RSS
RSS



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LA SSR RECRUTE !

SSR recrute des membres, 25$ seront offerts aux nouveaux à la SSR Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 3182883982 Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 4154298936
On a besoin d'eux !

Nous recherchons nos superbes héros de l'ombre !
On recherche nos PV !

Faites des heureux, prenez des Postes Vacants !
Nous les recherchons très activement.

Partagez

Can't get you off my mind. | Stucky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
James B. Barnes
ADMIN ᚖ Optimisés
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t232-james-b-barnes-the-wint
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 392195Buckysnow
MISSIVES : 2200
FT. : Sebastian Stan
COPYRIGHT : Avat : Dandelion/ Gifs profil : moi et currywurst ♥/ Aesthetic : Jean ♥/ signa et code signa : moi
AKA. : The Winter Soldier
STATUT CIVIL : Le coeur pris. Même si leur couple ne regarde personne.
LOCALISATION : New-York 1945, près de Steve
MULTIFACE : Adrian Krueger & Peter J. Quill & Fenrir Lokison & Edward Brock
DATE D'ARRIVÉE : 05/12/2017
ZONE LIBRE : Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 1521248152-prout
Home is where my heart is
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Cv8zDkN

Message Sujet: Re: Can't get you off my mind. | Stucky Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 EmptyJeu 08 Nov 2018, 16:35


Can't get you off my mind.

Hold me close, hold me tight. Make me thrill with delight. Let me know where I stand from the start. I want you, I need you, I love you with all my heart. Ev'ry time that you're near all my cares disappear. Darling, you're all that I'm living for I want you, I need you, I love you, more and more.

▼▲▼

Bucky ne cherche pas vraiment à comprendre pourquoi il arrive à agir avec cette insouciance qui ne lui ressemble pas du tout. Qui ne ressemble pas à Steve non plus, même quand ils étaient jeunes, son homme avait déjà ce sérieux en lui, un peu trop au goût du brun de ce dont il se souvient. Lui avait ce côté plus insouciant par contre, qu'il a perdu depuis tellement longtemps, que oui, ça ne lui ressemble pas. Partant du principe que c'est Steve qui le fait réagir ainsi, alors que peut-être pendant quelques secondes ou minutes, Bucky arrive à redevenir un peu celui qu'il était. Donc, oui, sa petite remarque sur la vue ou sa manière de réagir arrivé sur place, il ne cherche pas plus loin qu'un c'est parce que c'est Steve.

Dire que la manière de sa moitié, il l'aime, c'est léger, il pourrait dire qu'il adore voir Steve lâcher du leste et être plus insouciant, plus dans l'instant du moment au lieu de réfléchir à tout, tout le temps. Est-ce que son homme va finir par comprendre qu'il peut se relaxer par moments sans que rien de néfaste se produise ? Ou sans que le monde s'effondre parce que Captain America n'est pas sur la brèche ? Cela serait bien, du point de vue de Bucky, que Steve comprenne enfin qu'il peut un peu prendre du temps pour lui et que personne n'irait le lui reprocher. Tout comme, Bucky adore le fait que Steve ne le relâche pas même s'il se recule un peu, ne le faisant que pour regarder un peu mieux les lieux en faisant travailler sa mémoire.

Pour mieux se retrouver à avoir un léger tic, presque une grimace, à la réponse de son homme. Bucky n'aime pas du tout l'idée qu'ils puissent se séparer ainsi, même si ça ne sera certainement pas la première fois et pas la dernière non plus. Le brun n'aime pas cette idée et ne cherche pas à le cacher ou plus disons, il n'a jamais vraiment aimé qu'ils soient séparés mais ne le montrait pas jusque là. Pourtant, il sait aussi que c'est le plus raisonnable, finissant donc après quelques secondes par réponde simplement un :

- D'accord.

Le plus raisonnable et Bucky sait aussi que c'est la meilleure chose à faire, plus de terrain couvert, égal plus de chances de trouver rapidement ce dont ils ont besoin et donc de rentrer plus vite. Et comme il pouvait s'y attendre, Steve est déjà dans l'élan de partir et de faire ce qu'ils viennent d'échanger.

- On n'essaye pas, on se rejoint ici.

Manquerait plus que le brun doive chercher Steve en plus de ça, pourtant il sourit en réponse au sourire de son homme. Même s'il lève les yeux au ciel en même temps, irrécupérable son homme, toujours en mouvement ou prêt à l'action. Laissant Steve s'élancer avant de lui-même regarder de plus près là où le vigile se tient, analysant les distances à parcourir, la route à emprunter. Bucky a beau avoir -entre autre- été surnommé le fantôme, cela ne se fait pas tout seul non plus, oui, malgré sa vitesse, discrétion et tout le reste.

Finissant par s'élancer à son tour et passer d'un point à un autre, se dirigeant vers le quai de chargement entre les containers. Restant à l'affût des bruits et des mouvements, inutile de dire que même aussi silencieux que lui peut l'être, Bucky sait à peu près où son homme peut en être. Ne prenant en effet pas tout à fait le même itinéraire que lui puisqu'ils doivent couvrir plus de terrain. Arrivant rapidement au abord du quai, pouvant commencer à voir certaines caisses de ci ou de là. Soulagé que sa mémoire ne lui ait pas fait faux bond sur ce coup là.

CODAGE PAR AMATIS




Until the end of the line.



Revenir en haut Aller en bas
Steven G. Rogers
ADMIN ᚖ Optimisés
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t87-steven-g-rogers-for-as-l
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Tenor
MISSIVES : 1327
FT. : Chris Evans
COPYRIGHT : Lux Aeterna ♥ (ava) | ROGERS. (signa) | Heaven (gif) | currywurst ♥ (gif ZL) | redd ♥ (aesthetic)
AKA. : Captain America
STATUT CIVIL : Son coeur est pris, il est en couple et cela ne changera jamais.
LOCALISATION : New York - Bâtiment des Docks.
MULTIFACE : Shoshana S. Rosenthal, Matoskah Kohana, Loki Laufeyson, Gamora & Natalia A. Romanova.
DATE D'ARRIVÉE : 21/03/2016
ZONE LIBRE : Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 1521248152-prout
home is where my heart is.

Steve a une passion méconnue du grand public. Mais c'est un peintre et dessinateur qui a déjà vendu quelque toiles il y a quelque années pour survivre à la faim et pauvreté. ⍟ Il n'est pas qu'un guerrier mais aussi une personne calme et pleine de maîtrise vers qui se tourner en cas de doute, si on a besoin de conseil. Mais s'il a toujours été vu sous son jour d'homme bon, il cache au fond de lui un côté très sombre de sa personnalité qu'il vaudrait mieux ne jamais, ô grand jamais réveiller.
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 SIaZqVF

Message Sujet: Re: Can't get you off my mind. | Stucky Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 EmptyDim 02 Déc 2018, 23:09


Can't get you off my mind
Bucky & Steve

« When the night has come and the land is dark and the moon is the only light we'll see. No, I won't be afraid. Oh, I won't be afraid, just as long as you stand, stand by me. So darlin', stand by me. If the sky that we look upon should tumble and fall, or the mountain should crumble to the sea.I won't cry, no, I won't shed a tear, just as long as you stand, stand by me. Darlin', stand by me. Whenever you're in trouble, won't you stand by me ? Oh, stand by me. Won't you stand now ? Oh, stand by me. »
L'amour les rendait niais, les rendait jeune et insouciant à nouveau. Ils étaient pour le temps d'un instant, deux jeunes cons de New York qui couraient les rues à la recherche d'une connerie à faire. Ca lui avait manqué, cette époque et mine de rien ; ça faisait un bien fou. On avait beau dire mais, il n'y avait bien qu'avec Bucky qu'il pouvait parvenir à ça.

C'était une mission à risques. Vigile pouvant le surprendre, notamment. Il était fort heureusement très discret, très agile, capable de sauter très loin et courir vite à un pas si léger qu'on ne l'entendrait pas. Il profitait de ces capacités pour courir comme ça jusqu'aux autres containers et ne plus être vu. Fouiller. Tomber sur des choses tout sauf utile à cet instant... Du savon, encore. Alors qu'ils avaient assez de savon pour les mois à venir. Il avait beau regarder les containers, il n'était pas marqué dessus ce qu'ils contenaient et il fallait se risquer à aller dedans pour trouver les caisses et espérer que ce soit écrit dessus, ce qui était rarement le cas. Alors se fier aux bruits en secouant légèrement la boîte ou en la portant, puis se fier aux étiquettes lorsqu'elles en avaient. Mais il n'y avait pas ce qu'il cherchait.

Il fouillait un moment comme ça, sans jamais parvenir à trouver ce qu'il cherchait, sauf peut-être trouver de l'huile, qu'il mettait dans son sac, une bouteille. Il détestait faire ça mais ils en avaient besoin. Il cherchait ailleurs mais ne trouvait pas, il n'était pas parti du bon côté, décidément. Il n'y avait plus qu'à espérer que son homme ait plus de chance que lui. Il soupirait. Il trouvait des bouts de tissus, des torchons, en prenait deux. Trouvait des serviettes de bain, en prenait deux. Il les pliait bien pour les mettre dans son sac.

