RSS
RSS



 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
LA SSR RECRUTE !

SSR recrute des membres, 25$ seront offerts aux nouveaux à la SSR
Scénarios attendus

Vladimir, Dominic Fortune, Elyanna Skowalski,
et Rebecca Barnes sont très attendus.

Partagez|

James B. Barnes - The Winter Soldier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
ADMIN ᚖ Avengers
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t232-james-b-barnes-the-wint

MISSIVES : 1320
FT. : Sebastian Stan
AKA. : The Winter Soldier
STATUT CIVIL : Le coeur pris. Même si leur couple ne regarde personne.
LOCALISATION : New-York 1945, près de Steve
MULTIFACE : Dimitry Kouznetsov & Peter J. Quill & Fenrir Lokison
COPYRIGHT : Avat : ROGERS./ Gifs profil : moi et currywurst ♥/ Aesthetic : Jean ♥/ signa et code signa : moi
DATE D'ARRIVÉE : 05/12/2017
ZONE LIBRE :
Home is where my heart is


Message Sujet: James B. Barnes - The Winter Soldier Mar 05 Déc 2017, 10:28

01
James B. Barnes
I'm with you till the end of the line

ft. Sebastian Stan

©️️️ avatar : moi
©️️️ icons : tumblr
02
About

Prénom : James Buchanan
Nom :
Barnes
Âge : 102 (biologiquement la trentaine)
Situation Familiale : Célibataire, il n'a pas vraiment le temps de penser à ce genre de sujet
Nom de Code : The Winter Soldier - Il a tenu à le garder dans l'espoir qu'un jour ce nom soit synonyme de bonnes choses et non d'horreurs.
Localisation : Quelque part près de Steve en 1945
Origines : Américain, Brooklyn.
Métier : Sniper dans l'armée américaine (anciennement)/ Bras armé de Hydra (anciennement)/ Nouvelle recrue Avengers (actuel).
Particularités : Il a reçu un sérum similaire à celui de Steve le modifiant génétiquement en augmentant ses capacités. Il a perdu son bras gauche par deux fois, remplacé par un bras cybernétique relié à ses muscles, tendons et nerfs.
Allégeance : Son allégeance va entièrement à Steve -aka Captain America-, il suivra le petit gars de Brooklyn partout où il ira et ça quoi qu'on puisse dire. Bucky donnera sa vie pour celle de son ami d'enfance et il l'a déjà fait. Et un peu aux autres Avengers malgré tout, enfin ça dépend lesquels
Groupe : Héros. Du moins il essaye de l'être.
Compétences particulières
★Sniper d'élite dans l'armée américaine, il s'est perfectionné chez Hydra et manipule toute arme à feu légère ou lourde. ★Expert en pilotage de divers engins volants ou non. ★Maîtrise du combat au corps à corps à mains nues ou non et arts martiaux. ★Capable de manipuler le bouclier de Steve. ★Vitesse accrue : La vitesse de Bucky est supérieure à celle de Black Panther et même de Captain America, qui peut facilement courir à 30 miles à l'heure avec facilité, et ne pouvait toujours pas le suivre. ★Force surhumaine : sa puissance physique est facilement comparable à celle de Captain America. ★Endurance améliorée : La musculature de Bucky produit beaucoup moins de toxines de fatigue pendant l'activité physique que la musculature d'un humain ordinaire, lui permettant de s'exercer au maximum de sa capacité pendant des heures avant de se fatiguer.  ★Les os et les muscles du Winter Soldier sont apparemment beaucoup plus denses et plus résistants que ceux d'un humain normal. Il saute régulièrement de hauteurs significatives sur des surfaces dures et atterrit sans blessure apparente. ★Agilité améliorée : Il pourrait rapidement sauter sur les voitures de taille moyenne en une seule relance et faire des acrobaties compliquées pour éviter les tirs en couverture. ★Réflexes améliorés : Les réflexes de Bucky sont rehaussés à des niveaux extraordinaires. Ses réflexes sont suffisamment réactifs pour attraper le bouclier de Captain America à grande vitesse. Entre autres. ★Facteur de guérison régénératrice: Le corps du Winter Soldier est capable de guérir avec une vitesse et une efficacité extraordinaires au-delà d'un être humain régulier, bien qu'il soit incapable de régénérer les membres manquants. ★Vieillissement ralenti par le sérum dans son corps.
Faiblesses
Sa plus grande faiblesse est Steve, vous voulez l'atteindre prenez-vous en à son ami d'enfance. Il a de grosses séquelles de tout ce qu'Hydra a pu lui faire subir, à de nombreuses reprises il a eu des lavages de cerveau, subit des sévices et des tortures les unes derrière les autres, il a été brisé mentalement, conditionné et reconditionné. Tout cela laisse des traces et traumatismes plus ou moins visibles. Il a aussi quelques peurs ancrées en lui bien qu'il fasse tout pour ne rien laisser paraître. Son bras gauche peut être mit hors d'usage de plusieurs manières possible. Malgré ses capacités hors-norme, Bucky n'est pas immortel ou à l'épreuve des balles.
03
Meet me

Anecdotes : ★Il était un excellent athlète, champion de boxe, excellent en classe. ★Il parle plusieurs langues : américain, russe, roumain, allemand et il comprend le français mais ne le parle pas. ★Il est ambidextre. ★Il a conservé l'uniforme qu'il portait sous Hydra. L'uniforme est fait de fil de nomex et de fibre de kevlar. Ce vêtement léger résiste aux tirs d'armes légères et offre une grande flexibilité pour les combats rapprochés. ★Au cas où cela ait échappé à quelqu'un, il est l'ami d'enfance de Steve Rogers, ce qui n'était pas évident au quotidien avec cette tête de mule moralisatrice asthmatique. ★Il réapprend à profiter de certaines choses et à exprimer des désirs et envies ou encore à prendre plaisir à manger, boire (enfin il ne peut pas se bourrer facilement donc) etc. À s'occuper de lui d'une manière autre que mécaniquement juste pour survivre.
04
Knowledge

