversé.

▬ " Je vois. " Tel celui qui semblait entendre sans écouter, il déclama ces deux syllabes avant de se reprendre et de passer à la présentation. L'étape était utile car son nouvel ami était en train de se heurter à sa tenue et avait donc besoin d'une distraction avant de se poser trop de questions.

▬ " Léonard Williams… Merci. " Ce fut au tour de Stephen d'encaisser et il ne fut pas le seul car le col de sa cape se redressa légèrement avant de reprendre sa forme habituelle. Il ne savait pas pour l'artefact mais lui cette identité lui évoquait des souvenirs. Son regard se fit plus inquisiteur, jaugeant l'âge du jeune homme avant d'effectuer quelques calculs qui se recoupèrent avec le phénomène observé quelque temps plus tôt. Le résultat n'avait guère d'équivoque, pouvait-il encore raisonnablement douter sur le lien entre ces deux identités ? " Comment avez-vous fait pour me libérer ? "Il s'était remis debout et semblait tenir sur ses pieds, un dénouement heureux lorsque l'on se permettait de songer au fait que son avenir aurait pu s'arrêter en ce jour à cause des empêcheurs de tourner en rond du vingt-et-unième siècle. Notre Sorcier se redressa lui aussi, préservant son regard sur cette silhouette qui révélait ses mystères.

▬ " Vous ne vous en souvenez pas ? Vous vous êtes remis debout trop vite. " Aplomb et affirmation, la meilleure façon d'exploiter un traumatisme et une désorientation pour esquiver les questions trop pointilleuses. Il continua d'ailleurs sur sa lancée, entretenant son air de Docteur concentré pour interroger à nouveau. " Avez-vous mal quelque part ? Vous n'avez pas l'air d'aller trop mal après cette mésaventure mais je vous conseillerez de passer par l'hôpital pour vérifier que tout est en ordre. " Préoccupation et conseil, Stephen jouait sur plusieurs tableaux dans l'intérêt de Monsieur Williams même si il ne put rater l'occasion d'approfondir ses réelles investigations. " Dites moi, cette bête noire, elle faisait quelque chose de spéciale ? " Identifier les individus qui avaient traversé le portail était l'une des priorités, si l'un d'eux laissait des agitations magique dans son sillage, les autres demandaient une enquête moins mystique pour les identifier.

code by bat'phanie


It was the only way. Doctor Strange;
The language of the mystic arts is as old as civilization. The sorcerers of antiquity called the use of this language "spells." But if that word offends your modern sensibilities, you can call it a program. The source code that shapes reality. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mutant
Voir le profil de l'utilisateur

MISSIVES : 46
FT. : Ezra Miller
AKA. : On verra D8
CLASSE : Classe 2
COPYRIGHT : Redd
DATE D'ARRIVÉE : 15/05/2018
ZONE LIBRE : #66cc99


Message Sujet: Re: Remind me to forget - post-event (Dr Strange) Jeu 31 Mai 2018, 22:43