Et il partait. Encore. Pour surtout retrouver Bucky au point de départ tout en évitant les vigiles et... les chiens. C'était moins une quand il arrivait sur place, manquant presque d'être capté un des chien. Mais il n'avait pas trouvé ce qu'il cherchait, du tout. Il soupirait pour lui-même en arrivant au point de départ et s'enfonçant un peu dans l'ombre en attendant Bucky. Ca lui laissait tout le temps pour se refaire le film de la soirée, ce qu'il s'était passé entre eux et lui embrumait l'esprit. S'en rappelant parfaitement, ressentant presque les mains de Bucky sur sa peau et sentant presque son odeur sur lui. Il le revoyait parfaitement. Ce n'était pas le lieu, pas l'instant pour ces pensées mais il n'avait jamais rien connu de tel alors ça lui remontait forcément en tête, lorsqu'il n'avait rien de mieux à penser que ça. Il inspirait profondément. Reviens vite. Mais surtout, reviens moi.
(c) DΛNDELION


UNTIL THE END OF THE LINE
even when i had nothing, i had Bucky.


Revenir en haut Aller en bas
Marvelous
Maître du Jeu
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Giphy
MISSIVES : 757
FT. : Tout le monde et personne.
COPYRIGHT : ROGERS.
AKA. : Maître du Jeu
DATE D'ARRIVÉE : 25/01/2014
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Giphy

Message Sujet: Re: Can't get you off my mind. | Stucky Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 EmptyDim 02 Déc 2018, 23:09

Le membre 'Steven G. Rogers' a effectué l'action suivante : Win or Die


'oui ou non' :
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Sans_t26
Revenir en haut Aller en bas
James B. Barnes
ADMIN ᚖ Optimisés
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t232-james-b-barnes-the-wint
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 392195Buckysnow
MISSIVES : 2200
FT. : Sebastian Stan
COPYRIGHT : Avat : Dandelion/ Gifs profil : moi et currywurst ♥/ Aesthetic : Jean ♥/ signa et code signa : moi
AKA. : The Winter Soldier
STATUT CIVIL : Le coeur pris. Même si leur couple ne regarde personne.
LOCALISATION : New-York 1945, près de Steve
MULTIFACE : Adrian Krueger & Peter J. Quill & Fenrir Lokison & Edward Brock
DATE D'ARRIVÉE : 05/12/2017
ZONE LIBRE : Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 1521248152-prout
Home is where my heart is
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Cv8zDkN

Message Sujet: Re: Can't get you off my mind. | Stucky Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 EmptyLun 03 Déc 2018, 14:57


Can't get you off my mind.

Hold me close, hold me tight. Make me thrill with delight. Let me know where I stand from the start. I want you, I need you, I love you with all my heart. Ev'ry time that you're near all my cares disappear. Darling, you're all that I'm living for I want you, I need you, I love you, more and more.

▼▲▼

C'est vraiment étrange que cette sensation de bonheur qu'il vient de ressentir pour de petits gestes, pour un rien dirait certain. Étrange voir même incongru de ressentir cela alors que ce n'est pas arrivé depuis trop longtemps, déjà c'est un miracle qu'il se souvienne que c'est ainsi que ça fait quand on est bien. Incongru parce qu'il ne se sent pas du tout légitime pour cela et encore moins méritant. Comment un assassin comme lui peut arriver à être de nouveau heureux même aussi furtivement que ça ? Le monde tourne à l'envers il faut croire. Mais encore une fois, c'est l'effet Steve que ceci.

Bien qu'il y ait un temps pour tout. Un pour se laisser un peu aller et un autre pour être sérieux et c'est le sérieux qui revient rapidement. En s'élançant et en slalomant autour des containers, Bucky espère juste qu'il ne va pas de nouveau frôler une crise comme dans l'après-midi lors de sa sortie avec Jessica. Cela avait été à deux doigts de se produire, au point qu'il lui en a parlé en russe alors que cette langue n'est pas la sienne mais celle du Winter Soldier. Ce qui ne l'empêche pas de rester concentrer sur ce qu'il doit faire, sur la mission du soir ; trouver des ustensiles pour cuisiner.

Arrivant finalement rapidement au quai de chargement, pouvant déjà voir des caisses un peu plus loin. C'est toujours ça de pris pour sa mémoire. Il ne lui manque plus qu'à trouver ce qu'ils sont venus chercher et c'est là le plus délicat en fin de compte. Prenant d'abord le temps de chercher Steve que ça soit à l'ouïe ou avec la vue, savoir où est son homme. Cherchant ensuite à localiser s'il y a des vigiles ou non et où ils peuvent se tenir. Ils ne sont pas par là, pas encore en tout cas, un premier bon point.

Bucky se déplace vers les caisses qu'il a pu voir, autant commencer par là sauf qu'il a beau regarder aucun d'elle ne comporte d'étiquettes sur ce qu'il peut y avoir dedans. En soulevant autant que possible pour se fier au poids si c'est possible. Finissant par ouvrir une caisse pour découvrir des bouteilles de vodka...Ok. Malgré tout, le brun en prend deux et les glisse dans son sac. Passant rapidement à d'autres caisses pour découvrir du vin, ce qui lui en fait plisser le nez, il n'a jamais apprécié ce breuvage. Même lors de la seconde guerre et qu'un des membres du Howling en buvait, comme on boit du lait, dès qu'ils en trouvaient.

Changeant alors de coin pour passer à d'autres caisses mais toujours rien d'utile ni pour ce soir, ni à l'avenir. Se glissant dans un container au hasard pour ouvrir quelques caisses et y trouver des vêtements soigneusement pliés et rangés. Il y a un peu de tout d'ailleurs, sous-vêtements masculin et féminins, tee-shirt, pantalons, jupes, pulls. Est-ce qu'il va se laisser tenter à en piquer ? Tout à fait. Ce n'est pas du tout ce qu'il cherchait mais bon autant faire avec. Essayant surtout de trouver quelques trucs à sa taille et à celle de son homme, quand bien même ce n'est pas du grand luxe, loin de là.

Bucky cherche encore après ça, ailleurs, d'autres containers mais toujours rien à part des meubles. Visiblement ce n'est pas le bon coin ou peut-être n'est-ce pas le bon moment, forcément il en soupire et en râle à voix basse avant de dégager de là. Le temps qui passe ainsi n'est pas bon du tout, cela peut alerter les vigiles pour un rien mais surtout de nouveau cet oppressement autour de son coeur et ce "que fait Steve" entre autre qui revient s'imposer.

Inutile de dire que Bucky se dépêche de partir pour retourner à leur endroit de départ, espérant y retrouver son homme et ne pas avoir à l'attendre. Car qui dit l'attendre, dit s'angoisser, pour rien mais le faire quand même. Il voyait un vigile qui s'éloignait, quelques minutes plus tôt et il se serait fait prendre possiblement. Se glissant finalement entre les containers où ils devaient se retrouver, pour mieux sentir et entendre Steve avant même de l'apercevoir dans l'obscurité encore plus marquée ici. C'est un soupir de soulagement cette fois qui passe ses lèvres, son homme est là et entier -ce dont il ne doutait pas pourtant.

- Tu as trouvé ?

Un simple murmure alors qu'il se rapproche de Steve.

CODAGE PAR AMATIS




Until the end of the line.



Revenir en haut Aller en bas
Marvelous
Maître du Jeu
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Giphy
MISSIVES : 757
FT. : Tout le monde et personne.
COPYRIGHT : ROGERS.
AKA. : Maître du Jeu
DATE D'ARRIVÉE : 25/01/2014
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Giphy

Message Sujet: Re: Can't get you off my mind. | Stucky Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 EmptyLun 03 Déc 2018, 14:57

Le membre 'James B. Barnes' a effectué l'action suivante : Win or Die


'oui ou non' :
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Sans_t26
Revenir en haut Aller en bas
Steven G. Rogers
ADMIN ᚖ Optimisés
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t87-steven-g-rogers-for-as-l
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Tenor
MISSIVES : 1327
FT. : Chris Evans
COPYRIGHT : Lux Aeterna ♥ (ava) | ROGERS. (signa) | Heaven (gif) | currywurst ♥ (gif ZL) | redd ♥ (aesthetic)
AKA. : Captain America
STATUT CIVIL : Son coeur est pris, il est en couple et cela ne changera jamais.
LOCALISATION : New York - Bâtiment des Docks.
MULTIFACE : Shoshana S. Rosenthal, Matoskah Kohana, Loki Laufeyson, Gamora & Natalia A. Romanova.
DATE D'ARRIVÉE : 21/03/2016
ZONE LIBRE : Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 1521248152-prout
home is where my heart is.

Steve a une passion méconnue du grand public. Mais c'est un peintre et dessinateur qui a déjà vendu quelque toiles il y a quelque années pour survivre à la faim et pauvreté. ⍟ Il n'est pas qu'un guerrier mais aussi une personne calme et pleine de maîtrise vers qui se tourner en cas de doute, si on a besoin de conseil. Mais s'il a toujours été vu sous son jour d'homme bon, il cache au fond de lui un côté très sombre de sa personnalité qu'il vaudrait mieux ne jamais, ô grand jamais réveiller.
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 SIaZqVF

Message Sujet: Re: Can't get you off my mind. | Stucky Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 EmptyMar 04 Déc 2018, 20:06


Can't get you off my mind
Bucky & Steve

« When the night has come and the land is dark and the moon is the only light we'll see. No, I won't be afraid. Oh, I won't be afraid, just as long as you stand, stand by me. So darlin', stand by me. If the sky that we look upon should tumble and fall, or the mountain should crumble to the sea.I won't cry, no, I won't shed a tear, just as long as you stand, stand by me. Darlin', stand by me. Whenever you're in trouble, won't you stand by me ? Oh, stand by me. Won't you stand now ? Oh, stand by me. »
ne se ferait jamais à voler, même si c'était pour de la survie. Il y avait survie et survie, disons. Là, il aurait peut-être pu trouver quelque chose quand même pour faire cuir cette viande - même si à cette heure, il ne voyait toujours pas quoi, qui n'impliquait pas que Bucky mette son bras au feu et en ressente les effets. C'était difficilement d'un point de vue éthique et d'un point de vue moral d'arriver à devoir prendre cette décision.