Comment vivez-vous ce retour dans le passé ? : La nostalgie c'est ce qui vient en premier en ayant compris à quelle époque on a tous terminé. Mais pas du genre facile à vivre non bien au contraire même, ce passé qui m'a été arraché et qui me rappelle que je ne suis plus le même. Que ce Bucky là est mort depuis longtemps. Les lieux, les odeurs tout ça me serre la gorge, le cœur, alors que j'ai sillonné ces rues en long, en large et en travers, pourtant je n'ai pas le choix, je dois faire avec. Les tensions entre Stark et Steve de retour à peine le pied posé dans le passé, on doit pourtant poursuivre et trouver le moyen de repartir, la solution la plus sage venant de mon ami, bien évidemment. Continuer à avancer même las et fatigué, usé devrais-je dire. Continuer à soutenir Steve quoi qu'il veuille entreprendre, où qu'il veuille aller. Être près de lui comme à chaque instant et l'aider du mieux qu'il m'est possible, l'obliger à se souvenir que s'il veut prendre soin des autres, il doit commencer par prendre soin de lui même. Ou me laisser faire. Pourtant une petite partie de moi a envie d'aller voir mes sœurs, voir ce qu'elles deviennent, ce qui est égoïste d'ailleurs alors que pour elles je suis mort.
Comment avez-vous vécus vos derniers instants en 2019 ? : C'était au delà de tout ce que j'avais connu. L'horreur la plus pure était partout, la noirceur envahissait tout et tout le monde, je pensais savoir ce qu'était la survie avant, je m'étais trompé. Cette guerre était pire qu'Hydra et ses idéaux, ce qu'ils avaient pu me faire subir, à moi et à d'autres, n'était rien à côté. La tension était partout à son maximum, les nerfs à vifs, à se demander comment on pouvait encore mettre un pied devant l'autre. À se demander comment on pouvait ne serait-ce qu'être encore en vie alors que la destruction faisait rage. Et puis il y a eu ces préparations, cette dernière idée pour essayer de vaincre Thanos, j'avais des doutes, je n'approuvais pas mais je n'ai rien dit, ce n'était pas mon rôle tout ça. Bien que le laisser récupérer les dernières pierres était hors de question. Les pertes, de certains des nôtres, m'ont moins marquées qu'elles ne l'ont fait chez les autres mais je venais de passer deux ans à me battre à leur côté et on ne pouvait même pas prendre le temps de les pleurer. Ou dans mon cas d’honorer de vaillants combattants. Sans oublier ceux qu'on a dû laisser derrière nous dans un ultime effort pour repousser Thanos, leur sacrifice ne sera pas oublié. Ni de mon côté, ni de celui de personne, du moins je le pense.
05
Behind the screen

Moi, Heaven, certifie sur l'honneur avoir lu le règlement et pris conscience du contexte. Mon personnage est un pv tiré d'un film. Mon personnage peut être amené à mourir au cours d'une intrigue. Mon personnage sera inspiré des trois films Captain America . Mon avatar est 
Code:
ᚖ Sebastian Stan [color=#990033]➙[/color] James B. Barnes
 , il a des pouvoirs, s'il en a, ils sont 
Code:
Agilité
Code:
Arts martiaux
Code:
Combat au corps à corps
Code:
Combat à l'arme blanche
Code:
Combat aux armes à feu
Code:
Discrétion
Code:
Guérison accélérée
Code:
Rapidité. Plus que Steve et Black Panther mais moins que Pietro
Code:
Réflexes améliorés
Code:
Résistance au froid
Code:
Résistance aux maladies
Code:
Super force
Code:
Super sens
Code:
Vieillissement ralenti

On veut apprendre à te connaître : J'ai connu le forum par un partenariat même deux puis je connais Steve d'un des deux et forcément j'ai craqué en voyant le forum mais aussi Bucky alors du coup je tente ma chance après une semaine à faire la stalker puisque les compétitions de fiches sont autorisées. Et puis parce que #TeamBucky #TeamSteve #StuckyAllTheWay et que toute manière je suis Buckynisé depuis trop longtemps mais aussi Sebastianisé. 3615 je raconte ma vie ^^






Until the end of the line.

I have the only person who really saw me and still love me no matter what happens, no matter who am I. And I love him in a same way, he's everything I need.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Avengers
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t232-james-b-barnes-the-wint

MISSIVES : 1320
FT. : Sebastian Stan
AKA. : The Winter Soldier
STATUT CIVIL : Le coeur pris. Même si leur couple ne regarde personne.
LOCALISATION : New-York 1945, près de Steve
MULTIFACE : Dimitry Kouznetsov & Peter J. Quill & Fenrir Lokison
COPYRIGHT : Avat : ROGERS./ Gifs profil : moi et currywurst ♥/ Aesthetic : Jean ♥/ signa et code signa : moi
DATE D'ARRIVÉE : 05/12/2017
ZONE LIBRE :
Home is where my heart is


Message Sujet: Re: James B. Barnes - The Winter Soldier Mar 05 Déc 2017, 10:29

06
Learn
My history
Who the hell is Bucky ?

Mon histoire n'est pas évidente à vous raconter et il se peut qu'il y ait des trous, c'est le problème quand on a une mémoire brisée et morcelée. Que les faits peinent encore à l'heure actuelle à se replacer dans le bon ordre. Mais allons-y, je vais faire de mon mieux.