Attends… Est-ce que je viens bien de voir ? Est-ce que je viens de voir cette cape bouger d’elle-même ? ‘Que… ?’ J’ai ce foutu réflexe pas très malin de tendre la main vers cette… chose ? Mais malgré tout, je me retiens d’y toucher. Heureusement. Non ? Mais comment est-ce possible… ? Ok. Ok. Beaucoup trop de question dans ma tête là. Beaucoup trop de choses que je n’arrive pas à comprendre - et je n’aime pas ne pas comprendre. Mes sourcils se froncent pendant que je l’entends me parler à nouveau.
Vous ne vous souvenez pas ? Cette phrase me fait rire. Je crois même que j’esquisse un petit sourire qui sonne faux. Tellement faux. ‘Non… Non. Ce n’est pas que je ne me souviens pas - je n’oublie jamais rien. Juste… Je n’étais pas dans la bonne position pour voir. Mais…’ Mais de toute façon, je n’oublie jamais rien, pas vrai ? Mais ça, il l’ignore encore. Même si je le voulais, je n’oublierai pas. Jamais. C’est ma croix, ma malédiction. Incapable de vivre au présent, je ne vis qu’au travers de souvenirs - mais comme beaucoup au final… Je suis juste le seul à en avoir conscience. Et puis l’autre - Docteur Strange… Ce nom… Quel nom étrange… - continue de parler. Il change de sujet. Il parle d’autre chose. Bien sûr. C’est tellement plus simple. Je lui réponds vaguement, trop plongé dans mes souvenirs. ‘Oui, oui, j’irais. Bien sûr…’ L’hôpital. J’ai jamais aimé ça. Jamais. Mais bon, je suppose qu’il faut que je vérifie jusqu’où ma bonne étoile est allée aujourd’hui. Mais pas tout de suite. J’ai trop de questions pour le moment. Des questions auquel lui seul pourra répondre…
Cette bête noire… On revient dessus. Le sujet à l’air de l’intéresser. Je peux comprendre, je n’avais jamais rien vu de pareil. Mais la question est trop… précise. Trop spécifique. Comme s’il cherchait quelque chose. Il sait quelque chose, peut-être ? Pour le moment, je préfère aller dans son sens. Répondre à ses questions, de façon la plus précise possible. ‘Mmmh… Elle… La première fois que je l’ai vu, elle se trouvait ici.’ Je pointe du bout du doigt l’une des fenêtres de l’immeuble face à moi. Une en particulier. Mon doigt n’est pas hésitant, il est net et précis. Je ferme les yeux. Le paysage face à moi et le même que celui de mes souvenirs, pas vrai ? Autant me servir de ceux qui ne vont pas me faire défaut alors. ‘Puis elle a sauté par ici et…’ Je retrace saut par saut son parcours. La moindre de ses actions. Je décris tout. Absolument tout. D’une façon extrêmement précise. Comme si la scène se déroulait encore devant mes yeux - et c’est un peu le cas. Et bien sûr, toujours les yeux fermés. ‘... et puis là, j’ai été surpris par la destruction de l’immeuble. Et j’ai eu un noir. J’ai du m’évanouir un moment… Vous savez ce que c’était ?’ Maintenant, c’est à mon tour de poser les questions. A mon tour d’essayer de voir plus clair. Je suis complètement perdu et j’ai aussi besoin d’y voir plus clair.  ‘Vous savez ce qui s’est passé ici ? Et puis qui êtes-vous au juste ? J’ai bien vu votre cape bouger d’elle-même, pas vrai ? Expliquez-moi, j’ai besoin de comprendre !’ Si ça se trouve, il n’avait aucune information à me donner. Je me trompais complètement. Mais c’est un besoin physique chez moi, de vouloir absolument tout comprendre. Alors s’il pouvait au moins un peu m’éclairer….
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Sorcier Suprême
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t732-stephen-v-strange-miste

MISSIVES : 998
FT. : Benedict Timothy Carlton Cumberbatch
AKA. : Doctor Strange
STATUT CIVIL : Célibataire
MULTIFACE : Aedan McLeod & Robert B. Banner
COPYRIGHT : Rogers
DATE D'ARRIVÉE : 02/05/2018


Message Sujet: Re: Remind me to forget - post-event (Dr Strange) Lun 04 Juin 2018, 15:15



Remind me to forget
7 septembre 1945 . 12h00 - Léonard Williams & Stephen V. Strange
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆

Léonard Williams, c'est vrai qu'à présent qu'il y songeait il y avait bien quelque chose dans les traits de ce visage. Le poids des ans en plus aurait pu l'empêcher de faire le rapprochement, du moins dans l'immédiat alors qu'il n'était pas véritablement là pour faire de "nouvelles connaissances. La brève animation de sa compagne rouge ne sembla pas lui échapper et Stephen opéra donc une distraite esquive d'intérêt, le concentrant sur un autre sujet avant de lui conseiller un détour par l'hôpital pour s'assurer qu'il était véritablement prêt à repartir gambader. L'identité dévoilée, notre Docteur pouvait à présent savoir qu'il avait un interlocuteur de qualité pouvant l'aider à définir l’identité des troubles-fêtes de la journée et c'est pour cela qu'il l'interrogea sur les agissements de cette "créature noire".