Il n'avait pas trouvé ce qu'il cherchait et il pensait que c'était surtout le karma qui voulait ça. Il notait intérieurement ça, que peut-être c'était le karma qui lui indiquait que ce n'était juste pas la bonne chose à faire, la preuve, il l'aurait trouvé, sinon. Même s'il n'était pas ce genre de croyant et était plutôt direct en temps normal, qu'il avait beau croire en dieu, il croyait aussi aux hommes et leur actes et conséquences, c'était mitigé.

Il avait au moins trouvé quelque petites choses pour son sac, qu'il ne rentre pas les mains vides non plus. Puis Bucky finissait par revenir et il souriait en le voyant revenir avec un sac remplit aussi, espérant qu'il ait trouvé ce qu'ils étaient venus chercher. Sauf que la question qu'il lui posait lui indiquait que... Peut-être qu'il n'avait pas trouvé et espérait que Steve ait trouvé. Il inspirait profondément.

Juste de l'huile, des torchons et des serviettes de bain. Et toi ?

Il chuchotait, l'ouïe de Bucky suffisait largement pour l'entendre d'où il était. Steve se rapprochait toute fois, posant une main sur son épaule, proche de son cou. Il lui souriait, aussi.

On ferait peut-être mieux de retourner dans l'immeuble et espérer que quelqu'un ait du métal sur lequel on pourrait mettre ça.

Les gardiens, peut-être, mais il n'y avait jamais rien de gratuits avec eux ou alors s'ils le faisaient croire sur l'instant, ils le feraient payer plus tard et avec les intérêts. Donc il n'était pas sûr de vouloir aller les voir. Puis selon la taille de la plaque de métal, ils ne pourraient pas la poser comme ça sur la cuisinière donc il séchait un peu, côté idées. Au moins, ils avaient de l'huile et ça pouvait être utile même si cuir un steak à l'huile n'était pas l'idée du siècle, ça permettrait au moins de ne pas coller à la plaque. Il inspirait profondément. Il n'avait pas envie de retourner voler. Il regardait toujours Bucky, cherchant sur son visage une réponse aux questions qu'il se posait intérieurement, aux doutes qu'il avait. Y retourner malgré tout ou rentrer chez eux et se dépatouiller avec ce qu'ils avaient ? Il manquait un peu d'entrain sur ce coup-là. Son pouce caressait le cou de sa moitié, tandis qu'il continuait à se poser des questions à ce sujet. Hm. Que faire ? Son instinct et son coeur lui disaient de rentrer et en même temps son esprit et son estomac d'y retourner et qu'au pire ils rendraient ce qu'ils avaient pris...
(c) DΛNDELION


UNTIL THE END OF THE LINE
even when i had nothing, i had Bucky.


Revenir en haut Aller en bas
James B. Barnes
ADMIN ᚖ Optimisés
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t232-james-b-barnes-the-wint
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 392195Buckysnow
MISSIVES : 2200
FT. : Sebastian Stan
COPYRIGHT : Avat : Dandelion/ Gifs profil : moi et currywurst ♥/ Aesthetic : Jean ♥/ signa et code signa : moi
AKA. : The Winter Soldier
STATUT CIVIL : Le coeur pris. Même si leur couple ne regarde personne.
LOCALISATION : New-York 1945, près de Steve
MULTIFACE : Adrian Krueger & Peter J. Quill & Fenrir Lokison & Edward Brock
DATE D'ARRIVÉE : 05/12/2017
ZONE LIBRE : Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 1521248152-prout
Home is where my heart is
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Cv8zDkN

Message Sujet: Re: Can't get you off my mind. | Stucky Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 EmptyDim 09 Déc 2018, 18:20


Can't get you off my mind.

Hold me close, hold me tight. Make me thrill with delight. Let me know where I stand from the start. I want you, I need you, I love you with all my heart. Ev'ry time that you're near all my cares disappear. Darling, you're all that I'm living for I want you, I need you, I love you, more and more.

▼▲▼

Cela le reprend cette sensation d'être mal et ça il sait que c'est parce qu'il est loin de Steve. Ne pas l'avoir sous les yeux, ne pas savoir ce qu'il peut faire dans quel état d'esprit son homme peut être. Bucky pourrait accuser le changement dans leur relation mais ça a toujours été ainsi pour le brun, c'est simplement plus fort encore qu'avant. Être loin de Steve mais il y a aussi le fait d'être dans une époque normale, sans guerre mais en plus dans leur époque. C'est perturbant, très perturbant même s'il essaye de faire comme si ça n'avait que peu d'importance. Il n'y a bien que sa moitié qui peut arriver à le rassurer, à l'apaiser et ça sans rien faire de spécial, juste par sa présence et Bucky retrouve un certain équilibre. S'il n'a pas totalement craqué pendant ces deux dernières années c'est bien grâce à Steve.

Ce qui explique donc, que oui, Bucky se dépêche de retourner au point de départ pour retrouver son homme. Soulagé en voyant que Steve est déjà là et qu'il va bien et forcément lui demander s'il a pu trouver ce qu'ils sont venus chercher. Ah. C'est un non mais son homme n'a pas les mains vides pour autant ou plutôt le sac vide, des choses qui pourront leur servir qui plus est.

- Juste de la vodka et quelques vêtements neufs.

L'utilité de la vodka peut être discutée et encore que, ça peut servir de monnaie d'échange avec d'autres de l'immeuble contre un service quelconque. Quoi ? Pas de baiser, pas d'étreinte, juste une main sur son épaule. Qu'est-ce que tu as Steve ? Ah. Ok mais on a pas trouvé, on est sorti pour ça en plus. Bucky ne répond rien sur le coup, restant de longues secondes à observer Steve, à réfléchir sur le pourquoi du comment il vient de lui dire ça mais aussi sur le comment son homme agit. Et surtout sur les airs que Steve peut avoir, perplexe, perdu, comme tiraillé en deux par les choses. Passant de longues secondes à partir de là, à peser le pour et le contre, Bucky sachant pertinemment que dans le lot des réflexions de son homme, il doit y avoir le fait de devoir voler. Trop droit dans ses bottes son homme, même s'il a déjà parlé d'aller rendre les choses après.

Bucky finissant par se rapprocher un peu plus de Steve venant l'entourer de son bras droit, tout en levant sa main gauche et faisant jouer ses doigts de vibranium.

- Au pire s'ils ont rien, on a toujours cette solution alors rentrons.

Et que Steve ne vienne pas lui redemander si ça ira pour son bras et compagnie, Bucky n'en est plus à ça près et les états d'âme de son homme sont largement plus important que ça.

- On ne peut pas faire tout le tour des docks en espérant avoir de la chance pour tomber sur ce dont on a besoin.

Le brun pensant aussi à plus loin encore sur les docks, une aciérie où ils pourraient trouver au moins une grille, une plaque ou quelque chose du genre...mais le problème restait que ça revenait à voler et si lui n'a aucun problème avec ça, encore une fois, ce n'est pas le cas de Steve. Terminant surtout de parler en déposant un baiser sur les lèvres de son homme. Viens, ne ressasse plus tout ça. Rentrons au calme chez nous.
CODAGE PAR AMATIS




Until the end of the line.



Revenir en haut Aller en bas
Steven G. Rogers
ADMIN ᚖ Optimisés
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t87-steven-g-rogers-for-as-l
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Tenor
MISSIVES : 1327
FT. : Chris Evans
COPYRIGHT : Lux Aeterna ♥ (ava) | ROGERS. (signa) | Heaven (gif) | currywurst ♥ (gif ZL) | redd ♥ (aesthetic)
AKA. : Captain America
STATUT CIVIL : Son coeur est pris, il est en couple et cela ne changera jamais.
LOCALISATION : New York - Bâtiment des Docks.
MULTIFACE : Shoshana S. Rosenthal, Matoskah Kohana, Loki Laufeyson, Gamora & Natalia A. Romanova.
DATE D'ARRIVÉE : 21/03/2016
ZONE LIBRE : Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 1521248152-prout
home is where my heart is.