Mon nom est James Buchanan Barnes, né le 10 mars 1917, le plus âgé d'une famille de quatre enfants, que des sœurs. Cela je m'en souviens parfaitement, je revois leurs visages et leur prénoms. Bien qu'il me semble que je n'étais proche que de l'une d'elle : Rebecca et que nous nous sommes encore plus rapprochés quand nous avons perdu notre mère. Grandissant à Brooklyn, la famille n'avait que peu d'argent mais on était bien. Très vite je me suis montré bon élève mais aussi un excellent athlète, tout en jouant dehors dans les rues avec les autres enfants. Est-ce que j'étais déjà bagarreur ou est-ce que c'est en rencontrant Steven Rogers plus tard que je le suis devenu ? Toujours est-il que déjà enfant j'étais patriotique et j'avais le sens des valeurs et de la famille, en même temps mon père m'a bien aidé à voir les choses ainsi. Donc je disais ma rencontre avec Steve, la date précise je ne m'en souviens pas, par contre je revois clairement sa tête et sa manière d'agir. Il était déjà comme il est actuellement à ne jamais abandonner qui ou quoi que ce soit, même un combat perdu d'avance. Forcément notre rencontre s'est faite alors que des brutes lui en voulaient. On très vite devenus des amis très proches au point que je passais presque plus de temps chez lui que chez moi ou à le récupérer dans une ruelle quand il se faisait tabasser.

❝ Pourquoi tu te relèves sans cesse ?
Si je ne le fais pas, ils ne cesseront jamais de s'en prendre à moi. Et puis quelqu'un doit bien le faire pour les autres aussi.❞


Il a toujours été d'une solidité à toute épreuve mentalement, jamais il n'a abandonné. Ces connards ne voyaient pas sa force de caractère, ils ne voyaient que le fait qu'il était petit et maigre, qu'il était asthmatique. Ils le croyaient fragile, ils avaient on ne peut plus tort, jamais ils ne l'ont vu comme il est, comme moi je le voyais. Je sais que cela fait étrange que je me souvienne aussi nettement de Steve mais si vous ne croyez pas au coup de foudre amical, tant pis pour vous. C'est en...1936, je crois, que Steve perdit sa mère Sarah. Après l'enterrement je l'ai raccompagné chez lui, lui proposant de ne pas rester à vivre seul, on avait de la place chez moi. Bien sûr il m'a assuré pouvoir se débrouiller seul et je ne le croyais qu'à moitié, lui assurant pourtant qu'il n'était pas seul.

❝ I'm with you till the end of the line.❞

On a vu la seconde guerre mondiale arriver et on a voulu s'engager, je l'ai même aidé à s'entraîner et si j'ai été accepté tout de suite, Steve lui a été recalé à plusieurs reprises avec ses problèmes de santé. J'en étais soulagé quelque part, son mental aurait tenu le coup mais son corps...Puis j'ai reçu mon affectation dans la 107ème et les choses se sont enchaînées rapidement mais au moins je partais en sachant que mon ami serait à l'abri même s'il voyait les choses autrement.

Sergent James Barnes même si tout le monde me surnommait Bucky depuis longtemps ou même Buck. Ma compagnie ,et moi, a d'abord rejoint l'Angleterre avant de rejoindre la France. Nous avons ensuite été déployé sur le front et rien ne nous avait préparé à la dure réalité de la guerre contre les nazis. Les tranchées, le froid, le rationnement, le manque de sommeil, les camarades tombant sur le champs de bataille. De bon avec une arme à feu, je suis devenu un sniper d'élite, ce qui n'a pas empêché mon unité de tomber dans une embuscade à Azzano, nous avons tout donné encore et encore pour finir nous avons été capturés par Hydra, une division de l'armée Hitlérienne. Enfin c'est ce que je croyais et de là les choses sont assez floues pour moi, je me souviens qu'on était utilisé dans une usine pour fabriquer des armes étranges ou était-ce la Valkyrie. Jusqu'au moment où Zola fit de moi son cobaye.

Je n'en ai jamais parlé à personne mais il avait déjà expérimenté des produits sur moi, des traitements, me laissant solidement attaché à sa table d'opération. C'est sans aucun doute la raison pour laquelle la chute du train ne me tuera pas, peut-être que si j'en avais parlé, peut-être que quelqu'un aurait fait le lien avec le sérum usé sur Steve. Peut-être aussi qu'ils auraient pu me chercher et que rien ne serait arrivé, mais je n'ai rien dit. Il m'interrogeait aussi pour voir si je pouvais lui donner quelques informations mais je pense que ceci était vraiment secondaire. Pour ne pas devenir fou alors que le temps passait, je répétais en boucle mon nom et matricule. Je ne sais même pas combien de temps a pu réellement passer avant que j'entende une voix que je ne pensais plus jamais entendre. Steve.

Il était là près de moi pourtant je n'arrivais pas à y croire, quelque chose n'allait pas, quelque chose clochait dans ce que je pouvais voir alors qu'il me détachait de cette table et m'aidait à me redresser. Je tenais difficilement debout, heureusement la situation était telle qu'il n'a pas remarqué les traces des injections sur mes bras.