▬ " Mmmh… Elle… La première fois que je l’ai vu, elle se trouvait ici. [...] Et puis là, j’ai été surpris par la destruction de l’immeuble. Et j’ai eu un noir. J’ai du m’évanouir un moment… Vous savez ce que c’était ? " La description détaillée avait le résultat escompté, de toutes ses connaissances il y en avait bien peu pouvant correspondre à ce récit. Pour tout dire il n'en voyait qu'un qui n'aurait d'ailleurs pas trop rechigné à suivre les aspirations d'un Dieu vexé. Si alliance il y avait le problème allait vite dégénérer et la Terre allait être perturbé bien plus vite que prévue. Songeur, Stephen ne revint vers l'observation de son interlocuteur que quelques secondes plus tard pour répondre à son interrogation.

▬ " C'était probablement un extra-terrestre un peu trop collant, c'est bien son genre d'agir de la sorte. " Mentir ? Très franchement cela n'avait aucune utilité lorsque la vérité était bien trop éloignée des concepts communs. À cette époque la notion de vie au-delà de la Terre était à peine évoquée dans les fictions alors la concevoir comme une réalité... Notre Docteur souligna son propos avec un léger sourire sarcastique, baignant ainsi ses mots dans un bain mystérieux qui ne donnait ainsi aucune prise compréhensible à Léonard.

▬ " Vous savez ce qui s’est passé ici ? Et puis qui êtes-vous au juste ? J’ai bien vu votre cape bouger d’elle-même, pas vrai ? Expliquez-moi, j’ai besoin de comprendre ! " Tel un adulte confronté à une jeune âme bien curieuse, Stephen observa son interlocuteur avec un sourire amusé. Si il avait seulement su ce que pouvait être son avenir il n'aurait peut-être pas précipité sa quête de compréhension.

▬ " Vous avez surtout besoin de vous asseoir tranquillement et de faire quelques examens pour vous assurer que tout va bien. Il serait dommage que votre regard joue des tours à cette formidable mémoire. " Distiller le doute, tel un prestidigitateur prêt à user de l'état délicat dans lequel une telle expérience plongeait un être humain, Stephen ne reculait guère devant ce genre de stratagème qui prenait corps avec son assurance et son sourire amusé. " Néanmoins, si vous voulez tout savoir, c'est pour comprendre ce qu'il s'est passé que je suis ici. Et je crois votre mémoire assez fiable pour vous souvenir de mon identité, ou alors nous avons un véritable sujet de préoccupation. " La poussière commençait à se redéposer à nouveau, offrant une vision un peu plus défini du désastre de la rue, il était temps qu'il bouge mais pouvait-il décemment laisser Williams errer après sa mésaventure ? Il serait probablement plus censé qu'il s'assure de le laisser entre de bonnes-mains. " Vous pouvez marcher ? "

code by bat'phanie


It was the only way. Doctor Strange;
The language of the mystic arts is as old as civilization. The sorcerers of antiquity called the use of this language "spells." But if that word offends your modern sensibilities, you can call it a program. The source code that shapes reality. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mutant
Voir le profil de l'utilisateur

MISSIVES : 46
FT. : Ezra Miller
AKA. : On verra D8
CLASSE : Classe 2
COPYRIGHT : Redd
DATE D'ARRIVÉE : 15/05/2018
ZONE LIBRE : #66cc99


Message Sujet: Re: Remind me to forget - post-event (Dr Strange) Mar 19 Juin 2018, 13:39


