RSS
RSS



 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
LA SSR RECRUTE !

SSR recrute des membres, 25$ seront offerts aux nouveaux à la SSR
Scénarios attendus

Abel Schreiber, Dominic Fortune, Elyanna Skowalski,
et Rebecca Barnes sont très attendus.

Partagez|

Remind me to forget - post-event (Dr Strange)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Mutant
Voir le profil de l'utilisateur

FT. : Ezra Miller
COPYRIGHT : Redd
AKA. : On verra D8
CLASSE : Classe 2
MISSIVES : 24
DATE D'ARRIVÉE : 15/05/2018
ZONE LIBRE : #66cc99


Message Sujet: Remind me to forget - post-event (Dr Strange) Jeu 17 Mai 2018, 19:29


Lorsqu’on t’avait dit après la guerre ‘c’est fini, on a gagné’, tu l’as cru. T’as voulu y croire plus que tout. Croire que ça n’arriverait plus. Plus jamais. T’as sous-estimé la nature humaine, mon pauvre Léonard. Tellement que s’en est presque risible. T’es venu en Amérique pour essayer de chasser tes démons. Jamais, jamais tu ne t’es dit qu’il réussirait à te retrouver ici. La guerre t’avait marqué. Pas besoin d’être en première ligne pour ça. Tous les soirs, tu entends encore les coups de feu. Toutes les nuits, tu rêves des corps que tu as vu s’empiler en nombre. Une image aussi net que si tu y étais encore. Un souvenir beaucoup trop précis pour être normal. Une chose qui t’empêche de dormir depuis des mois. Tes yeux sont cernés de fatigue. Tu aurais pu faire peur à n’importe qui, mais encore aurait-il fallu que quelqu’un daigne poser son regard sur toi. Après tout, qui s’intéresserait à un être entre deux genres comme toi ? A part pour te frapper bien sûr. Aujourd’hui encore, t’y a eu droit. Deux imbéciles qui t’ont traité de tous les noms. Tu t’es laissé faire. Pas envie de te prendre la tête. Mais c’est à cause d’eux qui tu t’es retrouvé à Time Square ; en enfers. Tu voulais prendre un chemin plus sûr pour rentrer.
Eviter les problèmes.
Dommage…
Quand tu es arrivé, rien ne laissait présager de la suite. Il a suffit d’un seul instant pour que Time Square soit envahi par les cris et les détonations ; des bruits que tu connais si bien. Le premier réflexe de n’importe qui aurait été de se mettre à couvert. D’essayer de comprendre ce qui se passer. Tu n’en as même pas eu le temps. Dès l’instant où les balles se font entendre,  tu t’arrêtes. Tu vois ce qui se passe, mais ton cerveau se perd dans ses souvenirs. Tu mélanges passé et présent. Tu ne réagis plus. Tu ne fonctionnes plus correctement. Tu plantes. La seule chose qui finit par te tirer de ta transe est une bruit au dessus de toi. Tu lèves la tête et vois un immeuble - peut-être - entrain de s’effondrer. Tout se passe trop vite pour t’aies vraiment le temps de réagir. T’as juste ce réflexe - ce foutu réflexe beaucoup trop utile - de protéger tes mains. Elles représentent tout ce qu’il te reste. La musique. Tu ne supporterai pas que cela te soit arraché à son tour.
Noir.
T’as pas pu voir ce qui s’est passé dans le détail. Dans le fond, tu t’en fous. La seule chose qui occupe ton esprit c’est que tu es coincé. Tu es face au sol. Tu ne vois rien. Tu paniques, Léonard ? C’est ça, tu paniques. Ton souffle est court. T’es pas taillé pour ce genre de chose. Tu sens un poids. Sur ton dos ? Sur tes jambes ? Tu ne sais pas trop. T’es un peu perdu. Non. Pas un peu. Complètement. Comment tu vas pouvoir sortir de là ? Tu ne sais pas quoi faire. Tu ne sais pas combien de temps s’est passé. T’entends plus de coups de feu, heureusement. Mais ça ne veut pas forcément dire que la situation s’est calmée. Ni que quelqu’un est dans les environs. Vas-tu vraiment prendre le risque de crier, petit Léonard ? D’attirer l’attention d’un inconnu ? Tu sais les risques que tu encours pourtant, non ? Est-ce que tu as vraiment envie de ça ? Malgré tout ça, t’as envie d’essayer. C’est là que tu te rends compte que t’es encore sous le choc. Parce que ta voix ne te répond plus. Tu n’arrives qu’à produire un raclement grave suivi d’une quinte de toux.
T’espères juste que quelqu’un t’as entendu maintenant.
Parce que sinon…

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Sorcier Suprême
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t732-stephen-v-strange-miste