❝ Je te croyais mort.
Je te croyais plus petit.❞

La sortie de cette usine s'est faite dans le brouillard pour moi, j'essayais de tenir le coup et de rester debout, il me semble que j'ai sorti d'autres idioties à Steve sur le chemin, comme lorsqu'on a croisé Schmidt et qu'il a révélé son vrai visage. Je me souviens des flammes, du fait qu'on était pratiquement coincés, que l'on a dû monter encore plus haut. Par quel miracle ai-je réussi à traverser cette poutrelle alors que les flammes grondaient en dessous ? Est-ce que le sérum ou l'esquisse du sérum était déjà à l'oeuvre me permettant de conserver mon équilibre ? C'est possible oui. Par contre je me souviens clairement que la poutrelle a fini par tomber, Steve n'avait plus moyen de me rejoindre et voulait que je parte sans lui. Jamais sans lui. Hors de question alors il a sauté et m'a rejoint.

Une fois dehors, je me souviens qu'on a retrouvé la compagnie ou ce qu'il en restait mais aussi de nouveaux gars et qu'on a dû marcher à travers les bois un bon moment. On avait récupéré des armes d'Hydra ainsi qu'un char ou était-ce deux. Retourner à la base du Colonel a été une souffrance de chaque instant pour ma part, j'avais du mal à tenir debout, j'avais du mal à m'habituer aux changements chez Steve. Je dissimulais tout ce que je pouvais, je ne sais même pas si quelqu'un a vu quelque chose ou non. Une fois à l'abri, j'ai pu récupérer assez pour que le plus gros passe mais moi qui avait toujours une histoire à raconter, une blague à faire, je restais en retrait. Puis je découvrais Howard mais surtout Peggy qui mangeait Steve des yeux, j'en étais devenu invisible. Me laissant à la fois fier et heureux pour mon ami mais aussi jaloux et inquiet, parce que je n'étais plus le centre d'attention mais aussi parce que moi je connaissais le vrai Steve, celui d'avant, pas Captain America. Et que finalement, en plus, elle risquait de me prendre mon meilleur ami, mon seul ami d'ailleurs. Pourtant je voulais qu'il soit heureux oui, sinon même avant je n'aurais pas essayé de lui organiser des rendez-vous. Comme le soir avant que je parte et qu'on était allé à l'exposition universelle. Une réaction que je ne m'explique pas, même encore maintenant.

❝ Et toi, Bucky. T'es prêt à suivre Captain America jusqu'au jugement dernier ?
Ah, ça non. Le petit gars de Brooklyn qui était assez bête pour ne jamais fuir une bagarre, c'est lui que je vais suivre.❞

J'ai fait ce que je lui ai dis ce soir là, je l'ai suivi partout quand il a monté le Howling Commando. Je suivais les discussions pour planifier les opérations sur les bases d'Hydra. Bases que Steve avait mémorisé sur une carte dans l'usine. J'étais de toutes les missions à travers différents pays, sniper j'étais tantôt en retrait, tantôt à côté de mon ami mais toujours à veiller sur ses arrières. On détruisait les bases les unes derrière les autres mais Schmidt et Zola nous échappaient à chaque fois malheureusement. Cela a duré jusqu'au début de 1945.

Et puis il y a eu ces renseignements sur ce train devant traverser les Alpes, la manière de l'aborder. Malgré le fait que nous devions nous servir d'un filin pour arriver dessus, je ne me souviens plus de combien d'entre nous ont fait ce saut. Je ne me souviens que de moi à côté de Steve et de notre entrée dans le train, de la manière dont on a été séparés. Du fait que j'étais coincé à bout de munitions alors que normalement je n'aurais pas dû manquer mes cibles. Steve qui revient à mes côtés et tous les deux à achever le dernier soldat. C'était ce que je pensais avant qu'un...je ne sais comment le définir...homme n'arrive avec un de ces armes à faire froid dans le dos. Le combat qui a suivi, les tirs de l'ennemi et la porte du train arrachée de ses gonds, mon sang battait à mes tempes alors que l'inquiétude montait. Je n'ai pas réfléchi plus d'une seconde avant de prendre le bouclier de Steve qu'il venait de faire tomber et de m'abriter derrière pour tirer sur l'autre soldat. Il a tiré lui aussi et je n'ai pas pu encaisser le coup même avec le bouclier en vibranium, projeté à l'extérieur du train. J'étais dans le vide, seulement retenu par une sorte de rambarde en fer, Steve a essayé de m'atteindre, de toutes ses forces, malheureusement mon support a cédé entraînant ma chute dans le vide, dans le ravin.

À quoi ai-je pensé en chutant ? À ma famille sans doute, à cette guerre mais surtout à Steve. Oh bien sûr je me voyais déjà mort, écrasé au fond de ce ravin, il n'y avait aucun moyen pour qu'un homme puisse survivre à une telle chute. Je ne me rappelle pas du choc sur le sol, j'ai perdu conscience pendant dieu sait combien de temps avant de reprendre plus ou moins mes esprits. Pour découvrir la neige rouge de mon sang autour de mon bras arraché, je ne me souviens pas de la douleur, le froid m'avait sans doute anesthésié. Plus rien une nouvelle fois avant que je ne perçoive des bruits autour de moi, la seule pensée me venant à cet instant est que Steve m'avait retrouvé. Pour découvrir le visage de Zola au dessus de moi, ravi de la situation et de ce qu'il allait pouvoir me faire. J'allais et venais d'un état d'éveil au black out, assez éveillé pour les voir et sentir me traîner par les pieds dans la neige, mon bras laissant une piste sanglante. L'éveil suivant j'étais allongé sur une table d'opération pouvant apercevoir qu'ils m'avaient fait je ne sais quoi au bras gauche alors que je pouvais lever une main en fer.

