RSS
RSS



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LA SSR RECRUTE !

SSR recrute des membres, 25$ seront offerts aux nouveaux à la SSR
Scénarios attendus

Carol Danvers, Dominic Fortune, Richard Rider
Alexi Shostakov & Elliott Proctor sont très attendus.

Partagez|

Captain, oh my Captain. I know your secret now.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
ADMIN ᚖ Gardien de la Galaxie
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t500-peter-j-quill-you-said-

MISSIVES : 270
FT. : Chris Pratt
COPYRIGHT : Avat : Avengedinchains | Aesthetic : Redd ♥
AKA. : Star-Lord, la classe intergalactique.
STATUT CIVIL : En couple et ça a été compliqué
LOCALISATION : New-York 1945, bâtiment des docks
MULTIFACE : James B. Barnes & Dimitry Kouznetsov & Fenrir Lokison & Amara Wells
DATE D'ARRIVÉE : 14/02/2018
ZONE LIBRE :
Family don't end with blood.



Message Sujet: Captain, oh my Captain. I know your secret now. Jeu 19 Avr 2018, 17:58


Captain, oh my Captain. I know your secret now.
Steve & Quill


5 Septembre 1945.

Installer les Gardiens au 7ème étage, de cet immeuble, Peter pensait que c'était vraiment une excellente idée, qu'à défaut de sortir, ils pourraient au moins tous profiter de la vue sur l'extérieur. Puis c'était également un étage où ils auraient tous suffisamment de place pour éventuellement ne pas péter un câble. Que Nebula aurait moins envie de tuer tout le monde. Que Rocket pourrait penser à autre chose qu'à faire des bombes. Que Mantis pourrait découvrir Terra autrement que détruite même à travers une fenêtre, ce qui était valable aussi pour tous les autres. Mais aussi, les Gardiens seraient directement sous les deux appartements des deux co-leader, histoire de pouvoir sans doute embêter son monde vu le bruit qu'ils allaient faire tous. Sans oublier que Peter reste aussi un leader n'est-ce pas ? Donc pourquoi ne pas faire comme Stark ou le Captain. Non, ce n'est pas une question d'ego, bande de mauvaises langues. Donc oui, un bonne idée sur le papier, sauf que le Gardien n'avait pas vu venir certaines choses dont le bruit s'échappant de l'appartement juste au dessus, l'appartement de Rogers. C'était à la fois un peu gênant et fortement amusant voir même inspirant, eh ne le jugez pas, il reste un homme. Sauf que Gamora ne semblait pas trouver cela aussi amusant que lui, rabat-joie elle aussi. Elle ne voyait pas le côté Je sais ton secret et je vais t'embêter avec ça , l'embêter gentiment mais l'embêter quand même.

Aujourd'hui les choses sont calmes avec les Gardiens, ils sont un peu trop tous tranquilles et Peter s'emmerde -comme quoi il râle après les siens mais il y trouve son compte- et quand Star-Lord est ainsi, il faut qu'il s'occupe. Et quoi de mieux qu'aller titiller Steve ? Ou du moins attendre qu'il repasse par là pour le chopper au vol sur le palier du 7ème. Donc Peter a la porte de son appartement ouverte, guettant les bruits et quand enfin il entend quelqu'un dans l'escalier, il se rue sur le palier. Pile poil sa cible, c'est y pas beau tout ça ?

- Salut Captain.

Commencer en douceur pour ne pas faire fuir la cible de son futur amusement. Bon d'accord Peter voulait l'enquiquiner mais pas seulement, ils n'ont pas eu l'occasion de se parler depuis qu'ils sont là et Peter aimerait avoir quelque chose de concret à se mettre sous la dent pour la suite des opérations. Vu qu'il lui semblait clair qu'ils n'allaient pas rester tous planter dans cette époque. Bon les plans de Rogers sont moins bons que les siens mais autant essayer que tout le monde se co-ordonne quand même, non ?

- On peut parler cinq minutes ?

Lui montrant son appartement d'un signe de tête pour lui indiquer qu'ils seraient plus tranquilles pour discuter à l'intérieur que sur le palier.

(c) DΛNDELION



I must have been through about a million girls, I'd love 'em then I'd leave 'em alone. I didn't care how much they cried, no sir, their tears left me cold as a stone. But then I fooled around and fell in love, I fooled around and fell in love, yes I did. I fooled around and fell in love. I fooled around and fell in love.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Avengers
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t87-steven-g-rogers-for-as-l

MISSIVES : 1150
FT. : Chris Evans
COPYRIGHT : ROGERS. (Ava et signa) | Heaven (gif) | currywurst ♥ (gif ZL) | redd ♥ (aesthetic)
AKA. : Captain America
STATUT CIVIL : Follement épris, son couple est tenu secret toute fois.
LOCALISATION : New York - Bâtiment des Docks.
MULTIFACE : Shoshana S. Rosenthal, Moïra McLeod, Loki Laufeyson, Gamora & Natalia A. Romanova.
DATE D'ARRIVÉE : 21/03/2016
ZONE LIBRE :
home is where my heart is.