La situation est complètement hors de contrôle. Je suis tout simplement et purement perdu. Je ne comprends pas ce qu’il s’est passé. Ni ce qui se passe. Mon cerveau essaye de tirer des conclusions logiques et n’y arrive pas. Pire encore, le discours de l’homme face à moi me perd à chaque mot un peu plus. Un extra-terrestre ? Et puis quoi encore ? Mon regarde interloqué à cet instant veut tout dire… ‘Un… Extra-terrestre…’ Je répète à voix haute. Histoire d’être sûr d’avoir bien entendu. Si jamais ce n’est pas le cas, il me corrigera, non ? L’espace d’un instant, je me demande si lui aussi n’aurait pas pris un mauvais coup… Mais il a l’air d’être arrivé après coup, alors comment cela aurait-il pu se produire ? Et puis, il est trop propre pour que ce soit le cas… Enfin, je crois. Ce serait logique, non, qu’il soit aussi sale s’il s’était pris un coup ? Enfin, un coup au niveau du parc, bien sûr. S’il a fait une mauvaise chute avant, ça ne se serait pas vue. Mais… Comment on fait une mauvaise chute avec une cape… vivante ? ET COMMENT DIABLE UNE CAPE PEUT BOUGER D’ELLE-MÊME ?
En fait, j’en suis au stade où je pose des questions dont je n’écoute pas vraiment la réponse. Mon cerveau continue de fonctionner de son côté. Il cherche de lui-même des réponses qu’il ne trouvera jamais - parce qu’il ne peut tout simplement pas les avoir. De toute façon, même si je n’écoute pas vraiment, j’entends. Et je n’oublie rien. Donc je peux faire deux choses en même temps, non ? Non. Je sais que mon regard ne me joue pas des tours. Ce n’est pas possible. C’est ce que je vois que je n’oublie pas. Donc si je m’en souviens, c’est que je l’ai vu. Que c’était là. Il ne peut pas en être autrement. Surtout que le docteur n’a pas semblé plus surpris que cela parce que j’ai dit. Donc cela devait faire du sens pour lui, non ? Non ? Si hein. Bien sûr que c’était ça. C’était forcément ça. La seule solution logique. Mais comment ? Pourquoi ? Ah ! Il est bien là pour comprendre. Je suis rassuré. Mais je ne comprends pas le rapport entre ses paroles et ce que j’ai dit. Oui ma mémoire est fiable. Mais jamais elle n’a été remise en question, non ? Les seules questions qui se posent sont les suivantes : que c’est-il passé ? Qu’ai-je réellement vu ? Comment une cape peut bouger ? Et qui diable est cet homme qui semble tant en savoir et qui ne veut en dire que si peu ?
Finalement, j’essaye de mettre mes pensées entre parenthèses - chose très compliqué pour moi. Au moins le temps d’acquiescer. ‘Oui. Je peux… Mais je veux d’abord savoir ce qu’il est c’est passé ici. Qu’est-ce que j’ai vu. Comment est-ce que… Il me manque une partie du puzzle. Et j’ai besoin de comprendre… Je sais que je n’en suis pas loin…’ Et ça  y est. Je suis repartie dans mon cheminement intérieur. Après tout, il a peut-être raison. Je ferais bien de d’abord aller faire un tour à l’hôpital, histoire de vérifier que tout va bien. Je pourrais toujours revenir ici après. ‘Non. Vous avez raison… Je vais y aller. Aller à l’hôpital. C’est ce qu’il faudrait faire. Je pourrais toujours revenir après et finir de comprendre. Enfin, essayer…’ Encore une fois, je me perds. Je réfléchis à haute voix. Pas sûr qu’il comprenne. Mais est-ce que je veux vraiment qu’il comprenne ? Est-ce que c’est mon but ? Je n’en suis pas sûr…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Sorcier Suprême
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t732-stephen-v-strange-miste

MISSIVES : 998
FT. : Benedict Timothy Carlton Cumberbatch
AKA. : Doctor Strange
STATUT CIVIL : Célibataire
MULTIFACE : Aedan McLeod & Robert B. Banner
COPYRIGHT : Rogers
DATE D'ARRIVÉE : 02/05/2018


Message Sujet: Re: Remind me to forget - post-event (Dr Strange) Lun 02 Juil 2018, 12:37



Remind me to forget
7 septembre 1945 . 12h00 - Léonard Williams & Stephen V. Strange
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆

La brebis était égarée et cherchait à retrouver son chemin, manque de chance, elle n'avait pas vraiment affaire avec un berger. Stephen n'avait guère l'intention d'éclairer sa lanterne, il prenait le temps de s'assurer que notre nouvel ancien ami tombe entre de bonnes mains et il filait vers ses véritables occupations. Car même si l'observer se débattre dans ses réflexions alors qu'il se remettait à peine d'une mésaventure notable était divertissant, cela ne pouvait devenir la priorité ou le loisir du Sorcier qui devait surtout y voir plus clair sur ce qui avait provoqué ce désastre mais aussi rejoindre ses camarades temporels afin de s'assurer qu'ils ne prenaient pas un trop mauvais chemin.