❝ Le nouveau bras armé de Hydra.❞

La suite je pourrais la taire, comme je l'ai fait jusque là, ne pas dire ce qu'il s'est passé ensuite. Ne pas raconter ce que j'ai pu vivre, le faire me donne l'impression que je me cherche des excuses pour ce que j'ai fait, pour les horreurs commises. Comme je l'ai dit à Tony Stark, je me souviens de chaque visage, de chaque meurtre pour lesquels j'ai appuyé sur la gâchette. Je ne mérite pas qu'on me regarde autrement que comme un monstre même si en même temps j'aimerais me racheter. Je ne mérite pas qu'on me dise que je ne suis pas responsable comme Steve a pu le faire. Pourtant cela fait aussi partie de moi, de qui et ce que je suis à l'heure d'aujourd'hui, malheureusement là encore j'ai des trous et certaines choses sont vagues. Difficile à remettre en place.

Ce que je peux affirmer c'est que dès le moment de mon réveil suivant, la douleur a fait partie intégrante de ma vie. J'ai pu comprendre qu'ils ne m'avaient pas anesthésié pendant l'opération, pas plus qu'ils ne m'avaient donné de calmants. Selon Zola je devais la ressentir pleinement pour ne pas rejeter ce bras cybernétique, pour m'habituer à lui. Il n'y avait pas que mon bras mais une grosse partie de mon épaule également, la délimitation entre mon corps et la machine me faisait hurler. Je n'ai jamais réellement cicatrisé et même encore maintenant, c'est boursouflé et rose, comme une plaie qui ne guérit pas. La seule différence c'est que maintenant la douleur n'est pratiquement plus présente voir même absente. J'ai découvert également que je n'avais pas reçu un vrai sérum et Zola s'est empressé de reprendre ses tests jusqu'à obtenir l'effet désiré. La douleur me faisant perdre la tête, je n'ai jamais fait le lien avec le sérum de Steve et les effets sur lui.

Subissant plusieurs interventions, sans aucune pitié d’ailleurs, je ne me souviens que de quelques flashs, le visage de Zola, la douleur mais petit à petit ils firent de moi le Winter Soldier, une arme Soviétique faite pour tuer, uniquement pour tuer. Ils me mettaient au placard comme une arme, me congelant pour me réveiller en cas de nécessité, pour me former quand c’était nécessaire, pour me mettre à jour, venant aussi souvent m’électrocuter sur la chaise pour faire un « reboot » et m’effacer la mémoire quand certains souvenirs voulaient remonter. L'oublie n'est pas venu du jour au lendemain, ils m'ont longtemps brisé sans relâche. J'ai connu les privations de nourriture, de boisson, de sommeil, j'ai lutté autant que possible contre tout, contre eux jusqu'à ne plus rien avoir comme souvenir à me raccrocher. Ils m'ont codé aussi pour m'activer, là par contre même sans souvenir je luttais systématiquement contre ces mots de malheurs.

❝ Zhelaniye. Rzhavyy. Semnadtsat’. Rassvet. Pech’. Devyat’. Dobroserdechnyy. Vozvrashcheniye na rodinu. Odin. Gruzovoy vagon....Soldat?"
Ya gotov otvechat.❞

Exécuter un homme politique, un homme d’affaire, une famille. De mains en mains, j’étais utilisé pour tuer. C’était encore la guerre froide, c’était un moment qui ne laissait pas de place au repos, et souvent j’étais envoyé dans des missions de plus en plus complexes, devenant une légende dans certains milieux, le « fantôme » qui apparaissait, tuait et disparaissait sans laisser de trace. Le fait que j’étais cryogénisé entre chaque opération ne faisait que renforcer ma légende, ceux qui tentaient de me retrouver tombaient dans des impasses, comme si je n’existais pas, que je ne vivais simplement pas, aucun logement, aucune vie, rien… Juste un être qui semblait sortir du néant pour exécuter son « contrat » avant de retourner dans les ténèbres. Tueur sans compassion, torturant quand il le fallait, infiltrant tous les milieux, j’étais efficace, j’étais une arme. Je n'étais plus un homme mais une machine.

Les décennies coulaient sur moi sans que je m'en rende compte, je voyais le monde se modifier sans pourtant comprendre les choses. Une machine ne pense pas de toute façon. Malgré tout en 1991 mon esprit a imprimé certaines paroles que mes « propriétaires » utilisaient devant moi. Comme le fait que je n'étais pas aussi parfait que je le devais, que j'avais des défauts, que le sérum m'ayant génétiquement modifié n'était finalement pas suffisant. La génétique est pourtant quelque chose de réservé aux être humains, non ? J'entendais que je n'étais pas résistant à certaines choses comme avait pu l'être Captain America. Je ne savais pas qui était cette personne mais il semblait avoir l'entière approbation de Hydra, maintenant infiltrée sournoisement dans le monde entier et parmi le SHIELD. Ils avaient réussis à réunir suffisamment d'informations pour savoir que Howard Stark devait transporter une mallette contenant des doses stable du sérum. Une nouvelle mission m'attendait, une que leur arme a encore rempli à la perfection. Mr et Madame Stark étaient morts dans le processus, cela m'était totalement égal, je n'avais que leurs visages gravés dans ce qui me servait de mémoire.