FT. : Benedict Timothy Carlton Cumberbatch
COPYRIGHT : Swan
AKA. : Doctor Strange
MISSIVES : 214
STATUT CIVIL : Célibataire
MULTIFACE : Aedan McLeod & Robert B. Banner
DATE D'ARRIVÉE : 02/05/2018


Message Sujet: Re: Remind me to forget - post-event (Dr Strange) Ven 18 Mai 2018, 02:37



Remind me to forget
7 septembre 1945 . 12h00 - Léonard Williams & Stephen V. Strange
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆

Le chaos, encore. Ils avaient fait ce voyage pour s'arracher aux désastres mais en avaient laissé quelques gouttes filtrés jusqu'ici. Dans son passé il n'y avait aucune trace d'un tel évènement, New-York venait de rencontrer les maux du vingt-et-unième des décennies en avance mais y avait-il de véritable raison de s'en inquiéter ?
Stephen avait fait son entrée dans le centre nerveux du chaos en laissant l'illusion d'un uniforme des forces police confondre sa silhouette dans le flot d'individus qui tentaient d'y voir plus clair dans cette poussière. Les secours étaient à pied d’œuvre, malgré l'inédit de la situation la méthode des équipes portaient leurs fruits, de quoi laisser notre invité d'un autre temps mener ses investigations sans s'impliquer auprès des vies chamboulées. La magie avait eu son heure ici, la trace était évidente et presque identifiable. Il fallait avouer que cette signature faisait partie de celle qu'il avait été censé chasser jusqu'à ce qu'elle ne devienne une alliée, marquant d'avantage son aura dans sa mémoire. Qu'elles étaient les chances pour que Loki ait traversé ce second portail ? Pour tout dire Stephen avait une réponse à cette interrogation, une réponse plutôt précise qui l'encourageait à considérer sérieusement cette possibilité.
Suivant le fil des indices, notre homme se glissa dans un coin moins agité des lieux, il avait déjà probablement été ratissé à moins que son tour ne tarde encore. Les façades de quelques bâtiments avaient souffert ici, les décombres avaient investi la route mais un relatif silence régnait. Profitant de cette tranquillité, Stephen lança un sortilège pour le guider grâce à un mandala venant se loger au creux de sa paume tel une boussole. Progressant dans les gravats, il prit le temps de se baisser pour soulever un pan de couverture recouvrant un corps inanimé dont la mortalité ne pouvait être reniée, assuré du sort de la victime il la recouvrit à nouveau pour continuer son chemin. Le Sorcier avait presque dépassé cette zone particulièrement chaotique lorsqu'un son attira brutalement son attention en arrière. Un signe de vie, un râle, un mouvement indicible de pierre et une quinte de toux, il n'avait rien rêvé de tout cela et ne pouvait guère l'ignorer.

▬ " Il y a quelqu'un ? " Stephen se retourna, jetant un œil aux alentours avant de changer de sortilège en quête d'une trace de vie à proximité. Trace qu'il repéra sans grande difficulté même s'il était de comprendre comment les secours avaient pu passer à côté de l'individu enseveli sous une certaine masse de gravats. Arrivé à cette constation notre Sorcier jeta un nouveau coup d’œil aux environs pour jauger de ses possibilités. Déblayer à mains nues n'en était pas une, il ne s'appelait pas Steve Rogers et pire encore, il partait avec un handicape. Rameuter du monde était une perte de temps alors qu'il pouvait en finir dans l'instant. Sa décision prise, le Sorcier invoqua le sortilège qui transmuta les gravats à proximité de la victime en poussière, celle-ci s'éleva, atténuant la visibilité autour de la scène qui de toute manière n'intéressait personne. " Ne bougez pas. " Laissant le nuage de poussière voltiger Stephen emprunta le chemin qu'il s'était formé vers l'homme étendu sur le ventre. " Depuis combien de temps vous êtes là ? Vous vous rappelez ? " Chassez le naturel il revient au galop, c'était d'autant plus vrai lorsque celui-ci se mêlait aux automatismes sculptés par des années de pratique de la médecine. Arrivé auprès du jeune il posa un genou au sol, observant de plus près sa silhouette qui semblait assez miraculeusement préservé. Stephen avait délaissé son déguisement quelques instants auparavant, retrouvant sa tenue mais aussi sa compagne rouge sur ses épaules. Il se baissa un peu plus, cherchant à capter le regard de son interlocuteur pour en évaluer l'état. " Docteur Strange, il s'en est fallu de peu que je passe sans vous voir. " Il glissa un sourire pour accompagner cette présentation et cette remarque qui portait le soupçon d'amusement destiné à détourner l'attention du traumatisme.

code by bat'phanie


It was the only way. Doctor Strange;
The language of the mystic arts is as old as civilization. The sorcerers of antiquity called the use of this language "spells." But if that word offends your modern sensibilities, you can call it a program. The source code that shapes reality. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mutant
Voir le profil de l'utilisateur