Steve a une passion méconnue du grand public. Mais c'est un peintre et dessinateur qui a déjà vendu quelque toiles il y a quelque années pour survivre à la faim et pauvreté. ⍟ Il n'est pas qu'un guerrier mais aussi une personne calme et pleine de maîtrise vers qui se tourner en cas de doute, si on a besoin de conseil. Mais s'il a toujours été vu sous son jour d'homme bon, il cache au fond de lui un côté très sombre de sa personnalité qu'il vaudrait mieux ne jamais, ô grand jamais réveiller.


Message Sujet: Re: Captain, oh my Captain. I know your secret now. Jeu 19 Avr 2018, 19:05


You know nothing.
Peter Quill & Steve Rogers

« Standing here like I'm supposed to say something, don't hold your breath, I never said I'd save you, honey and I don't want your money. If I was you I'd run from me or rip me open, you'll see you're not the only one who's hopeless. Be sure to put your faith in something more, I'm just a boy and you're not as alone as you feel,
Il avait besoin de bouger, s'aérer, tout en sachant qu'il ne pouvait pas sortir. Bien qu'il aimait ses journées et nuits avec son homme, il avait besoin de bouger, il n'était pas fait pour rester enfermé, posé. Il était fait ainsi. Il n'avait pas envie de taper sur le système de sa moitié à faire des pompes dans l'appartement, faire des abdos pour s'entretenir et compagnie donc monter et descendre les escaliers était une bonne occupation, il avait le pas extrêmement léger donc en général, on ne le remarquait pas. Il aurait pu être épuisé car après tout, il avait deux années de combats dans les pattes, sans compter les années de fuite encore avant et depuis son retour, on pouvait dire que Bucky ne le ménageait pas non plus. Pourtant il avait retrouvé toute sa force, trop d'énergie aussi, en quelque jours seulement. Il avait besoin d'évacuer ce trop-plein. Compenser. Se bouger.

Se vider l'esprit aussi, c'était l'idée. Du moins, jusqu'à entendre une porte s'ouvrir et voir Quill débarquer.

C'est Steve.

Las de le répéter ; je m'appelle Steve, pas Captain. Surtout après tout ce qu'ils avaient vécus et ils n'étaient plus en situation de combat. Visiblement le leader des gardiens avait quelque chose à lui dire, cela ne paraissait pas être comme une simple salutation. Après tout, ils n'avaient pas parlés depuis leur arrivée, Quill avait peut-être envie d'en savoir plus sur la situation, c'était légitime. Il n'avait parlé qu'avec Stark et cela avait surtout consisté en règlement de compte plus qu'autre chose. Il s'arrêtait donc pour s'avancer un peu vers lui sur le pallier.

Bien sûr, oui. Qu'est-ce qu'il se passe ?

Pour lui, cela ne pouvait être qu'un sujet comme "bon, on s'est bien reposé, on fait quoi maintenant ?" Car... Qu'est-ce que cela aurait pu être d'autre ? Il s'avançait, croisait les bras, attendant la suite tout en se doutant de ce qui allait suivre mais lui laissant l'annoncer. Songeant aussi qu'il était curieux qu'on vienne lui parler chaque fois que Bucky n'était pas là ou alors qu'on évitait Bucky quand on venait lui parler. A croire que sa moitié faisait peur. Ils n'avaient toujours pas appris à le connaître depuis tout ce temps, il semblerait. Il veillerait à ce que cela change. Bon, il ne donnait pas beaucoup le change mais on ne pouvait pas dire que Quill soit quelqu'un qu'il voulait particulièrement approcher. Quand il fallait parler travail pourquoi pas mais il ne ferait sûrement jamais parti de ses proches ou disons, de ses amis. Même si leur lien, il le considérait comme des frères d'armes, à quelque détails près, ce ne serait pas vers Quill qu'il se dirigerait pour discuter s'il avait un problème quelconque. Enfin soit, il prenait sur lui pour rester sous son meilleur jour, les bras croisés à attendre la conversation.
(c) DΛNDELION


UNTIL THE END OF THE LINE
even when i had nothing, i had Bucky.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Gardien de la Galaxie
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t500-peter-j-quill-you-said-

MISSIVES : 270
FT. : Chris Pratt
COPYRIGHT : Avat : Avengedinchains | Aesthetic : Redd ♥
AKA. : Star-Lord, la classe intergalactique.
STATUT CIVIL : En couple et ça a été compliqué
LOCALISATION : New-York 1945, bâtiment des docks
MULTIFACE : James B. Barnes & Dimitry Kouznetsov & Fenrir Lokison & Amara Wells
DATE D'ARRIVÉE : 14/02/2018
ZONE LIBRE :
Family don't end with blood.



Message Sujet: Re: Captain, oh my Captain. I know your secret now. Jeu 19 Avr 2018, 19:50


Captain, oh my Captain. I know your secret now.
Steve & Quill


5 Septembre 1945.

C'était tellement difficile de garder un air sérieux en voyant le Captain approcher, en commençant à lui parler alors qu'il n'avait qu'une seule envie ; celle de rire. Pourtant Peter arrive à ne même pas sourire, fortement aidé par la manière dont Rogers peut lui répondre. Oui, merci je sais comment tu t'appelles depuis le temps.

- Si tu veux.