Steve a une passion méconnue du grand public. Mais c'est un peintre et dessinateur qui a déjà vendu quelque toiles il y a quelque années pour survivre à la faim et pauvreté. ⍟ Il n'est pas qu'un guerrier mais aussi une personne calme et pleine de maîtrise vers qui se tourner en cas de doute, si on a besoin de conseil. Mais s'il a toujours été vu sous son jour d'homme bon, il cache au fond de lui un côté très sombre de sa personnalité qu'il vaudrait mieux ne jamais, ô grand jamais réveiller.
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 SIaZqVF

Message Sujet: Re: Can't get you off my mind. | Stucky Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 EmptyVen 18 Jan 2019, 23:24


Can't get you off my mind
Bucky & Steve

« When the night has come and the land is dark and the moon is the only light we'll see. No, I won't be afraid. Oh, I won't be afraid, just as long as you stand, stand by me. So darlin', stand by me. If the sky that we look upon should tumble and fall, or the mountain should crumble to the sea.I won't cry, no, I won't shed a tear, just as long as you stand, stand by me. Darlin', stand by me. Whenever you're in trouble, won't you stand by me ? Oh, stand by me. Won't you stand now ? Oh, stand by me. »
Ils s'étaient retrouvés rapidement, c'était tant mieux parce qu'il n'aurait pas vraiment supporté qu'il puisse arriver quelque chose, il n'était pas en état pour supporter ça, moralement. Il n'espérait pas que tout se passe au mieux non plus, juste éviter les batailles et bains de sangs. Il avait vu trop de rouge pour un siècle. Il savait que Bucky gagnerait mais s'il n'avait pas à lever la main du tout, ce serait encore mieux. Il expliquait ce qu'il avait trouvé, un poil déçu mais pas tant non plus parce que ça pourrait toujours être très utile. Même si ce n'était pas exactement ce qu'il aurait voulu trouver. Mais ça restait utile quand même.

Il était tiraillé parce qu'ils avaient du bout des doigts le moyen de trouver quelque chose pour manger. Vraiment manger. Bien manger. Mais qu'ils ne le trouvaient pas. C'était très frustrant et très désagréable comme sensation parce que c'était à portée de main et qu'après tous leur efforts, ils méritaient bien ça. Il ne faisait pas mention aux efforts au lit -ou plutôt au canapé- mais ce n'était pas loin non plus. Bucky l'entourait, il aimait ce geste. Il regardait son geste de la main, plissant le nez en comprenant à quoi il faisait allusion. Hors de question qu'il fasse ça. Donc hors de questions qu'ils comptent sur la chance en retournant chez eux en espérant que quelqu'un ait un bout de métal. Donc il allait retourner chercher ce qu'ils voulaient, pensant à un endroit particulier qu'il n'avait pas exploré aujourd'hui, ni hier. Ils ne pouvaient pas jouer à ça, oui, peut-être. Voir s'ils auraient de la chance. Et voler, ça le dégoûtait mais honnêtement à ce stade, il n'y avait pas d'autres solutions qui s'offraient à lui, pas faute d'en trouver constamment pour obtenir ce qu'il veut par des moyens, disons, légaux ou presque. Et en même temps, il ne pouvait pas s'inquiéter pour les entreprises qui vendaient tous ces objets. C'était des objets en gros pour la plupart et ils n'iraient pas compter à l'objet près, au nombre près. Le principe restait de voler, qu'il y ait 1 ou 100 poêles n'empêchait pas le fait que c'était du vol pur et simple, que cela se remarque ou non n'empêchait pas que cela reste du vol. Malgré tout, la faim le tiraillait, il avait trop longtemps vécu sur ses réserves et son sens du sacrifice le poussait à mettre ses principes de côté que laisser Bucky se brûler le bras - et donc la chaleur qui remonterait jusque dans l'épaule. Il répondait pourtant à son baiser, tendrement. Même s'il n'était pas forcément à l'aise avec l'idée de s'embrasser en public, même s'il était celui qui avait initié ça - et si on les voyait ? - mais il lui rendait, l'envie ne manquait pas, il avait très vite pris cette habitude, en si peu de temps. Un baiser tendre puis il inversait leur position. "Je reviens" qu'il murmurait contre ses lèvres.

Se reculer pour retourner vers la sortie menant aux docks. Attendre que l'homme avec sa lampe et son chien soient passés pour s'élancer rapidement, avec un pas de chat. Le chien s'était retourné mais sans vraiment l'apercevoir, puisqu'il s'était glissé entre deux containers et était monté sur l'un d'eux en deux sauts, les containers étant relativement proche. Un saut sur l'un, puis sur l'autre puis il remontait sur l'un et utilisait la force de ses bras pour y monter. C'était plus pratique pour apercevoir les gardiens et si possible les listes ou les indications, les marques. Sauf que la plupart des containers étaient juste colorés et métalliques et sans indication particulière dessus. Des listes, oui, mais il n'avait pas une vue perçante à ce point non plus. Il ne lui restait qu'à sauter de container en container et espérer trouver ce qu'il cherchait, une liste lui indiquait poêle ou casserole ou n'importe quel ustensile de cuisine pouvant leur servir.

Il avait enfin trouvé la liste. Le Graal. Il apercevait un homme arriver et attendait, allongé à plat sur le container et une fois la lumière éloignée avec les bruits de pas, il descendait. Pas de chat, même en tombant au sol et amortissant sa chute sur la pointe des pieds. Liste difficile à lire mais il avait pu voir la marque des ustensiles, bien mise en avant, heureusement. Donc il s'avançait, ouvrait le container avec du mal, celui-ci étant fermé bien comme il faut. Forcer en tirant et essayant d'être discret puis oublier la discrétion pour arracher la porte et ce qui la tenait. Bonjour le bruit. Se dépêcher d'ouvrir une des boîte en bois pour en sortir une poêle et se dépêcher de la fourrer dans son sac. Tant pis pour les cuillères en bois ou spatule ou quoi que ce soit d'autre, vu le bruit, il se dépêchait de fermer son sac. La poêle n'était pas très grande mais ferait parfaitement l'affaire. Il refermait la boîte, replaçait tant bien que mal la porte - illusion des plus idiotes vu que le cadenas avait explosé quand il avait retiré la porte. Et il remontait sur le container avant que le garde n'arrive pour constater les dégâts. La culpabilité à son sommet mais devoir partir en courant, discrètement.

Dé 1 : a-t-il trouvé ce qu'il voulait ?
Dé 2 : a-t-il été aperçu ?
(c) DΛNDELION


UNTIL THE END OF THE LINE
even when i had nothing, i had Bucky.


Revenir en haut Aller en bas
Marvelous
Maître du Jeu
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Giphy
MISSIVES : 757
FT. : Tout le monde et personne.
COPYRIGHT : ROGERS.
AKA. : Maître du Jeu
DATE D'ARRIVÉE : 25/01/2014
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Giphy

Message Sujet: Re: Can't get you off my mind. | Stucky Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 EmptyVen 18 Jan 2019, 23:24

Le membre 'Steven G. Rogers' a effectué l'action suivante : Win or Die


'oui ou non' :
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Sans_t25 Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Sans_t26
Revenir en haut Aller en bas
James B. Barnes
ADMIN ᚖ Optimisés
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t232-james-b-barnes-the-wint
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 392195Buckysnow
MISSIVES : 2200
FT. : Sebastian Stan
COPYRIGHT : Avat : Dandelion/ Gifs profil : moi et currywurst ♥/ Aesthetic : Jean ♥/ signa et code signa : moi
AKA. : The Winter Soldier
STATUT CIVIL : Le coeur pris. Même si leur couple ne regarde personne.
LOCALISATION : New-York 1945, près de Steve
MULTIFACE : Adrian Krueger & Peter J. Quill & Fenrir Lokison & Edward Brock
DATE D'ARRIVÉE : 05/12/2017
ZONE LIBRE : Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 1521248152-prout
Home is where my heart is
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Cv8zDkN

Message Sujet: Re: Can't get you off my mind. | Stucky Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 EmptyMer 30 Jan 2019, 21:12


Can't get you off my mind.

Hold me close, hold me tight. Make me thrill with delight. Let me know where I stand from the start. I want you, I need you, I love you with all my heart. Ev'ry time that you're near all my cares disappear. Darling, you're all that I'm living for I want you, I need you, I love you, more and more.

▼▲▼

Il explique à Steve ce qu'il a pu trouver pour voir ses airs derrière, un peu déçu qu'ils n'aient pas ce qu'il leur faut. C'est vrai qu'ils font comme ils peuvent et encore que Bucky a adopté directement la même manière de faire que son homme. Parce que franchement, seul, il aurait pu retourner les docks et pas en silence et en douceur jusqu'à trouver ce qu'il leur faut. Ce ne sont pas les quelques vigiles présents qui auraient pu le stopper, ni leurs chiens d'ailleurs, du pareil au même. Mais soit. Bucky voyant surtout derrière les airs de son homme, cet air pensif de "je ne sais pas ce qui est le mieux", ce qui est rare d'ailleurs et renforcé par ses paroles. De là, il ne peut qu'inciter son homme à vouloir rentrer, le connaissant trop bien pour ne pas savoir qu'il y a la notion de vol dans tout ça et que ça doit dégoûter le coeur de son Captain. Trop droit dans ses bottes son homme. Enfin, Steve a toujours été ainsi de toute manière, ce n'est pas arrivé sur le tard ou une fois ce sérum reçu ; il est ainsi depuis qu'ils sont jeunes. Bucky s'en fiche de voler ou non, il faut ce qu'il faut ou comme l'expression le dit, à la guerre comme à la guerre. Il pourrait dire que c'est parce que sa balance du bien et du mal est encore faussée, ce qui est vrai mais déjà autrefois cela a pu lui arriver quand il devait nourrir sa famille et n'avait pas d'autre choix.