Mes supérieurs avaient maintenant de quoi fabriquer de nouvelles armes, d'autres Winter Soldier que j'étais chargé d'entraîner et de former. Des hommes et des femmes déjà convertis à la cause d'Hydra et qui n'ont jamais eu de lavage de cerveau, de mémoire effacée. Une erreur tactique selon moi à l'époque alors qu'un jour l'un d'eux après avoir manqué me mettre à terre pour de bon s'est retourné contre eux. L'imperfection que j'étais censé être a pu sortir le dirigeant de là sans encombre et les autres Winter Soldier furent cryogénisés dans une base en Sibérie après avoir été maîtrisés. Ils le seront restés jusqu'à récemment, jusqu'à ce que je parle d'eux à Steve et que Zemo ait réussi à les trouver. Je redevenais leur seule arme, la seule qu'ils pouvaient contrôler comme ils le désiraient. Si les autres avaient passé les tests, je me demande comment j'aurais terminé, est-ce qu'ils m'auraient collé une balle entre les deux yeux ?

❝ Bucky ?!
Who the hell is Bucky ?❞

J'ai été gardé en cryogénie plus longtemps qu'habituellement, Hydra n'avait pas besoin de mes services alors que leur grand moment approchait à grand pas. Finalement Pierce m'a fait sortir de mon caisson, direction un reconditionnement et mon activation. Je devais m'équiper lourdement cette fois-ci et revêtir un demi masque ainsi que de lunettes me mangeant le visage. En aucun cas je ne devais être reconnu par mes cibles trop sensibles. La première a été Nick Fury qui a réussi à m'échapper mais qui est pourtant mort un peu après, des informations que j'en ai eu. Puis il y a eu cet agent d'Hydra venant de se vendre au SHIELD que j'ai extirpé de la voiture le conduisant ailleurs et tué sur le coup. J'avais l'autorisation d'éliminer toute menace pouvant se présenter et le groupe de personnes l'accompagnant entrait dans cette catégorie. N'hésitant pas à chercher à les éliminer, me défaire de leur menace, à commencer par cette jeune femme rousse derrière laquelle je suis parti. Jusqu'au moment où cet homme blond est venu se joindre au combat, je le découvrais alors avec les mêmes talents que moi. Réussissant à me mettre à terre et à faire voler mon masque. J'ai pu lire la surprise sur son visage, il n'y croyait pas pourtant il m'a appelé d'un nom qui a fait résonner quelque chose en moi. Me faisant presque oublier l'espace d'un instant ce qui pouvait m'entourer, jusqu'à ce tir de rocket. Le retour à la base m'a laissé dans un état de confusion intense que je n'avais jamais ressenti, me risquant même à demandé des explications à mon supérieur. Une gifle et un effacement de mémoire après, j'étais prêt à repartir.

De nouveau lancé dans les rues alors que le plan semblait ne pas se dérouler comme Pierce le voulait, j'avais pour ordre de me débarrasser de Captain America. Me retrouvant en travers de sa route sur le dernier Héliporteur encore dans les mains d'Hydra. Il me parlait mais je ne comprenais rien à ce qu'il me disait, je devais le tuer et l'empêcher d'agir. Les coups et les balles s'enchaînaient, jusqu'à ce que je me retrouve coincé sous cette poutrelle, à la merci de l'ennemi. Au lieu de m'achever il m'a libéré et j'ai recommencé à le frapper.

❝  I'm not gonna fight you. You're my friend."
"You're my mission. You're... my... mission!"
"Then finish it. 'Cause I'm with you to the end of the line.❞

Entre chaque mot mes coups pleuvaient sur son visage et il ne se défendait pas, pourtant je n'étais pas à pleine puissance sans savoir pourquoi. Puis il a prononcé cette dernière phrase. Mon poing est resté suspendu dans l'air, les yeux écarquillés, effrayé en le regardant, il venait de débloquer quelque chose en moi. De biser mon conditionnement, ce que je comprendrais plus tard. Steve venait de me libérer, quand il est tombé à l'eau et s'est enfoncé dedans, j'ai sauté pour aller le repêcher, pour le sortir de là et le traîner sur la berge avant de disparaître. Je venais de me souvenir que j'étais un homme, que j'avais un passé et que cet homme en faisant partie à plus d'un titre.

J'ai commencé par disparaître dans la nature, profitant qu'Hydra soit au sol pour me faire passer pour mort lors de la bataille du Triskellion. Cet homme, Steve m'avait donné un nom, il avait ravivé des souvenirs enfouies depuis si longtemps, il avait dit être mon ami et je le croyais. Je suis allé au musée où se trouvait l'exposition consacrée à Captain America et ceux s'étant battus avec lui. Je me découvrais moi même, plus jeune et insouciant, radicalement différent mais c'était bel et bien moi. Pourtant je ne me sentais pas Bucky pour autant, ni je me rappelais de tout ça. Je suis reparti et j'ai changé d'état puis de pays. M'enfonçant dans l'un de ceux dont je maîtrisais la langue en Europe, me faisant oublier et cherchant à activer ma mémoire. Elle m'est revenue petit à petit mais pas en entier, au début les maux de tête allant avec étaient violents et me laissaient en sueur. J'ai aussi dû apprendre à me nourrir par moi même, me loger, me laver et tout le quotidien d'un être humain, certaines choses furent très dure à réaliser. Comme entrer dans une salle de bain sans me mettre à trembler de peur. Puis j'ai continué à me cacher en sachant qu'Hydra risquait de se relever et de me chercher. Je voulais me protéger moi même mais aussi protéger Steve absolument, je ne pouvais pas non plus le laisser me voir comme ça.

Le temps a passé et avec la plupart de mes réactions néfastes se sont estompées, j'avais de moins en moins de réveils violents la nuit. Les cauchemars et la destruction de mobilier allant avec. J'ai commencé à osciller entre vie et survie, j'espérais que ça dur ainsi mais il y a eu cette bombe à Vienne.