Peu importe, lui aimait bien qu'on l'appelle par son nom de code, Star-Lord ça claque quand même et il avait eu tellement de mal à ce que certains s'en souviennent. Mais là n'est pas la question, non la question est qu'en deux secondes Cap' vient de lui remémorer pourquoi ils ont du mal tous les deux. Ce côté trop sérieux, trop coincé aussi, monsieur je suis irréprochable, tu ne l'es plus tant que ça. Enfin, dans le fond le Gardien trouve ça cool que Steve ne soit pas aussi coincé qu'il n'y paraît au premier abord, qu'il sache se détendre et s'amuser surtout de cette manière. Mais dans les faits, Peter se demande depuis combien de temps ça peut durer tout ça, il n'a pourtant rien vu pendant la guerre lui indiquant cela. Et surtout il ne comprend pas pourquoi les deux auraient cachés cela, pourquoi Rogers se montre aussi fermé, il faut dire que Peter ne risque pas de cacher pour lui et Gamora et ça ne l'a jamais empêché de faire son job.

- Deux choses dont je voulais te parler en fait.

Mon pauvre si tu savais ce qui va te tomber dessus, tu me prendrais autrement là. Autant attaquer directement par le sujet qui va l'emmerder.

- La première. Eh bien disons qu'il n'y a pas que les murs qui sont fins, le plafond aussi et bizarrement depuis qu'on est là, il tremble plusieurs fois par jour.

Retenir son sourire, retenir son sourire.

- Je savais pas que tu avais ça en toi Steve, faire grimper ton mec aux rideaux comme ça, chapeau. Bon t'es à peine plus discret alors félicitation à lui aussi.

Bon d'accord il sourit un peu mais c'est surtout un clin d'oeil et avoir un air entendu du mec fier des prouesses sexuelles d'un de ses potes. Bizarrement si Peter a décidé de titiller Rogers là dessus, c'est bien à cause de l'air qu'il se donne en permanence. Ou du nombre de fois qu'il a pu leur faire des reproches parce qu'ils s'amusaient un peu trop selon ses goûts pendant les missions. Mais aussi de la réputation qu'il a, paraît-il qu'il est timide, pudique et compagnie, contrairement à Barnes qui lui n'a pas cette réputation là. Et oui peut-être que Peter craint un peu la réaction du soldat de l'hiver s'il avait parlé de ça devant lui.

- D'ailleurs ça dure depuis quand votre histoire ? Non parce que sérieusement, pendant la guerre j'ai vu ou entendu que dalle.

Bon d'accord, les Gardiens avaient encore le Milano et passaient beaucoup de temps dedans mais ça lui est arrivé quelques fois à Peter de dormir non loin des Avengers et rien du tout, nada.

(c) DΛNDELION



I must have been through about a million girls, I'd love 'em then I'd leave 'em alone. I didn't care how much they cried, no sir, their tears left me cold as a stone. But then I fooled around and fell in love, I fooled around and fell in love, yes I did. I fooled around and fell in love. I fooled around and fell in love.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Avengers
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t87-steven-g-rogers-for-as-l

MISSIVES : 1150
FT. : Chris Evans
COPYRIGHT : ROGERS. (Ava et signa) | Heaven (gif) | currywurst ♥ (gif ZL) | redd ♥ (aesthetic)
AKA. : Captain America
STATUT CIVIL : Follement épris, son couple est tenu secret toute fois.
LOCALISATION : New York - Bâtiment des Docks.
MULTIFACE : Shoshana S. Rosenthal, Moïra McLeod, Loki Laufeyson, Gamora & Natalia A. Romanova.
DATE D'ARRIVÉE : 21/03/2016
ZONE LIBRE :
home is where my heart is.

Steve a une passion méconnue du grand public. Mais c'est un peintre et dessinateur qui a déjà vendu quelque toiles il y a quelque années pour survivre à la faim et pauvreté. ⍟ Il n'est pas qu'un guerrier mais aussi une personne calme et pleine de maîtrise vers qui se tourner en cas de doute, si on a besoin de conseil. Mais s'il a toujours été vu sous son jour d'homme bon, il cache au fond de lui un côté très sombre de sa personnalité qu'il vaudrait mieux ne jamais, ô grand jamais réveiller.


Message Sujet: Re: Captain, oh my Captain. I know your secret now. Ven 20 Avr 2018, 01:24


You know nothing.
Peter Quill & Steve Rogers

« Standing here like I'm supposed to say something, don't hold your breath, I never said I'd save you, honey and I don't want your money. If I was you I'd run from me or rip me open, you'll see you're not the only one who's hopeless. Be sure to put your faith in something more, I'm just a boy and you're not as alone as you feel,
Trop immature. Il pouvait comprendre que dans des moments graves on avait envie de se changer les idées mais il valait mieux rester concentrer sur la mission pour souffler après ; rester concentré. Il n'avait jamais pris le temps non plus d'aller vers eux, hormis Groot. Gamora à la grande limite, la seule qui lui avait semblé apte à tenir une véritable conversation et tenir de véritable plans, il était la seule parmi les gardiens qu'il respectait et appréciait vraiment.

Il était prêt à parler sérieusement, sans comprendre pourquoi il y avait cette malice dans le regard de Peter. Si ses lèvres tentaient de réprimer quelque chose, son regard parlait pour lui. Steve analysait toujours tout. Qu'allait-il raconter comme connerie, encore ? Deux choses dont il voulait parler. Hm, d'accord. A la limite il pouvait comprendre que Quill préférait lui parler à Tony, les deux ayant un humour bien particuliers, ça faisait des étincelles. Ok, si tu veux.