Donc, oui, Bucky ne peut qu'inciter Steve à rentrer, surtout qu'ils ne sont pas sans ressources non plus. Ce n'est pas le top certes mais le vibranium ne bougera pas, même s'il met sa main dans le feu donc autant en profiter. Certes la chaleur remontera dans son bras mais tous les circuits sont bien protégés déjà pour commencer et ce n'est pas un peu de chaleur qui va le tuer ou lui faire trop mal. Viens mon amour, rentrons. Essayant aussi de lui dire, qu'ils ne peuvent pas compter sur leur chance en faisant un autre tour, vu la taille des docks, ça serait idiot et leur ferait perdre du temps. Et Steve a besoin de manger, ils sont sur leurs réserves tous les deux, Bucky a faim aussi mais étrangement, il n'y a que sa moitié qui compte. Veiller sur Steve, en premier, point final. Ne résistant pas à l'envie de l'embrasser en terminant de parler, le faire par envie mais aussi pour que Steve cesse de réfléchir à ce qui peut tourner dans sa tête. Si son homme lui rend son baiser, derrière, Bucky en a pourtant un "ah" mentalement, au murmure qu'il peut entendre.

Espèce de tête de mule ! Crétin va ! Qu'est-ce que Steve peut l'agacer quand il lui fait un coup pareil et ça ne loupe pas, à chaque fois alors que pourtant depuis le temps, Bucky devrait y être habitué. Mais en fait, non. Même pas le temps de vraiment réagir que Steve s'élance et le brun n'a plus qu'à prier que tout aille bien. Il pourrait s'élancer derrière sa moitié mais renonce vite à le faire, ce n'est pas que le "je reviens" de Steve soit un ordre mais ça veut bien dire ce que ça veut dire. Son homme a une idée et veut y aller seul. Bucky prend une profonde inspiration en s'agaçant encore tout seul contre Steve. T'es vraiment qu'une tête de mule, qu'un idiot. Tu vas cesser un jour de me faire ce genre de coups, oui ou non. Merde à la fin. Parce que forcément, le brun ne peut que s'inquiéter quand bien même Steve est plus que apte à semer et gérer des vigiles s'il en vient à être repéré. Essayant aussi de suivre ses mouvements à l'ouïe, autant qu'il lui est possible de le faire tout en ayant les bras croisés sur la poitrine. Bordel. C'est le mot alors que d'un coup il entend du vacarme bien plus loin, bruits sans doute plus fort pour Bucky que pour un humain normal mais...il a l'impression que le vacarme est perceptible comme si c'était à côté de lui. Bon dieu Steve mais qu'est-ce que tu fous ?!

S'élancer pour aller le chercher ou ne pas le faire et attendre que son homme revienne ? Question difficile s'il en est. Entendant des bruits de pas, juste de l'autre côté et qui partent à toute vitesse vers la source du bruit, que Bucky se décide pour en premier lieu, grimper sur le container derrière lequel il se cache. Chose qui ne lui demande que peu d'effort et quelques mouvements pour prendre ses appuis sans élan et sans possibilité d'en prendre vraiment. Se perchant sur le toit du container pour observer du plus loin qu'il le peut et malgré la nuit presque noire. Pouvant apercevoir les mouvements des vigiles qui convergent vers la source du bruit, merci les lampes torches. Les chiens à leurs flancs, trop bien dressé pour aboyer, de vrais chiens de garde comme il se doit d'être, qui savent se faire discrets avant de passer à l'attaque. Se faisant un trajet mentalement, pour l'emprunter s'il doit rejoindre Steve et s'en mêler à sa manière à lui. C'est à dire tout sauf dans la dentelle n'est-ce pas.

Finissant par apercevoir une silhouette se faufilant plus loin mais surtout la reconnaissant plus que facilement ; Steve. Et non, le fait que la personne n'ait pas de lampe en main n'était pas un indice, depuis le temps il sait reconnaître la silhouette de son homme en moins de cinq secondes. Bien. En bas de son perchoir, rien à gauche et rien à droite, pouvant même entendre du côté du vacarme qu'il y a eu, des voix, les vigiles qui cherchent sans nul doute. Bucky en profitant surtout pour se laisser tomber à bas du container dans l'allée centrale, histoire que Steve ne le manque pas en arrivant. Prêt à déguerpir dès qu'il sera là, prêt aussi à lui râler dessus à mi-voix juste pour la frayeur qu'il lui a fait.
CODAGE PAR AMATIS




Until the end of the line.



Revenir en haut Aller en bas
Steven G. Rogers
ADMIN ᚖ Optimisés
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t87-steven-g-rogers-for-as-l
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Tenor
MISSIVES : 1327
FT. : Chris Evans
COPYRIGHT : Lux Aeterna ♥ (ava) | ROGERS. (signa) | Heaven (gif) | currywurst ♥ (gif ZL) | redd ♥ (aesthetic)
AKA. : Captain America
STATUT CIVIL : Son coeur est pris, il est en couple et cela ne changera jamais.
LOCALISATION : New York - Bâtiment des Docks.
MULTIFACE : Shoshana S. Rosenthal, Matoskah Kohana, Loki Laufeyson, Gamora & Natalia A. Romanova.
DATE D'ARRIVÉE : 21/03/2016
ZONE LIBRE : Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 1521248152-prout
home is where my heart is.

Steve a une passion méconnue du grand public. Mais c'est un peintre et dessinateur qui a déjà vendu quelque toiles il y a quelque années pour survivre à la faim et pauvreté. ⍟ Il n'est pas qu'un guerrier mais aussi une personne calme et pleine de maîtrise vers qui se tourner en cas de doute, si on a besoin de conseil. Mais s'il a toujours été vu sous son jour d'homme bon, il cache au fond de lui un côté très sombre de sa personnalité qu'il vaudrait mieux ne jamais, ô grand jamais réveiller.
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 SIaZqVF

Message Sujet: Re: Can't get you off my mind. | Stucky Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 EmptyDim 17 Fév 2019, 23:43


Can't get you off my mind
Bucky & Steve

« When the night has come and the land is dark and the moon is the only light we'll see. No, I won't be afraid. Oh, I won't be afraid, just as long as you stand, stand by me. So darlin', stand by me. If the sky that we look upon should tumble and fall, or the mountain should crumble to the sea.I won't cry, no, I won't shed a tear, just as long as you stand, stand by me. Darlin', stand by me. Whenever you're in trouble, won't you stand by me ? Oh, stand by me. Won't you stand now ? Oh, stand by me. »
Pas qu'il se fichait de l'avis de Bucky, c'était surtout qu'il pensait à leur besoins sur le long terme et là, ils avaient vraiment besoin de trouver quelque chose pour manger. Comme des êtres-humains. Comme des personnes civilisées. Ils n'allaient quand même pas se mettre à faire un feu sur le toit pour espérer manger comme des humains. Alors il était reparti jusqu'à trouver ce qu'il voulait, quitte à attirer des personnes, il parvenait à s'enfuir ni vu ni connu avec ce qu'il voulait dans le sac. Bucky allait sûrement l'engueuler mais il finirait par comprendre pourquoi Steve avait fait ce qu'il avait fait. L'impression que les choses ne changeront jamais, que Bucky trouverait à redire parce qu'il s'inquiète toujours trop pour lui alors qu'il n'y avait pas de quoi s'en faire pour lui, c'était un grand garçon capable de se défendre. Surtout maintenant.

Steve courait, parti pour parti. Il adorait courir, surtout depuis qu'il avait ces capacités et n'avait plus à souffrir de l'asthme, chaque course était comme une revanche sur son corps du passé et ce qu'il lui avait empêché de faire tout ce temps. Il courait ainsi en rattrapant Bucky, lui offrant un petit sourire amusé et arrogant au passage, ne s'arrêtant pas en sachant que Bucky le suivrait. Courir vers l'immeuble comme lorsqu'ils étaient venus ici. Initier ou non une course mais partir comme une flèche en narguant un peu Bucky.

Tu traînes, on devrait s'entraîner plus souvent, tu commences déjà à rouiller.

Un petit rire en courant jusqu'à leur immeuble, même chemin, même pas, même course mais à l'inverse, c'était amusant et libérateur à la fois, quel dommage que cela s'arrête aussi vite. Ah, mais devait-il vraiment s'arrêter parce qu'il était arrivé devant l'immeuble ? Non. Il vérifiait juste d'un coup d'oeil que Bucky suivait et, comme le gamin qu'il semblait être à cet instant, il montait les escaliers au pas de course. Il avait un constant besoin de se dépenser et s'il ne le faisait pas, il ne se sentait pas bien, pas lui. Là, c'était libérateur de courir de la sorte, quel dommage que cela s'arrête aussi vite, finalement même s'arrêter après les escaliers, ce n'était pas assez pour lui, il en désirait encore plus. Il grimpait jusqu'à leur appartement et s'efforçait à s'arrêter, juste quand il sentait qu'il était enfin bien parti et avait bien démarré. Dommage. Une prochaine fois. Il avait beau avoir l'estomac dans les talons, il avait encore de l'énergie à revendre. Il devait ça à leur nuit de sommeil et la journée au calme. Il allait vider son sac sur la table du salon, qui leur servait pour manger aussi. Poêle et tout le tralala.

Je sais qu'à première vue ça n'en valait pas forcément la peine mais au moins on a de quoi manger et faire cuir notre viande. Et même des pommes de terre.

A l'huile et non au beurre, certes, ce ne serait pas tout à fait pareil mais c'était mieux que rien et ça éviterait de coller à la poêle. Il attendait que Bucky vienne à lui. Engueulade ou baiser ? Les deux, peut-être ?
(c) DΛNDELION


UNTIL THE END OF THE LINE
even when i had nothing, i had Bucky.