❝ I wasn't in Vienna. I don't do that anymore.❞

Roumanie, c'est là où Steve m'a retrouvé, se glissant dans mon appartement alors qu'on venait de m'accuser de nombreux meurtres. Mon ami s'empressant de me dire qu'il me savait innocent. Il a bien été le seul mais surtout il a été suivi et on venait m'arrêter. Pourtant je faisais semblant de ne pas me souvenir de lui, je ne voulais pas l'entraîner avec moi, je voulais pouvoir fuir de nouveau et me cacher. J'aurais dû savoir que ça ne serait pas si facile et que maintenant qu'il m'avait retrouvé, il ne me lâcherait pas et c'est ce qui est arrivé. Steve est resté avec moi tout du long, même quand ce psychiatre a voulu m'activer, a voulu me faire parler de la mission de 1991. Quand tout le monde me pensait coupable, je dois dire que s'ils avaient réfléchis deux minutes, ils auraient compris que ce n'était pas. Ce n'était pas mon mode opératoire, enfin celui du Winter Soldier. Encore dans mon appartement j'avais dit à Steve que de toute manière je ne voulais plus tuer.

J'avais suivi l'histoire de la Sokovie et des accords allant avec, je n'ai pas été surpris d'apprendre que Steve les avait refusé. Cela allait à l'encontre de tout ce pour quoi il se battait depuis que nous étions enfants. Je ne suis pas assez naïf pour me dire que Steve s'est rebellé que pour moi, il l'aurait fait pour n'importe quel innocent mais je pense que ça ne serait pas allé aussi loin pour autant avec quelqu'un d'autre. Les Avengers divisés en deux clans, je découvrais certains d'entre eux, comme Falcon autrement qu'en lui arrachant ses ailes comme je l'avais fait avant. Ou encore Clint et Wenda, l'un se battant pour Steve et l'autre à cause des accords, du moins c'est ce que j'ai pensé. Puis j'ai confié à Steve l'existence des autres Winter Soldier et on s'est équipés pour partir les chercher, le combat sur le tarmac de l'aéroport a été violent mais au final on a pu décoller. Pour finir par se faire stopper par Stark qui semblait bien vouloir accepter que je n'y étais pour rien, jusqu'à ce que Zemo lui révèle que j'avais tué ses parents. J'ai été surpris de voir que Steve le savait. Le combat contre Iron Man a été délicat, difficile, violent et long. J'en ai perdu mon bras dans le processus et Steve son bouclier.

❝ I can't trust my own mind.❞

Le Wakanda, la seule réserve de vibranium de la planète. La patrie de T'Challa qui a fini par comprendre que j'étais vraiment innocent, que je n'avais pas tué son père et qui nous a offert un asile. Enfin surtout à moi plus précisément, acceptant de me cacher, j'ai décidé de me faire cryogénisé, je ne voulais plus être le responsable d'un massacre, d'une division comme celle des Avengers. Je ne voulais plus non plus qu'on puisse m'activer comme Zemo l'avait fait. Je ne voulais plus blesser personne, surtout pas Steve, j'avais peur de ce qui pourrait se passer si mon esprit dérivait. Je disais que j'y resterais jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée pour me virer tout ça de la tête. Au fond de moi j'espérais que Steve le fasse, pour moi, pour nous mais je savais qu'il avait tant à faire surtout avec Stark et les autres Avengers enfermés. J'aurais été égoïste et c'était la dernière chose que je voulais. Le caisson se referma sur moi pour une durée indéterminée.

Qui ne dura pas plus d'un an. T'Challa finissant par me réveiller et m'expliquer ce qu'il se passait, me dire que la pire guerre jamais vue sur terre était là. Il m'expliqua la fuite de Steve, j'en avais mal pour lui. T'Challa me raconta qu'ils n'avaient pu trouver de solutions pour mon esprit mais que ça n'aurait plus vite aucune importance. Le Wakanda était à une journée de se faire attaquer quand il m'a sorti de mon caisson. Mais qu'aurais-je pu faire pour les aider ? Est-ce que je voulais les aider ? Oui même sans Steve je l'aurais fait, il m'avait, après tout, caché chez lui. Pourtant je ne pouvais servir à rien sans mes deux bras. J'ai eu la surprise de voir qu'il avait prit sur lui de m'en fabriquer un nouveau en vibranium. Encore plus léger et performant que l'ancien d'Hydra quand quelques heures plus tard j'ai pu l'essayer. La plus grande surprise arriva un peu après, je ne sais pas comment T'Challa s'y est prit mais Steve arriva. Les retrouvailles furent plus que courtes avant que T'Challa ne nous équipe tous les deux.

Deux ans d'horreur, de guerre la plus totale, un envahisseur venant de l'univers. Thanos cherchant les pierres d'infinités et réduisant le monde en cendres pour les avoir. J'apprenais certaines choses au fur et à mesure, je n'avais pas le temps d'analyser quoi que ce soit alors que la plupart de mes journées se résumaient à essayer de vaincre l'ennemi et rester en vie. Mais pas que moi, naturellement, un seul regard aura suffit, je reprenais ma place à surveiller les arrières de Steve. Il y avait tellement à faire que je ne pouvais être toujours près de lui, dans ces moments, j'avais la joie d'avoir la trouille vissée à mes entrailles. Pour autant je faisais tout ce que mon ami me demandait même s'il fallait que j'accepte de faire confiance au moins temporairement à quelqu'un d'autre. Je ne savais juste pas comment me placer en voyant Steve et Stark mettre de côté leurs rancoeurs, pas plus qu'en voyant certains considérés comme des méchants aider à sauver la terre. Oui trop à faire pour que je puisses continuellement surveiller Steve, m'épuisant aussi sûrement que la guerre, surtout le connaissant par cœur. J'avais depuis longtemps décidé de toujours le soutenir et le suivre, je n'ai pas manqué à ma parole.