Il entendait la suite et comprenait bien vite, trop vite même, de quoi il s'agissait. Et merde. Avaient-ils été si peu discrets que ça ? Il réfléchissait à toutes leur fois et se rendait compte qu'en effet, Steve et Bucky avaient été plutôt bruyants. Entre le lit qui grince, pour ne parler que de ça et ... Oh merde. Steve pâlissait. Se montrer plus froid, même. Il savait aussi qu'il était inutile de chercher à démentir ça, inutile de dire qu'il se leurrait. La voix et le regard, ça ne mentait pas, il entendait et voyait tout ça. Et voilà Peter qui les félicitait pour leur exploit, difficile à dire pour Steve s'il se moquait ou non, difficile à reconnaître mais Steve ressemblait à cet instant plus à une statut qu'autre chose, il ne bougeait plus. Pourquoi lui dire ça ? Quel but cela avait ? Il savait quelque chose et comptait en parler aux autres ? Bucky ne voulait pas que cela se sache et Steve comptait respecter ça, respecter sa décision. Après tout, cette relation ne regardait qu'eux et pas les autres.

Il ne saurait donc dire s'il était moqueur ou amical mais il ne s'estimait pas assez proche de Quill pour avoir ce type d'humour. En fait... Ce n'était tellement pas dans sa mentalité que même si Sam lui avait dit ça, il l'aurait mal pris. Trop réservé, c'était ses principes aussi qui faisaient ça. Et là Quill lui parlait comme on aurait parlé à un ami proche, c'était... Oui, déstabilisant pour Steve qui ne savait pas pourquoi Peter faisait ça et avait plutôt tendance à se méfier, se demandant quelle idée il avait en tête. Il n'avait pas honte non plus de ce qu'il avait fait, il n'était plus un enfant, il n'était pas un enfant prit en flagrant délit, il était au contraire un homme, un homme amoureux qui avait véritablement trouvé sa moitié et qui avait trouvé un autre moyen de lui montrer qu'il l'aimait et Bucky lui rendait parfaitement. C'était ces 80 années de perdues, au moins, qu'ils rattrapaient, tout ce déni et toutes ces conneries. Non, il regrettait juste que les murs n'aient pas été plus épais et il se demandait si d'autres les avaient entendus et si ces autres n'avaient pas osés venir lui en parler - puisqu'il pouvait comprendre qu'aller trouver Bucky pour parler de ça était d'autant plus compliqué. Il ne regrettait pas les moments passés avec James, pas plus qu'il regrettait de ne pas avoir su prendre sur lui pour réprimer soupirs et gémissements ; ils avaient vécus. Oui. Juste déçu de ne pas avoir considéré la faible épaisseur des murs et du sol. Ce serait noté pour les prochaines fois. Comme quoi le toit n'était peut-être pas une si mauvaise idée.

C'est parce que tu ne peux pas encourager le raton et Nebula que j'ai droit à ce type de commentaire ?

C'était... sec. Gratuit ? Renvoyé. En temps normal, Steve prenait sur lui, il encaissait, il soufflait. Là... Ca sortait de soi, en même temps, c'était presque revenir à s'immiscer dans sa vie privé - même si Quill n'y pouvait rien et avait du subir ça pendant cinq jours. Et il avait cette méfiance, cette impression que Quill lui avançait ça pour avoir un quelconque moyen de pression. Il n'avait pas honte et s'il voulait garder ça secret, c'était simplement pour le confort de sa moitié. Donc il n'allait pas laisser un gardien s'immiscer dans leur relation et prendre le risque de blesser son homme, même indirectement. Ni se laisser intimider d'ailleurs.

Il était tendu puis finalement, ils étaient dans le même camp, pas vrai ? Mais étaient-ils amis pour autant ? Il jugeait l'homme face à lui assez durement pendant un moment, pour finalement décroiser les bras et poser ses mains sur ses hanches.

Je doute que cela te regarde, Star-Lord.

Il n'aimait pas rembarrer les gens de cette façon, il était sur la défensive et il soupirait finalement.

Désolé pour le dérangement, nous ne pensions pas que cela s'entendrait à ce point, on fera plus attention. Et disons que... C'est compliqué. C'est depuis toujours. L'aspect physique n'est venu que depuis que nous sommes ici. Nous ne pensions pas que les murs seraient si fins.

En même temps, c'était bête mais, il était tellement heureux dans cette relation qu'il avait envie d'en parler à quelqu'un. Qu'il avait envie de se confier à quelqu'un. Il aimait Bucky, Bucky l'aimait. Même sans avoir à parler de leur relation  physique, rien que le fait qu'ils se soient enfin déclarés leur amour, il en était si heureux qu'il aurait aimé en parler ; à un.e ami.e. Mais le gardien lui disait qu'il n'avait rien remarqué pendant la guerre alors peut-être qu'ils avaient été vraiment discrets pendant ce temps, qu'ils n'avaient pas été les seuls à ne rien remarquer sur tout ça. Il n'avait pas cherché à nier sachant que ce serait de la perte de temps. Et il ne cachait pas non plus que, oui, ça arriverait encore. Que ce n'était pas une fois comme ça jusqu'à ce qu'ils soient pris sur le fait, non. Ils étaient vraiment ensemble. Mais en même temps, pourquoi en aurait-il parlé alors qu'il s'agissait de leur vie privé ? Il avait un petit sourire en parlant de cette relation, sourire qu'il ne pouvait pas réprimer, il était heureux, il était amoureux, il était comblé et en parler aidait à faire ressortir tout ça, il ne pouvait pas parler de Bucky et leur relation et garder des airs froids, même s'il gardait son côté protecteur. Protéger Bucky.