Revenir en haut Aller en bas
James B. Barnes
ADMIN ᚖ Optimisés
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t232-james-b-barnes-the-wint
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 392195Buckysnow
MISSIVES : 2200
FT. : Sebastian Stan
COPYRIGHT : Avat : Dandelion/ Gifs profil : moi et currywurst ♥/ Aesthetic : Jean ♥/ signa et code signa : moi
AKA. : The Winter Soldier
STATUT CIVIL : Le coeur pris. Même si leur couple ne regarde personne.
LOCALISATION : New-York 1945, près de Steve
MULTIFACE : Adrian Krueger & Peter J. Quill & Fenrir Lokison & Edward Brock
DATE D'ARRIVÉE : 05/12/2017
ZONE LIBRE : Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 1521248152-prout
Home is where my heart is
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Cv8zDkN

Message Sujet: Re: Can't get you off my mind. | Stucky Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 EmptyJeu 21 Fév 2019, 13:32


Can't get you off my mind.

Hold me close, hold me tight. Make me thrill with delight. Let me know where I stand from the start. I want you, I need you, I love you with all my heart. Ev'ry time that you're near all my cares disappear. Darling, you're all that I'm living for I want you, I need you, I love you, more and more.

▼▲▼

Qu'est-ce que Steve peut l'agacer quand il se conduit ainsi, ce n'est pas nouveau mais Bucky ne pourra jamais s'y faire. L'impression aussi qu'il pourrait parler à un mur ou dans le vide que ça serait exactement la même chose alors que pourtant les airs de Steve ne trompaient pas ; il voulait rentrer. Et puis pouf, comme si on allume un interrupteur et son homme se met une idée en tête et termine par faire l'inverse de ce qu'il pensait la seconde d'avant. De quoi l'agacer, l'énerver et le faire s'inquiéter quand il voit Steve agir ainsi. Cela ne va pas passer comme ça Rogers. Bon d'accord, Bucky ne va pas l'engueuler au sens strict du terme non plus mais lui faire sentir à quel point il n'aime pas tout ça, oui. Le fait que Steve puisse gérer aisément une poignée de vigiles ? Le brun s'en fiche totalement, c'est le principe même de partir comme ça, de faire un boucan d'enfer et de le laisser s'inquiéter.

Steve finissant par revenir vers lui et sérieusement ? Tu te fous de moi là ? Non seulement son homme ne s'arrête pas mais en plus il joue au petit con arrogant aussi bien en sourire qu'en parole...que même son air tout court en fait. Tssss. S'ils étaient ailleurs, peut-être que Bucky lui ferait le coup de ne pas bouger de sa place, d'attendre de pied ferme que son homme se rende compte qu'il déconne là. Sauf que, bah, forcément dans leur situation, le brun ne peut que le suivre en courant, se demandant une nouvelle fois où Steve peut aller chercher une telle énergie. Ce n'est pas que lui-même soit épuisé ou plus lent, c'est juste qu'il n'a aucune envie de faire la course comme ça. Alors que son homme semble décidé à ne pas se stopper même une fois qu'ils sont arrivés à l'immeuble. Oh tu peux regarder si je te suis. Il n'y a plus qu'à prier qu'il n'y ait personne dans l'escalier de l'immeuble vu que Steve ne ralentit pas, qu'ils ne ralentissent pas tous les deux en fait.

Heureusement personne dans l'escalier pour les voir mais surtout personne qui risque de se faire rentrer dedans par un super-soldat lancé ainsi. Ou plutôt deux super-soldats vu que Bucky le suit de très près, le brun ralentissant facilement et rapidement sur le palier de leur étage avant qu'ils n'entrent dans leur appartement. Il suit les gestes de Steve du regard, tout en ôtant son sac de sur le dos, levant les yeux au ciel en l'entendant parler. Merci, je sais ce que j'ai ramené à manger. Ce qu'ils ont ramené même puisqu'il n'était pas tout seul pour aller chercher la bouffe. Approchant de son homme à pas lents tout en parlant.

- Je suis peut-être rouillé mais ce n'est pas moi qui ait fait un boucan à rameuter tout le quartier, je peux savoir ce qui t'a pris de faire ça ?

De me faire ça. Son ton était neutre mais ferme alors qu'il lui dit ça. Venant poser son sac sur la table et l'ouvrant dans le même temps, cessant ses gestes pour regarder Steve.

- Alors, non, ça n'en valait pas la peine alors qu'on avait une solution qui ne demandait pas que tu fonces ENCORE tête la première dans le tas.

Bucky soupire alors qu'il reporte son regard sur son sac pour en vider le contenu, la pression qui commence à retomber. Est-ce qu'un jour Steve va arriver à comprendre à quel point le brun peut s'inquiéter pour lui, même pour rien ? À quel point Bucky a une peut viscérale qu'il arrive quelque chose à son homme ? C'était déjà bien présent avant, ça ne fait qu'augmenter depuis la veille avec l'évolution de leur relation.

- Je sais que tu ne risquais rien là mais je déteste te voir faire ça...

Je ne supporte pas que tu fonces ainsi, ça me retourne les tripes à chaque fois. Bucky a eu plus d'une sueur froide en plus pendant la guerre à voir Steve agir ainsi. C'est peut-être pour ça aussi qu'il réagit ainsi ce soir, la guerre contre Thanos est encore trop fraîche, trop présente dans son esprit et même dans son corps. Son ton s'est radouci en disant cette dernière phrase, venant en même temps chercher le contact avec Steve, venant contre lui tout en refermant son sac à dos une fois qu'il est vide.
CODAGE PAR AMATIS




Until the end of the line.



Revenir en haut Aller en bas
Steven G. Rogers
ADMIN ᚖ Optimisés
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t87-steven-g-rogers-for-as-l
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Tenor
MISSIVES : 1327
FT. : Chris Evans
COPYRIGHT : Lux Aeterna ♥ (ava) | ROGERS. (signa) | Heaven (gif) | currywurst ♥ (gif ZL) | redd ♥ (aesthetic)
AKA. : Captain America
STATUT CIVIL : Son coeur est pris, il est en couple et cela ne changera jamais.
LOCALISATION : New York - Bâtiment des Docks.
MULTIFACE : Shoshana S. Rosenthal, Matoskah Kohana, Loki Laufeyson, Gamora & Natalia A. Romanova.
DATE D'ARRIVÉE : 21/03/2016
ZONE LIBRE : Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 1521248152-prout
home is where my heart is.

Steve a une passion méconnue du grand public. Mais c'est un peintre et dessinateur qui a déjà vendu quelque toiles il y a quelque années pour survivre à la faim et pauvreté. ⍟ Il n'est pas qu'un guerrier mais aussi une personne calme et pleine de maîtrise vers qui se tourner en cas de doute, si on a besoin de conseil. Mais s'il a toujours été vu sous son jour d'homme bon, il cache au fond de lui un côté très sombre de sa personnalité qu'il vaudrait mieux ne jamais, ô grand jamais réveiller.
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 SIaZqVF

Message Sujet: Re: Can't get you off my mind. | Stucky Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 EmptySam 23 Fév 2019, 13:41


Can't get you off my mind
Bucky & Steve

« When the night has come and the land is dark and the moon is the only light we'll see. No, I won't be afraid. Oh, I won't be afraid, just as long as you stand, stand by me. So darlin', stand by me. If the sky that we look upon should tumble and fall, or the mountain should crumble to the sea.I won't cry, no, I won't shed a tear, just as long as you stand, stand by me. Darlin', stand by me. Whenever you're in trouble, won't you stand by me ? Oh, stand by me. Won't you stand now ? Oh, stand by me. »
Pour l'instant, il pouvait dire que les choses se passaient parfaitement bien entre Bucky et lui. Pas de point d'ombre, le bonheur pur. Et forcément les obligations humaines à côté comme manger, s'imposaient et il finissait par agir de façon à ce qu'ils puissent manger de façon sûre. Rentrer en courant par amusement mais surtout pour rentrer chez eux plus vite et enfin pouvoir manger. Là où Bucky s'était amusé au début, il voyait sur ses traits que l'amusement était loin derrière. Il savait que cela pouvait arriver, que Bucky pouvait changer d'humeur parce qu'un simple détail l'avait énervé, perturbé. Il ferait avec. C'était de ces moments là.

- Je suis peut-être rouillé mais ce n'est pas moi qui ait fait un boucan à rameuter tout le quartier, je peux savoir ce qui t'a pris de faire ça ?

Je n'avais pas de matériel sur moi, pas de pied de biche pour une telle porte, juste la force de mes mains, qu'espérais-tu ? Il ne répondait pas, se contentait de sortir tout son sac et d'aller le ranger dans leur chambre, dans l'armoire, comme avant qu'ils ne partent.

- Alors, non, ça n'en valait pas la peine alors qu'on avait une solution qui ne demandait pas que tu fonces ENCORE tête la première dans le tas.

Confronter quelqu'un d'énervé en s'énervant était le meilleur moyen que la situation dégénère. Steve avait peut-être fait l'erreur d'avoir l'esprit léger. Il était triste quand Bucky était revenu de sa petite chasse, il était allé mieux et visiblement, ses humeurs ne finiraient pas non plus de passer d'un extrême à un autre. Ne pas se formaliser, c'était aussi l'idée qu'il essayait de se garder en tête. Est-ce que Bucky lui disait que ses efforts pour leur trouver de quoi manger étaient inutiles ? Ah. Merci, chéri, ça fait toujours plaisir à entendre. Ravi de chercher à te faire plaisir et nous permettre de manger sans dépendre des autres et de ce qu'ils n'avaient sûrement pas non plus. Ravi de voir que t'épargner de faire du porte à porte à chaque appartement de chaque étage ne te plaît pas tant que ça en fin de compte. Ne te formalise pas, se répétait-il intérieurement.