▬ " Oui. Je peux… Mais je veux d’abord savoir ce qu’il est c’est passé ici. Qu’est-ce que j’ai vu. Comment est-ce que… Il me manque une partie du puzzle. Et j’ai besoin de comprendre… Je sais que je n’en suis pas loin… " C'était beau l'espoir n'est-ce pas ? Non pas que Stephen mette en doute l’intellect du jeune homme, cette idée ne lui traversait même pas l'esprit, mais refaire correctement un tel puzzle avec les seules pièces aperçu durant cet événement...

▬ " Aller, venez. " Avec un sourire légèrement amusé, notre Sorcier l'invitait à le suivre, il pouvait réfléchir en marchant n'est-ce pas ? De cette manière le blessé progressait dans ses "investigations" et lui gagnait du temps à le faisant avancer vers une grappe d'infirmiers.

▬ " Non. Vous avez raison… Je vais y aller. Aller à l’hôpital. C’est ce qu’il faudrait faire. Je pourrais toujours revenir après et finir de comprendre. Enfin, essayer… " Aller, on avançait jeune créature. Stephen l'encourageait à progresser, un œil sur lui et un autre sur leur environnement, en quête d'un indice pour sa propre quête.

▬ " Vous allez surtout "essayer" de revenir, le secteur est fermé au public à présent. " Voilà qui n'allait pas l'encourager à aller se faire examiner mais notre Sorcier n'en avait cure, Léonard n'avait pas besoin d'être coopératif pour se retrouver à l'hôpital. " Que faisiez-vous là d'ailleurs ? " Il allait travailler probablement, ou alors c'était une flânerie matinale qui l'avait guidé droit sous ces gravats. L'interrogation n'avait pas de véritable utilité si ce n'est d'occuper cette étrange conversation tandis qu'il localisait les individus recherchés.

S'assurant toujours que la marche était en cours, l'encourageant lorsqu'elle s'égarait, Stephen guidait irrémédiablement sa brebis vers les représentants du corps médical. L'un d'eux fini d'ailleurs par se détacher du lot pour les rejoindre, interprétant avec justesse le regard de Stephen.

▬ " Je l'ai trouvé sous des gravats, il avait perdu connaissance et semble désorienté. " Cela suffisait amplement à accrocher l'infirmière au jeune homme et à lui faire oublié que le plus préoccupant n'était pas celui qui se baladait avec une cape. Notre Sorcier l'observa déjà solliciter le blessé, l'encourageant à continuer son chemin. C'était là que leur chemin se séparait et Stephen ne fit rien pour que l'individu ne le remarque, il avait déjà bien assez de sujets de réflexion pour les années à suivre, pas la peine de cristalliser son intérêt autour de sa propre personne.

code by bat'phanie


It was the only way. Doctor Strange;
The language of the mystic arts is as old as civilization. The sorcerers of antiquity called the use of this language "spells." But if that word offends your modern sensibilities, you can call it a program. The source code that shapes reality. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mutant
Voir le profil de l'utilisateur

MISSIVES : 46
FT. : Ezra Miller
AKA. : On verra D8
CLASSE : Classe 2
COPYRIGHT : Redd
DATE D'ARRIVÉE : 15/05/2018
ZONE LIBRE : #66cc99


Message Sujet: Re: Remind me to forget - post-event (Dr Strange) Mer 08 Aoû 2018, 10:47