Nous te serions reconnaissant si vous gardiez cela pour vous, les autres n'ont pas besoin de savoir.

Mais en parler dans le couloir n'allait pas aider à la discrétion, même s'il parlait tout bas, même s'il parlait juste pour que Peter entende. Nombreux avaient l'ouïe fine. Mais il songeait aussi que la discrétion n'était pas le truc des gardiens, il songeait aussi qu'il y avait la possibilité que Peter menace de garder le silence en échange de quelque chose. A voir. Steve ne ploierait pas. Il devrait juste en parler avec son homme pour savoir ce qu'ils allaient faire. Il n'était plus seul désormais. C'était toujours tout à deux.
(c) DΛNDELION


UNTIL THE END OF THE LINE
even when i had nothing, i had Bucky.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Gardien de la Galaxie
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t500-peter-j-quill-you-said-

MISSIVES : 270
FT. : Chris Pratt
COPYRIGHT : Avat : Avengedinchains | Aesthetic : Redd ♥
AKA. : Star-Lord, la classe intergalactique.
STATUT CIVIL : En couple et ça a été compliqué
LOCALISATION : New-York 1945, bâtiment des docks
MULTIFACE : James B. Barnes & Dimitry Kouznetsov & Fenrir Lokison & Amara Wells
DATE D'ARRIVÉE : 14/02/2018
ZONE LIBRE :
Family don't end with blood.



Message Sujet: Re: Captain, oh my Captain. I know your secret now. Lun 30 Avr 2018, 17:43


Captain, oh my Captain. I know your secret now.
Steve & Quill


5 Septembre 1945.

Peter voit Steve changer d'expression à mesure qu'il parle, devenir peut-être plus froid mais surtout devenir une statue. Eh oui mon coco, je sais tout. En même temps difficile de manquer les choses et le Captain pouvait nier autant qu'il le voulait, Peter savait que les deux ne s'amusaient pas à déplacer les meubles ou leur lit en permanence. Il y a des bruitages qui ne trompent pas sur ce qu'il se passe réellement, oh bien sûr, il n'entendait rien avec énormément de précision, il n'a pas l'ouïe faite pour. Pas comme Gamora ou comme Nebula. Mais oui, le Gardien en entendait bien assez comme ça pour savoir les prouesses physique que les deux super-soldats pouvaient avoir dans le secret de leur appartement. Du moins ce qu'ils devaient penser secret, il suffit de voir la tête de Rogers pour comprendre qu'il vient de percuter qu'ils n'ont pas été aussi discrets que ça. Comment voulez-vous que Peter ne soit pas tenté pour le titiller là dessus ? Et encore il ne pensait pas que Steve réagirait ainsi, la tête qu'il tire est au-dessus de toutes ses espérances. Gamora le tuerait sans doute si elle savait qu'il est entrain de faire ça, de dire tout ça ou du moins il s'en prendrait une, homme battu au rapport.

Puis finalement la statue américaine sort de son immobilité, enfin plus ou moins, c'est surtout que Steve se décide enfin à lui répondre. Mais il ne s'attend sans doute pas à ce que Peter hausse à peine un sourcil à la mention de Rocket et de Nebula. Du moins avant de rire aux paroles du Captain.

- Bah écoute, si tu as envie que l'immeuble tombe en cendres, je vais les encourager de ce pas.

Au moins monsieur parfait ne nie pas ce que Peter vient de lui dire, c'est déjà pas si mal que ça, non ? Enfin, ça ne servait à rien de démentir les propos du Gardien de tout manière. Cette fois, Rogers décroise les bras et sa posture...tu crois vraiment m'impressionner là ? Non, parce que c'est loupé sur ce coup là. Peter a vu bien pire que ça, rien que ses Gardiens sont plus flippants que ne peut l'être le Captain.

- Ohhh il se souvient de mon nom.

Peter pourrait en avoir des étoiles dans les yeux là, ce n'est pas réfléchit comme réaction mais oui il est fier qu'on se souvienne de son nom de code. Forcément, le Gardien va pour répondre à la suite sauf que ce qui le marque c'est le sourire con et l'air niais qu'arbore Steve en parlant de sa relation avec Barnes. Et ça change toute la donne pour Peter, du tout au tout, plus que les paroles que Rogers a pu avoir, c'est la lueur dans les yeux de l'autre qui aide à cela aussi.

- Bon.

Quill finissant par attraper Steve par un bras et l'entraîner avec lui dans son appartement, il ne risque pas d'aller bien loin si le Captain ne se laisse pas un tant soit peu faire. C'est pour ça, qu'aussi sec, il ajoute.

- On va pas parler de ça au milieu du couloir, hein.