A sa dernière phrase, Steve allait vers Bucky, le visage plus fermé, plus sérieux. Le regard un peu dur, peut-être, parce que manipuler ses émotions et ressentis... Eh, il n'était pas Natasha. Il laissait Bucky venir contre lui et profitait pour glisser ses bras autour de lui et le serrer tout contre lui, caressant son dos.

M'as-tu déjà vu échouer ? M'as-tu déjà vu être pris sur le fait ? Que ce soit contre les nazis ou contre Thanos, je n'ai jamais été vu à moins de vouloir l'être. Je n'ai jamais été pris sur le fait à moins de vouloir l'être. Le fait que tu partes du principe que je vais forcément échouer et être vu est.. ma foi, vexant. Tu n'as pas à t'inquiéter pour moi, je sais ce que je fais, même si je n'en n'ai pas l'air. N'oublie pas les capacités que j'ai.

Un ton peut-être trop paternaliste, celui qu'il avait eu trop l'habitude de prendre avec les avengers quand ils croyaient qu'un de ses plan pouvait échouer ou être dangereux : dangereux, oui, échouer, non. Ils oubliaient et Bucky compris, l'esprit qu'il avait, ses capacités d'analyse. Il était poussé à ses extrêmes, ce n'était pas un simple soldat et il n'était peut-être pas un espion mais il en avait bien des qualités. Il fallait que Bucky garde ça à l'esprit. Le truc, c'est que les avengers, eux, ne doutaient plus de lui et ses capacités, alors que Bucky le fasse alors qu'il l'avait suivi plus longtemps que les avengers et savaient donc de quoi il était capable, c'était d'autant plus vexant. Alors il relâchait Bucky, après un baiser sur son crâne ; il n'était pas cruel. Il essayait surtout de comprendre ce qui le poussait à lui parler ainsi et douter de lui ainsi. Toujours sur ce ton paternaliste ;

Tu me connais mieux que quiconque, Bucky, tu m'as suivi dans plus d'aventures qu'aucune autre personne dans cet immeuble. Essaie de te souvenir de tout ce qu'on a accompli ensemble et ce que j'ai pu faire et essaie de te souvenir des fois où j'ai échoué. A moins que cela ait été dans mes plans.

Qu'ils soient ensemble et que leur avis puissent un peu changer, certes. Que Bucky en devienne complètement paranoïaque ? Il ne pouvait pas laisser ça passer, ça allait juste les bouffer. Et de ce qu'il voyait, c'était surtout Bucky qui manquait de confiance en lui, comme si le fait de paraître joyeux et amusé pouvait faire qu'il n'est pas sérieux au fond et conscient de ce qu'il fait. S'il voulait ne pas se formaliser, Bucky devait aussi ne pas tomber dans la paranoïa, qui savait seulement ce que ça pourrait donner ensuite, sur quoi cette paranoïa évoluerait. Steve allait mettre les instruments de cuisine dans l'évier puis il retournait vers Bucky, prenant son visage entre ses mains, déposant un baiser contre ses lèvres. Dire à Bucky de se détendre, cela produirait surtout l'effet inverse, alors il s'emparait de ses lèvres. Commencer par retirer ce qu'ils avaient sur le dos et qui n'était pas synonyme de tranquillité à la maison, déjà. Détacher le haut de Bucky et le poser sur la chaise. D'un ton plus doux, d'une voix plus basse ;

Nous sommes à la maison, mon coeur. Au calme. Rien qu'à deux. Tu peux souffler, tu peux respirer, tu peux te laisser aller. Je m'occupe de tout. Je m'occupe de toi. Tu peux aller t'asseoir pour souffler un peu, je vais préparer le dîner.

Il déposait un baiser sur sa joue cette fois. Sur son front, sur sa joue, un dernier baiser sur ses lèvres. Ils n'étaient pas à la maison dans le sens qui conviendraient le mieux mais cet appartement était chez eux jusqu'à nouvel ordre.

Et si d'ici la fin du repas tu es toujours tendu et que cela ne va pas mieux, j'ai une idée pour le dessert.

Après un dernier baiser contre ses lèvres, il se reculait pour aller nettoyer spatule et poêle. Steve était en privé, personne pour les écouter alors il pouvait bien se permettre de laisser libre court à ses pensées. Là-dessus, il n'avait pas l'impression d'avoir à être réservé ou timide avec Bucky, ce serait quand même ridicule vu ce qu'ils faisaient depuis hier soir et n'arrêtaient pas de refaire, encore et encore. C'était peut-être aussi à cause de ça qu'il était si rieur et ne comprenait pas ce qu'il prenait à Bucky, pourquoi il était soudainement si tendu. Steve, entre la fatigue, la faim et les nombreux ébats, avaient bien d'autres choses sur la conscience que ça. Il arrivait à bien faire la part des choses entre le combat, le stress du combat et le foyer. Ca aidait aussi et il fallait avouer que cette petite course aidait aussi à vider l'esprit. Donc. Il faisait la part des choses.
(c) DΛNDELION


UNTIL THE END OF THE LINE
even when i had nothing, i had Bucky.


Revenir en haut Aller en bas
James B. Barnes
ADMIN ᚖ Optimisés
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t232-james-b-barnes-the-wint
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 392195Buckysnow
MISSIVES : 2200
FT. : Sebastian Stan
COPYRIGHT : Avat : Dandelion/ Gifs profil : moi et currywurst ♥/ Aesthetic : Jean ♥/ signa et code signa : moi
AKA. : The Winter Soldier
STATUT CIVIL : Le coeur pris. Même si leur couple ne regarde personne.
LOCALISATION : New-York 1945, près de Steve
MULTIFACE : Adrian Krueger & Peter J. Quill & Fenrir Lokison & Edward Brock
DATE D'ARRIVÉE : 05/12/2017
ZONE LIBRE : Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 1521248152-prout
Home is where my heart is
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Cv8zDkN

Message Sujet: Re: Can't get you off my mind. | Stucky Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 EmptyLun 04 Mar 2019, 20:31


Can't get you off my mind.

Hold me close, hold me tight. Make me thrill with delight. Let me know where I stand from the start. I want you, I need you, I love you with all my heart. Ev'ry time that you're near all my cares disappear. Darling, you're all that I'm living for I want you, I need you, I love you, more and more.

▼▲▼

L'impression de partir en roue libre à nouveau, de ne pas être capable de calmer ses pensées irrationnelles, c'est un peu le souci quelque part, Bucky sait que ce n'est pas normal ce qu'il peut ressentir. Il le sait que Steve ne risquait rien du tout là mais c'est plus fort que le brun, il n'arrive pas à se raisonner et se tranquilliser. Certes, il ne s'énerve pas et ne hausse pas le ton en répondant à Steve mais Bucky n'est pas calme pour autant. Trop à fleur de peau pour rien finalement, tentant pourtant d'expliquer à Steve qu'il a simplement eu peur pour lui et que contrôler ça, est très difficile.

Deux ans entiers qu'il a peur qu'il arrive quelque chose à Steve, depuis que T'Challa l'a réveillé et que Steve est arrivé. Deux années où tout s'est enchaîné et où contrairement à ses airs froids et détachés, il a tout vécu de plein fouet, tout pris à coeur énormément. Bucky l'avait oublié cette peur de perdre Steve, celle qu'il avait quand ils étaient jeunes, il se l'est bouffée en retour de plein fouet et violemment, bien plus forte qu'autrefois. Deux années à ne rien dire parce que sérieusement ses états d'âmes n'avaient rien à faire au milieu, parce que ce genre de confidences n'auraient servies à rien. Steve aurait pu le comprendre pourtant mais il n'a rien dit.

Ou peut-être que Steve n'aurait pas compris alors que là, il tente comme il le peut, de faire comprendre cette peur à son homme et qu'en réponse...Bucky a l'impression que Steve prend ça pour des reproches. Cherchant le contact en même temps, ne se faisant pas prier pour rester collé contre Steve à l'écouter. Oui, visiblement, le brun a encore échoué pour faire comprendre ce qu'il peut ressentir. Il ne voulait pas dire ça, il ne voulait pas que ça sonne comme des reproches. Mais alors pas du tout. Bordel Steve, j'ai une pleine confiance en toi et tu le sais ! Tout comme je suis le seul à ne jamais t'avoir remis en question pendant la guerre, parce que j'ai foi en toi, parce que rien a changé, je suivrais le petit gars de Brooklyn quoi qu'il se passe. C'est même plus de la foi ou de la confiance, enfin si mais une confiance aveugle tout en sachant que personne ne pourrait retenir Steve s'il a une idée en tête.

- Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire...