FT. : Ezra Miller
COPYRIGHT : Redd
AKA. : On verra D8
CLASSE : Classe 2
MISSIVES : 24
DATE D'ARRIVÉE : 15/05/2018
ZONE LIBRE : #66cc99


Message Sujet: Re: Remind me to forget - post-event (Dr Strange) Ven 18 Mai 2018, 23:20


Tu les entends Léonard ? Tu les entends ces bruits de pas qui approchent ? Cette voix qui te demande s’il y a quelqu’un ? Oui. Oui, bien sûr qu’il y a quelqu’un. Il y a toi. Mais encore faut-il qu’il te remarque ? Tu essayes de répondre, mais à nouveau ta voix ne t’obéit pas - peut-être trop de poussière dans ton poumon pour le moment ? Du coup tu tousses. Et tu recommences, volontairement. A défaut d’entendre ta voix, il va bien entendre ta toux, non ? Tu l’entends s’approcher - du moins tu le crois, les sons sont en partis étouffé par les poids qui te recouvre. Tu l’entends, tu l’entends… Puis tu ne l’entends plus. Mais les derniers bruits étaient proches. Très proches. Il a visé juste. Hein ? Ton coeur accélère, tu as peur d’être seul à nouveau. Mais tu entends cette phrase. Cette petite phrase. Ne bougez pas. D’un coup, tu es rassuré. Et tu obéis. Il est là. Il va t’aider. Il sait ce qu’il fait. Il sait ce qu’il fait ?
Et finalement, c’est le soulagement. Tu sens les poids qui te retenaient s’envoler, d’un coup. Il n’y a plus que de la poussière. Tu tousses à nouveau - normal - mais tout va bien. Tu vas bien. T’en soupires même de soulagement. Mais avant de te redresser, tu préfères prendre ton temps. Vérifier que tu n’as pas de douleurs. Et puis même, il n’est jamais bon de le faire trop vite. Tu le fais lentement. Tout en répondant à la question de ton sauveur. ‘Je… Je ne sais pas depuis combien de temps. J’ai dû… être assommé par le choc. Quand je suis arrivé ici, c’était silencieux… Et puis d’un coup, il y a eu des coups de feu. Et puis je me souviens de… ‘ Il te faut un instant. Celui de retrouver exactement la scène dans ta mémoire. Pendant cet instant, ton regard devient vide. Tu ne réagis plus. Tu te repasses toute la scène dans ta tête. ‘D’une bête noire. D’attaques. De cris. De… De feu ?’ Pendant un moment, tu doutes. D’où venait ces flammes ? Tu te souviens de tout ce que tu as vu. Même si ce n’est qu’un court moment. Même si c’est rapide. Et aussi fou que cela puisse paraître, le feu semblait provenir de quelqu’un… ‘Mais c’est impossible…’ T’as oublié que t’étais pas seul, hein Léonard ? T’as oublié que quelqu’un vient tout juste de te sauver la vie. T’es à nouveau perdu dans ton monde, dans ta bulle. Il te faut une nouvelle phrase pour te sortir de ton état second. T’es à genou maintenant et pour la première fois, ton regard se redresse face à celui grâce à qui tu es vivant. Docteur Strange. Ton premier réflexe est de te figer. C’est quoi cette tenue au juste ? Tu n’as jamais rien vu de semblable. Et puis… Une cape ? Qui porte des capes ? Franchement ? Enfin, qui es-tu pour le juger ? Cet homme, tu lui dois tout Léonard. Tu ne vas pas commencer à te poser des questions maintenant… Enfin, pas sur sa tenue en tout cas. ‘Léonard Williams… Merci.’ C’est une bonne façon de lui montrer que tout va bien : tu te souviens encore de qui tu es. Réussiras-tu seulement à l’oublier un jour ?
Tu finis par te redresser entièrement, doucement. Tu tiens sur tes deux jambes, même si elles tanguent. C’est déjà ça. Tu jettes un coup d’oeil autour de toi pour évaluer les dégâts. Un champ de ruine. Voilà ce qu’il reste. Tu ne peux pas t’empêcher de te demander ce qui s’est passé, hein ? Enfin, pour quelle raison tout ça a eu lieu. Est-ce que la guerre est à nouveau déclarée ? Mais finalement, c’est une autre question qui franchit tes lèvres. ‘Comment avez-vous fait pour me libérer ?’ Tu es perplexe. Tout ce qui te retenait s’est comme… envolé, d’un seul coup. Pourtant, cet homme face à toi est seul et ne semble pas être de ceux qui comptent sur leur muscle. Alors… comment ? Pourquoi ? Tant de questions qui traversent ton petit esprit, tant de questions auquel tu voudrais une réponse… Mais autant y aller par étape, hein ?
Un pas après l’autre.
Une question après l’autre
.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Sorcier Suprême
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t732-stephen-v-strange-miste