Il a beau ne pas vouloir cacher sa relation avec Gamora et sans doute que tout le monde sait que le Gardien en est amoureux mais parler de sentiments au beau milieu d'un couloir ? Avec de possibles oreilles qui traînent ? Même lui n'est pas aussi con, surtout avec la demande que le Captain lui a fait. Ce n'est que dans son appartement et avec la porte refermée qu'il fait de nouveau face à Steve.

- On va pas se mentir, on est pas les meilleurs amis du monde mais je voulais juste t'embêter avec ça, tu es tellement tout le temps trop sérieux, trop crispé, trop droit. Et puis tu sais les gens parlent, je les ai entendus dire que tu es super timide et pudique, c'était amusant de voir ta tête. Mais je pensais pas que c'était aussi sérieux entre vous, je veux dire, je ne peux que comprendre que vous êtes amoureux, fin Gamora et moi tu vois. Bref, Gamora n'est pas du style à parler et je ne vois pas pourquoi j'irai dire quoi que ce soit.

Derrière ses paroles, c'est peut-être de vagues excuses, comme un désolé de t'avoir fait chier mais oui Peter n'avait déjà pas de base l'idée d'aller en parler aux autres.

- Ah oui évitez de laisser Mantis vous toucher devant du monde, vous allez le regretter.

Cela sent le vécu, oui tout à fait mais dans le cas de Peter, peut-être que ça a aidé Gamora à comprendre qu'il était vraiment sérieux en essayant de la charmer. Qu'elle n'était déjà plus depuis longtemps un potentiel coup d'une nuit.

- En tout cas, Stark doit être ravi de vous avoir comme voisins, vu les bruits ici, j'imagine pas pour lui.

(c) DΛNDELION



I must have been through about a million girls, I'd love 'em then I'd leave 'em alone. I didn't care how much they cried, no sir, their tears left me cold as a stone. But then I fooled around and fell in love, I fooled around and fell in love, yes I did. I fooled around and fell in love. I fooled around and fell in love.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Avengers
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t87-steven-g-rogers-for-as-l

MISSIVES : 1150
FT. : Chris Evans
COPYRIGHT : ROGERS. (Ava et signa) | Heaven (gif) | currywurst ♥ (gif ZL) | redd ♥ (aesthetic)
AKA. : Captain America
STATUT CIVIL : Follement épris, son couple est tenu secret toute fois.
LOCALISATION : New York - Bâtiment des Docks.
MULTIFACE : Shoshana S. Rosenthal, Moïra McLeod, Loki Laufeyson, Gamora & Natalia A. Romanova.
DATE D'ARRIVÉE : 21/03/2016
ZONE LIBRE :
home is where my heart is.

Steve a une passion méconnue du grand public. Mais c'est un peintre et dessinateur qui a déjà vendu quelque toiles il y a quelque années pour survivre à la faim et pauvreté. ⍟ Il n'est pas qu'un guerrier mais aussi une personne calme et pleine de maîtrise vers qui se tourner en cas de doute, si on a besoin de conseil. Mais s'il a toujours été vu sous son jour d'homme bon, il cache au fond de lui un côté très sombre de sa personnalité qu'il vaudrait mieux ne jamais, ô grand jamais réveiller.


Message Sujet: Re: Captain, oh my Captain. I know your secret now. Mar 22 Mai 2018, 14:40


You know nothing.
Peter Quill & Steve Rogers

« Standing here like I'm supposed to say something, don't hold your breath, I never said I'd save you, honey and I don't want your money. If I was you I'd run from me or rip me open, you'll see you're not the only one who's hopeless. Be sure to put your faith in something more, I'm just a boy and you're not as alone as you feel,
C'était Bucky qui souhaitait cacher ça pour il ne savait trop quelles raisons, il y en avait plusieurs mais il avait juste décidé de respecter son souhait. Peut-être avait-il honte de leur couple ? Il ne saurait dire, son homme réagissait parfois bizarrement mais il l'acceptait. Il ne saurait dire si c'était de leur homosexualité dont il avait honte, surtout à cette époque, ou s'il ne voulait simplement pas être vu comme la propriété de Steve Rogers , aucune idée à ça, il avait essayé d'y réfléchir mais cela ne menait jamais bien loin. Alors savoir que finalement cela se savait, il avait au moins essayé de sauver les apparences mais cela ne servait à rien, il le comprenait, mentir n'aiderait pas, cela leur ferait perdre du temps, Quill le savait, point. Il espérait juste que Quill et les autres gardiens n'allaient pas s'essayer au chantage, je garde votre secret en échange de quelque chose, Steve l'aurait mal vécu, son homme encore plus. Car il devrait quand même lui en toucher un mot, lui dire que les gardiens savaient.