Définitivement, Bucky ne sait plus s'exprimer correctement, il ferait mieux de se taire, de toute manière c'est ce qu'il sait faire de mieux après les combats...fermer sa gueule et rester en retrait. Ne pouvant que laisser son homme bouger, aller à la cuisine pour mieux revenir, lui rendant son baiser et là encore, le laisser faire quand Steve lui ôte sa veste tactique de sur le dos. C'est à moi de m'occuper de toi. S'asseoir et souffler, ce n'est que contre toi que je peux y arriver. Bucky ne disant rien là non plus, c'est mieux ainsi de toute manière, préférant largement essayer de profiter de la tendresse de Steve. Parce que c'est bien ça qui peut le tranquilliser plus que tout au monde, cela a toujours été d'avoir Steve près de lui qui a pu le tranquilliser. Même si cela a pu mettre plus ou moins de temps selon les moments de leurs vies et ce qui passait dans la tête du brun à ce moment là mais c'est bel et bien Steve qui y parvient. Profiter de sa tendresse ou de ses baisers avant que son homme ne s'éloigne de nouveau, ne percutant qu'après quelques secondes du double sens de la dernière phrase de Steve.

Bucky l'observant, suivant ses mouvements, attendant surtout que Steve soit occupé à laver les ustensiles. Réfléchissant en même temps à ce que son homme a pu lui dire, essayant de trouver les bons mots pour enfin réagir. Hors de question que Steve puisse continuer de penser que le brun ne lui fait pas confiance, ça aussi c'est vexant d'ailleurs que son homme puisse penser ça. Il prend une profonde inspiration avant de rejoindre Steve, se glissant derrière lui pour l'enlacer, posant sa joue contre le dos de son homme.

- Je connais tes capacités par coeur, aussi bien que les miennes. J'ai une parfaite confiance en toi Steve. Ne crois pas l'inverse. Jamais.

Des phrases courtes pour tenter de lui faire comprendre cette fois, sans risquer un dérapage.

- J'ai peur de te perdre à nouveau. Des fois c'est plus fort que tout. Que ce que je sais. Que ce qui est rationnel. Ça a pris le dessus là, j'ai juste peur Steve et du mal à contrôler ça. Ce n'est pas toi ou tes actes, c'est moi. Je dois apprendre encore.

Est-ce que cette fois son homme aura compris ? Bougeant pour déposer un baiser dans sa nuque avant de le relâcher pour se reculer et laisser Steve bouger déjà. Faisant comme si de rien était en attrapant un de ses couteaux de combat à sa ceinture -oui, il n'en stocke pas que dans sa veste tactique, ça serait trop simple- puis la viande et des pommes de terre, tout en guettant les réactions de son homme.

- Et ça sera toi le dessert.

Oui, il n'a pas oublié ça, fallait pas rêver.
CODAGE PAR AMATIS




Until the end of the line.



Revenir en haut Aller en bas
Steven G. Rogers
ADMIN ᚖ Optimisés
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t87-steven-g-rogers-for-as-l
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Tenor
MISSIVES : 1327
FT. : Chris Evans
COPYRIGHT : Lux Aeterna ♥ (ava) | ROGERS. (signa) | Heaven (gif) | currywurst ♥ (gif ZL) | redd ♥ (aesthetic)
AKA. : Captain America
STATUT CIVIL : Son coeur est pris, il est en couple et cela ne changera jamais.
LOCALISATION : New York - Bâtiment des Docks.
MULTIFACE : Shoshana S. Rosenthal, Matoskah Kohana, Loki Laufeyson, Gamora & Natalia A. Romanova.
DATE D'ARRIVÉE : 21/03/2016
ZONE LIBRE : Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 1521248152-prout
home is where my heart is.

Steve a une passion méconnue du grand public. Mais c'est un peintre et dessinateur qui a déjà vendu quelque toiles il y a quelque années pour survivre à la faim et pauvreté. ⍟ Il n'est pas qu'un guerrier mais aussi une personne calme et pleine de maîtrise vers qui se tourner en cas de doute, si on a besoin de conseil. Mais s'il a toujours été vu sous son jour d'homme bon, il cache au fond de lui un côté très sombre de sa personnalité qu'il vaudrait mieux ne jamais, ô grand jamais réveiller.
Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 SIaZqVF

Message Sujet: Re: Can't get you off my mind. | Stucky Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 EmptyLun 01 Avr 2019, 01:07


Can't get you off my mind
Bucky & Steve

« When the night has come and the land is dark and the moon is the only light we'll see. No, I won't be afraid. Oh, I won't be afraid, just as long as you stand, stand by me. So darlin', stand by me. If the sky that we look upon should tumble and fall, or the mountain should crumble to the sea.I won't cry, no, I won't shed a tear, just as long as you stand, stand by me. Darlin', stand by me. Whenever you're in trouble, won't you stand by me ? Oh, stand by me. Won't you stand now ? Oh, stand by me. »
Il savait que ce genre de chose pouvait arriver, que Bucky pouvait soudainement s'énerver sans pouvoir contrôler ça. Il le prenait comme ça et la surprise passée, il n'allait pas se formaliser. Bucky avait besoin de gérer ses émotions, de prendre du recule, il avait besoin de temps. Ils n'étaient là que depuis une journée, il était plus que normal que Bucky ne se soit pas remis et soit encore sur la défensive et qu'il ait encore des réflexes de la guerre. Il ne se formalisait pas, il se contentait d'encaisser et faire avec, de ne pas mal interpréter ce qu'il voulait lui dire, au contraire. Bucky s'était inquiété mais il n'avait aucune raison de le faire, à Bucky de comprendre de lui-même qu'il n'avait pas de quoi s'inquiéter. Il lui expliquait qu'il n'avait pas à le faire mais il se tirait lui-même une balle dans le pied, lui dire n'était, après coup, pas la meilleure chose à faire. Il aurait du ne rien dire et laisser sa moitié comprendre par lui-même, lui dire revenant à pousser Bucky à être possiblement sur la défensive. Bien. Il ne dirait plus rien, ça valait mieux pour Bucky.

Laisser tomber Bucky dans la paranoïa n'était toute fois pas une bonne idée. Il devait peser le pour et le contre, essayer de trouver un équilibre entre quoi dire et ce qu'il ne fallait pas dire. Il gardait en tout cas un ton calme, invitant son homme à faire de même. Se calmer. Respirer. Souffler.

Il allait faire la vaisselle et Bucky le rejoignait, il le laissait faire quand il glissait ses bras autour de lui, souriant tendrement. Bucky se mettait à parler et il avait l'impression de ne pas avoir été suffisamment clair. Il parlait trop, c'était sûrement ça. Bucky avait trop de choses à analyser dans ses mots ou alors il n'était simplement pas assez clair, donc il écoutait en lavant les ustensiles, réfléchissant aux bons mots cette fois.

Tu as besoin de temps, Bucky. Laisse toi le temps. Nous ne sommes là que depuis hier, on a vécu deux années d'Enfer et toi plus encore avec Hydra. Laisse toi le temps. Tu ne me perdras pas. Tu as besoin de temps pour te remettre de tout ça, ne soit pas trop pressé d'arriver à la fin de ta guérison, ne brûle pas les étapes. Soyons patients tous les deux.

A son tour de venir contre Bucky. A son tour de se glisser derrière lui, de déposer des baisers sur sa nuque. De poser ses mains sur son torse. C'était nouveau pour lui et pourtant, curieusement, il y avait une certaine facilité à agir. Une certaine facilité à poser ses mains sur lui à certains endroits, à certains moments. Un petit "hm, hm..." pour remplacer le "non non, ce sera bien toi". Un petit sourire aussi parce que Bucky se prêtait au jeu qu'il initiait, bien qu'avec un poil de retard. Un baiser sur sa nuque à nouveau puis Steve se rapprochait un peu plus de lui, collant presque son torse contre son dos, descendant ses baisers jusque dans son cou, soufflant ensuite ;

Tu ne me perdras pas. Pense à aujourd'hui, pas à demain. Je suis là, avec toi, contre toi. Et je t'aime. Avance petit à petit, jour après jour. Laisse toi le temps. On sait que tu finiras par aller mieux, qu'importe le quand. Inspire profondément. Laisse moi t'aider un peu... Laisse moi faire. Je sais ce que je fais...

Laisse moi t'aider, laisse moi faire, surtout parce qu'il savait plus ou moins comment le guider. Il apprenait encore pas mal de choses chaque jours mais il connaissait Bucky par coeur et il savait comment l'apaiser. Il déposait un nouveau baiser dans son cou.

Je t'aime, Bucky.

Il n'y avait pas de moment idéal pour dire ces mots là. Il fallait les dire tout le temps. Il avait tant regretté d'avoir retenu ces mots toutes ces années, maintenant qu'il savait ce qu'il avait loupé, qu'il ne comptait plus jamais les retenir s'ils lui passaient par la tête. Steve se disait aussi qu'un petit moment de tendresse pourrait faire du bien à Bucky, que, peut-être, sortir comme ça était encore beaucoup trop tôt pour eux, pour lui. Qu'ils avaient été trop vite en sortant comme ça en pleine nuit, dans des conditions similaires à l'apocalypse. Il aurait du mieux y réfléchir et le ferait la prochaine fois, il notait. Il posait ses mains sur ses hanches, les serrant légèrement, juste assez pour que Bucky sente ses mains. Un soutien.
(c) DΛNDELION


UNTIL THE END OF THE LINE
even when i had nothing, i had Bucky.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Can't get you off my mind. | Stucky Can't get you off my mind. | Stucky - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas

Can't get you off my mind. | Stucky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Sujets similaires

-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» PEACE OF MIND ► SOA
» Scars Of Mind ϟ
» Athenian Mind
» Where is my mind ( Finn Avery )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to the Past :: New York City :: Manhattan :: Downtown :: Bâtiment des Docks-