FT. : Benedict Timothy Carlton Cumberbatch
COPYRIGHT : Swan
AKA. : Doctor Strange
MISSIVES : 214
STATUT CIVIL : Célibataire
MULTIFACE : Aedan McLeod & Robert B. Banner
DATE D'ARRIVÉE : 02/05/2018


Message Sujet: Re: Remind me to forget - post-event (Dr Strange) Sam 19 Mai 2018, 23:56



Remind me to forget
7 septembre 1945 . 12h00 - Léonard Williams & Stephen V. Strange
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆

Ne pas bouger, la requête est rapidement égarée car l'homme se redresse déjà le temps qu'il arrive à ses côtés. Stephen le laisse faire cependant, guettant un signe de faiblesse même si son apparence laissait à penser qu'il avait été plutôt préserver dans la mésaventure. L'individu semble prudent, testant ses forces avant de s'élever, notre docteur attentif ne décèle aucune alarme alors qu'on lui répond.

▬ " Je… Je ne sais pas depuis combien de temps. J’ai dû… être assommé par le choc. Quand je suis arrivé ici, c’était silencieux… Et puis d’un coup, il y a eu des coups de feu. Et puis je me souviens de… " Le silence se posa, Stephen qui avait déjà un genou au sol se pencha pour voir le visage du jeune homme et se heurta au vide de son regard. Une perte de conscience ? Un trouble ? Une attaque ? Il n'y avait pourtant aucun signe, ses yeux étaient juste littéralement vide... Le phénomène avait de quoi intriguer et le Sorcier fronça légèrement ses sourcils avant que l'individu ne revienne avec lui. " D’une bête noire. D’attaques. De cris. De… De feu ? Mais c’est impossible… " Les propos étaient intéressants, vagues et imprécis mais intéressants car ils appelaient certaines identités connues dans son esprit. Mais dans l'immédiat, Stephen était encore au stade de la préoccupation de cette déconnexion que l'homme avait traversé.

▬ " Je vois. " Tel celui qui semblait entendre sans écouter, il déclama ces deux syllabes avant de se reprendre et de passer à la présentation. L'étape était utile car son nouvel ami était en train de se heurter à sa tenue et avait donc besoin d'une distraction avant de se poser trop de questions.

▬ " Léonard Williams… Merci. " Ce fut au tour de Stephen d'encaisser et il ne fut pas le seul car le col de sa cape se redressa légèrement avant de reprendre sa forme habituelle. Il ne savait pas pour l'artefact mais lui cette identité lui évoquait des souvenirs. Son regard se fit plus inquisiteur, jaugeant l'âge du jeune homme avant d'effectuer quelques calculs qui se recoupèrent avec le phénomène observé quelque temps plus tôt. Le résultat n'avait guère d'équivoque, pouvait-il encore raisonnablement douter sur le lien entre ces deux identités ? " Comment avez-vous fait pour me libérer ? "Il s'était remis debout et semblait tenir sur ses pieds, un dénouement heureux lorsque l'on se permettait de songer au fait que son avenir aurait pu s'arrêter en ce jour à cause des empêcheurs de tourner en rond du vingt-et-unième siècle. Notre Sorcier se redressa lui aussi, préservant son regard sur cette silhouette qui révélait ses mystères.

▬ " Vous ne vous en souvenez pas ? Vous vous êtes remis debout trop vite. " Aplomb et affirmation, la meilleure façon d'exploiter un traumatisme et une désorientation pour esquiver les questions trop pointilleuses. Il continua d'ailleurs sur sa lancée, entretenant son air de Docteur concentré pour interroger à nouveau. " Avez-vous mal quelque part ? Vous n'avez pas l'air d'aller trop mal après cette mésaventure mais je vous conseillerez de passer par l'hôpital pour vérifier que tout est en ordre. " Préoccupation et conseil, Stephen jouait sur plusieurs tableaux dans l'intérêt de Monsieur Williams même si il ne put rater l'occasion d'approfondir ses réelles investigations. " Dites moi, cette bête noire, elle faisait quelque chose de spéciale ? " Identifier les individus qui avaient traversé le portail était l'une des priorités, si l'un d'eux laissait des agitations magique dans son sillage, les autres demandaient une enquête moins mystique pour les identifier.

code by bat'phanie


It was the only way. Doctor Strange;
The language of the mystic arts is as old as civilization. The sorcerers of antiquity called the use of this language "spells." But if that word offends your modern sensibilities, you can call it a program. The source code that shapes reality. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Remind me to forget - post-event (Dr Strange)

Revenir en haut Aller en bas

Remind me to forget - post-event (Dr Strange)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to the Past :: New York City :: Manhattan :: Midtown :: Time Square-