Plaisir égoïste, celui de dire qu'il était en couple, qu'il était amoureux. Il était profondément amoureux, c'était ancré en lui et il ne pouvait que sourire en parlant de Bucky, en pensant à lui, comme il ne pouvait vouloir que le préserver, le protéger. C'était juste dommage que celui à qui il parle de ça, ce soit Quill avec qui il n'avait pas d'affinité particulière, au lieu de quelqu'un comme Sam Wilson. Il finissait juste par suivre le leader des gardiens dans son appartement, essayant de ne pas s'attarder sur le bordel qu'il pouvait voir - maniaque du rangement qu'il était, tout crayon qui n'était pas droit était déjà un foutoir. Il le suivait simplement sans trop rien dire, se demandant juste de quoi il pouvait bien vouloir lui dire. On va pas se mentir, on est pas les meilleurs amis du monde. Ah bon, tu crois ? Tu es tellement tout le temps trop sérieux, trop crispé, trop droit. On appelle simplement ça la pudeur et les principes, il avait été éduqué comme ça, il n'était pas expansif non plus, sauf dans le domaine privé. La preuve avec Bucky et que visiblement, les gardiens aient tout entendus. Mais il n'avait pas de raison de l'être en public ou d'être décontracté, surtout qu'ils s'étaient rencontrés dans un contexte de guerre. C'était son métier et il n'était pas du genre, comme les gardiens, à mettre de la musique en plein combat alors que c'était sérieux. Mais je pensais pas que c'était aussi sérieux entre vous, je veux dire, je ne peux que comprendre que vous êtes amoureux, de quoi parlait-il ? Aussi sérieux comme ça l'était maintenant ou aussi sérieux parce qu'il pensait que c'était comme ça déjà pendant la guerre ? Non, il venait juste de lui dire que c'était récent. Mais comment cela n'aurait-il pas pu être sérieux ? Il lui avait dit que ça traînait depuis toujours de toute façon. Ils se sont toujours aimés, il n'y a que la partie physique qui a éclaté mais à tout bien y réfléchir... Leur couple existait déjà sans qu'il n'ait ce nom pour autant. Mais ils avaient toujours été comme un couple quand il y songeait. Ce n'était que les baisers et coucheries qui étaient une nouveauté. Il faudrait qu'il fasse part de ça à Bucky, tiens. Bref, Gamora n'est pas du style à parler et je ne vois pas pourquoi j'irai dire quoi que ce soit. Il est vrai qu'il était en couple avec la femme verte mais qu'ils ne s'épanchaient jamais sur leur relation en public, peut-être un câlin ou les mains prises de temps en temps, rien que ça il ne pourrait même pas se le permettre avec Bucky. Mais le plus gros restait en privé et de toute façon, les gens n'avaient pas besoin de voir des élans amoureux constamment, cela ne les regardait pas. Il hochait la tête pour le remercier au fait qu'il sous-entendait qu'il ne dirait rien et qu'il n'avait de toute façon rien à dire aux autres, c'était mieux comme ça et c'était clair ; merci de garder ça pour toi. C'était pour Bucky avoir l'esprit tranquille, disons, au moins sur ça. En espérant qu'il ne prenne pas l'envie à Bucky d'une nuit se rendre dans les appartements des gardiens pour les égorger dans leur sommeils pour s'assurer qu'ils ne diraient rien.

Merci du conseil.

En soi il ne voyait déjà pas pourquoi il se laisserait toucher par quiconque alors par Mantis qu'il ne connaissait pas des masses... Mais il avait appris qu'elle avait la capacité de ressentir les émotions et la... femme ? N'avait pas spécialement l'air au fait des conventions sociales sur Terra. Il ne pouvait pas lui en vouloir.

Par contre la plaisanterie qu'il venait de glisser, lui restait en travers de la gorge. Parce qu'en soi il n'avait pas tort et que justement Steve n'avait pas pensé à cette possibilité qu'ils puissent être entendus, mais maintenant qu'il parlait de Stark... Le secret qu'ils voulaient garder ne devait plus être si secret que ça. Il soupirait.

Je réglerai ça. Un jour.

Quand il aurait réussi à parler à Stark et encore, il creuserait indirectement, il ne lui poserait pas la question d'entrée. Peut-être lui demander s'il a réussi à se reposer, Stark ne pourrait pas résister à lui mettre ça dans les dents s'il entendait quelque chose de compromettant. Il n'hésiterait pas à lui faire remarquer juste pour le plaisir de l'emmerder. Bon, dans un sens, Stark comprendrait aussi sûrement pourquoi Steve avait choisi Bucky, parce que s'il avait été dans sa situation, Steve savait que Stark aurait choisi Pepper. Tu vas t'en prendre une, Quill. Heureusement qu'il agit de la sorte devant Steve et pas Bucky, il n'ose pas imaginer le massacre sinon. Bref, Steve ne cherchait pas à relancer la conversation, histoire de rendre l'ambiance plus lourde pour cet homme qui, visiblement, n'aimait pas le silence. Emmerdeur de première, Steve, quand il s'y mettait. Il se contentait de le regarder. Autre chose à dire ?
(c) DΛNDELION


UNTIL THE END OF THE LINE
even when i had nothing, i had Bucky.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Gardien de la Galaxie
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t500-peter-j-quill-you-said-

MISSIVES : 270
FT. : Chris Pratt
COPYRIGHT : Avat : Avengedinchains | Aesthetic : Redd ♥
AKA. : Star-Lord, la classe intergalactique.
STATUT CIVIL : En couple et ça a été compliqué
LOCALISATION : New-York 1945, bâtiment des docks
MULTIFACE : James B. Barnes & Dimitry Kouznetsov & Fenrir Lokison & Amara Wells
DATE D'ARRIVÉE : 14/02/2018
ZONE LIBRE :
Family don't end with blood.