Parfois, il y a des batailles qu’il faut savoir reconnaître avoir perdu. Celle-ci en fait partie. Mais c’est frustrant… Tellement frustrant. Je sais que je n’arriverai pas à le digérer avec un moment. Il faut que je comprenne… C’est un besoin vital chez moi. Une chose aussi essentielle que de respirer. Les gens ne le comprennent pas forcément et je ne peux pas leur en vouloir mais… c’est comme ça. Certains ont des tocs ou des manies. Moi j’ai ça.
Allez, venez. Sans même faire attention, je le suis.  Comme un réflexe. Je suis passé en mode automatique. Je ne réfléchis plus à ce que je fais. Je me concentre juste sur mes pensées. Le reste est superflu. Heureusement l’homme a été conçu pour pouvoir faire deux choses en même temps - ou bien est-ce la femme ? Quelle importance. Détails, détails… Heureusement quand même qu’il y a quelqu’un d’autre. Moi seul, j’aurais bien été capable de me prendre le premier mur venu. Là, j’ai tout l’environnement pour me guider.
‘Ah… Je reviendrai plus tard alors. De toute façon, j’ai tout enregistré donc…’ C’est vrai. Je n’avais pas réfléchi au fait que tout serait fermé au public. Logique pourtant. J’aurais dû m’y attendre. C’est une scène de… De quoi d’ailleurs? De crime ? D’accident? De dangers ? Je me demande comment on considère le lieu d’une catastrophe naturelle après ladite catastrophe. Il faudra que je me renseigne…
‘Je revenais du travail. Je suis pianiste dans un bar pas très loin d’ici. Je ne passe pas par ici normalement, mais des hommes m’ont cherché pendant mes heures de travail et je n’avais pas vraiment envie de les croiser… Enfin.’ Des souvenirs. Des mauvais souvenirs. Parmi ceux que je ne pourrais pas oublier. J’aurais aimé pourtant. Mais non. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi moi - moi - je n’oublie pas. Surtout quand nombreux sont ceux qui aimeraient se souvenir. Mais ce n’est pas le moment de penser à ça. Non. Vraiment pas. ‘Vous pourrez passer à l’occasion, si vous en avez envie. Je pourrais vous offrir un verre. Pour vous remercier.’ Simple formule de politesse. Un réflexe aussi. Je ne sais pas si cet homme aura envie de me revoir - ni même pourquoi il voudrait le faire. Il en aura l’occasion en tout cas. Ce sera à lui de voir. Encore faudra-t-il qu’il se rappelle de moi après ce soir.
Je ne me rends même pas compte que nous ne sommes plus seuls. C’est la voix du docteur qui s’adresse à quelqu’un d’autre qui me fait me rendre compte qu’un autre protagoniste est entré en scène, ainsi que la réponse de ce dernier. ‘Merci, nous allons nous occuper de lui. Tout va bien monsieur ? Est-ce que vous vous rappelez de votre nom ?’ Je redresse mon regard vers cet homme. Ah, tiens. Je l’ai déjà rencontré lui. A l’hôpital. Deux mois après mon arrivée. L’une des premières fois où je me suis fait passé à tabac. Il a dû m’oublier. Normal. Il doit en voir passer des gens. Je me perds un bon moment dans mes réflexions, revivant la scène de notre première rencontre avant de lui répondre. ‘Monsieur ? - Oui, oui bien sûr. Je vais bien. Ne vous en faites pas. Je…’ Je veux me retourner pour le remercier. Lui qui m’a aidé à m’en sortir. Lui sans qui je ne serais pas là. Mais il n’est déjà plus là. Il faudra quand même que je le remercie comme il faut à l’occasion.
Docteur Strange.
Un nom étrange que je ne manquerai pas de ne jamais oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Remind me to forget - post-event (Dr Strange)

Revenir en haut Aller en bas

Remind me to forget - post-event (Dr Strange)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les nuages pouvant éclipser le soleil. [Post-event]
» Emotion ! The Wings of Hope Treat the Ice Hearth ! [POST-EVENT] [Aoyuki Tatsuki]
» Goldeneye - Communication du 06 aout Feat Parvati Patil [Post event n°4]
» {Post-event} A giant woman play to hide and seek {PV Waku}
» EVENT 3 - we will never forget you

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to the Past :: Déposons les armes :: RP terminés-