Message Sujet: Re: Captain, oh my Captain. I know your secret now. Jeu 31 Mai 2018, 19:37


Captain, oh my Captain. I know your secret now.
Steve & Quill


5 Septembre 1945.

Peter trouve ça adorable la manière dont le Captain a pu parler de son copain et surtout il a compris que c'est bien plus qu'une histoire comme ça. Tout le monde sait que les deux sont amis d'enfance et très proches mais de là à voir ceci évoluer ainsi mais visiblement c'est depuis toujours. Un toujours qu'ils ont mis du temps à rendre physique, le pourquoi du comment le Gardien ne le comprend pas, enfin, il sait qu'ils viennent de cette époque et il a vaguement entendu dire que les moeurs n'acceptent pas ce genre de choses. Donc oui il ne comprend pas, parce que les deux en ont passé du temps à l'époque moderne même Gamora et lui ça a mis moins de temps que pour eux et dieu sait que ça a été laborieux avec sa belle. Il trouve ça adorable, justement parce qu'il sait ce que c'est d'être irrévocablement amoureux alors qu'avant de croiser Gamora, il était persuadé que l'amour c'était connerie. Persuadé que jamais il ne serait ni fidèle, ni en couple puis Gamora est arrivée dans sa vie et maintenant il pige totalement l'expression tomber amoureux.

Donc oui quelque part, il en vient à s'excuser d'avoir abordé Steve ainsi mais au moins ce dernier est au courant que leur histoire n'est pas si secrète que ça. Déjà que ça aussi il pige pas pourquoi ça doit rester secret mais bon, comme il le dit, ce n'est pas à lui d'aller le crier sur tous les toits. Tout comme il est persuadé que Gamora ne dira rien, sa belle n'aimerait pas qu'on se mêle de leur couple, ce n'est pas pour aller se mêler de celui des autres. Quoi que les autres Gardiens s'en mêlent à leur manière mais c'est gentillet et surtout ça reste en famille. D'ailleurs Peter a la certitude qu'elle s'énervera si elle vient à savoir la manière dont il vient d'emmerder Rogers.

Et oh miracle, il obtient une nouvelle réaction de Steve avec le hochement de tête, bon au moins le message est passé n'est-il pas. Préférant le prévenir pour Mantis qui a toujours du mal avec ce qu'elle peut ou non faire, c'est qu'elle peut ou non dire. Il suffirait qu'elle pose sa main sur le bras ou la main de l'un des deux pour que ça déclenche ses réactions et ouais pas dit qu'elle sache se retenir de le dire à voix haute. Le Gardien imagine bizarrement la scène à la perfection parce que oui plus il y aura du monde autour plus ça sera ironiquement drôle.

Puis forcément, impossible qu'il reste sérieux très longtemps et donc forcément qu'il titille le Captain vis à vis de Stark et de la situation était trop tentant là. Peter refuse de se mêler de leur divergences d'opinions, de leur petite guerre personnelle et de prendre parti pour l'un ou pour l'autre...mais en jouer par contre, là oui. Et encore que comme d'habitude ce n'est pas méchant, Quill le fait pour l'emmerder à sa manière mais oui pas méchamment. Qu'on le voit ou non mais il a un bon fond le Gardien donc la méchanceté surtout gratuite n'entre pas en ligne de compte.

- Eh ben ça va toujours pas mieux vous deux.

Une affirmation plus qu'une question, qu'il déduit du ton employé par Steve. Ton qui le laisse de marbre, ce n'est pas parce que Rogers fait de la résistance et y met de la mauvaise volonté que ça va le déranger ou le freiner.

- Vous avez quand même pu discuter ? De vos Avengers et compagnie ?

Peter finissant par s'appuyer contre un meuble derrière lui, les fesses à moitié dessus, on l'a dit pas dérangé pour deux sous, croisant finalement les bras.

- Enfin, c'est surtout la suite des événements pour nous tous qui me fait te demander ça. Savoir si tu as déjà -ou vous avez- des idées pour la suite, les miens vont vite devenir intenables s'ils ont pas un objectif devant eux. Inutile de te dire, qu'ils sont largement assez reposés et prêts à passer à la suite. Tu connais cette époque, une idée de où trouver les pierres déjà ?

C'est bien beau de vouloir prendre quelques jours pour se reposer mais l'inactivité ne convient pas aux Gardiens, d'autant plus qu'ils ne savent pas vraiment gérer leur deuil. Peter n'a pas l'impression de s'avancer de trop en pensant ça, il commence à la connaître par coeur sa petite famille.

(c) DΛNDELION



I must have been through about a million girls, I'd love 'em then I'd leave 'em alone. I didn't care how much they cried, no sir, their tears left me cold as a stone. But then I fooled around and fell in love, I fooled around and fell in love, yes I did. I fooled around and fell in love. I fooled around and fell in love.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Captain, oh my Captain. I know your secret now.

Revenir en haut Aller en bas

Captain, oh my Captain. I know your secret now.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Recherche: Captain Cortez
» Captain Marvel - Walter Lawson
» + i'm the captain of my soul, the master of my fate. (presley)
» [Octobre] Taeyang Captain Hook
» Steve Rogers - Captain America

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to the Past :: New York City :: Manhattan :: Downtown :: Bâtiment des Docks-