J'essayais de me racheter d'une manière ou d'une autre, de faire oublier que le Winter Soldier était synonyme de massacres. Volontiers j'aidais quand il le fallait à porter secours à des civils, à chercher de quoi les garder en vie coûte que coûte. Deux ans et tout le monde n'en pouvait plus, on perdait des membres les uns derrière les autres, certains peut-être plus importants que d'autres. Bien qu'une vie, soit une vie et que chacune compte, encore plus face à Thanos et ses hordes. Puis cette idée de voyage dans le temps, de retourner dans le passé pour avertir les gens, ceux les plus susceptibles de pouvoir mieux se préparer à cette invasion, voir même à l'éviter. L'idée ne me plaisait pas mais je ne disais rien, ombre silencieuse, je suivais le mouvement. Hors de question que Steve retourne dans le passé sans moi.

Les choses ne se sont pas du tout passées comme prévu, déjà il a fallu abandonner certains d'entre nous derrière, se sacrifiant pour retenir les troupes de Thanos et nous laisser passer. Une fois le pied posé dans le passé, la surprise qui me saisit quand Stark ramasse un journal. 1945. On est remontés bien trop loin. Je peux voir Steve à deux doigts de craquer ou est-ce moi qui est à deux doigts de le faire ? La nostalgie qui m'envahit et pourtant une part de moi profite de ce calme ambiant, de pouvoir entendre de la vie humaine pas si loin que ça. Je n'aurais cru que les gens me manqueraient autant, que la vie tout court me manquerait autant...




Until the end of the line.

I have the only person who really saw me and still love me no matter what happens, no matter who am I. And I love him in a same way, he's everything I need.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: James B. Barnes - The Winter Soldier Mar 05 Déc 2017, 11:15

Ne me tue pas !!!! Tues mon mari, moi j'ai rien fais !

Bienvenue !
Bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Avengers
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t232-james-b-barnes-the-wint

MISSIVES : 1320
FT. : Sebastian Stan
AKA. : The Winter Soldier
STATUT CIVIL : Le coeur pris. Même si leur couple ne regarde personne.
LOCALISATION : New-York 1945, près de Steve
MULTIFACE : Dimitry Kouznetsov & Peter J. Quill & Fenrir Lokison
COPYRIGHT : Avat : ROGERS./ Gifs profil : moi et currywurst ♥/ Aesthetic : Jean ♥/ signa et code signa : moi
DATE D'ARRIVÉE : 05/12/2017
ZONE LIBRE :
Home is where my heart is


Message Sujet: Re: James B. Barnes - The Winter Soldier Mar 05 Déc 2017, 11:28

@Maria C. Carbonell on est pas encore en 1991 voyons ^^ merci de l'accueil ♥️



Until the end of the line.

I have the only person who really saw me and still love me no matter what happens, no matter who am I. And I love him in a same way, he's everything I need.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Avengers
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t87-steven-g-rogers-for-as-l

MISSIVES : 1059
FT. : Chris Evans
AKA. : Captain America
STATUT CIVIL : Follement épris, son couple est tenu secret toute fois.
LOCALISATION : New York - Bâtiment des Docks.
MULTIFACE : Katarczyna E. Skowalski, Moïra McLeod, Loki Laufeyson, Gamora & Natalia A. Romanova.
COPYRIGHT : ROGERS. (avatar & signa) | Heaven (gif) | currywurst ♥ (gif ZL) | redd ♥ (aesthetic)
DATE D'ARRIVÉE : 21/03/2016
ZONE LIBRE :
home is where my heart is.

Steve a une passion méconnue du grand public. Mais c'est un peintre et dessinateur qui a déjà vendu quelque toiles il y a quelque années pour survivre à la faim et pauvreté. ⍟ Il n'est pas qu'un guerrier mais aussi une personne calme et pleine de maîtrise vers qui se tourner en cas de doute, si on a besoin de conseil. Mais s'il a toujours été vu sous son jour d'homme bon, il cache au fond de lui un côté très sombre de sa personnalité qu'il vaudrait mieux ne jamais, ô grand jamais réveiller.


Message Sujet: Re: James B. Barnes - The Winter Soldier Mar 05 Déc 2017, 11:29

AAAAH. THE BEST.

Je suis joie Les feels vont prendre chers encore

Enfin bref je suis troooop happy de te voir parmi nous et que tu aies craqué amuse toi bien avec ta fichette et si t'as besoin de quoi que ce soit je suis là (Romanova aussi mais fais gaffe au couteau )


UNTIL THE END OF THE LINE
even when i had nothing, i had Bucky.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: James B. Barnes - The Winter Soldier Mar 05 Déc 2017, 11:30

Même là , ne me tue pas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Avengers
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t232-james-b-barnes-the-wint

MISSIVES : 1320
FT. : Sebastian Stan
AKA. : The Winter Soldier
STATUT CIVIL : Le coeur pris. Même si leur couple ne regarde personne.
LOCALISATION : New-York 1945, près de Steve
MULTIFACE : Dimitry Kouznetsov & Peter J. Quill & Fenrir Lokison
COPYRIGHT : Avat : ROGERS./ Gifs profil : moi et currywurst ♥/ Aesthetic : Jean ♥/ signa et code signa : moi
DATE D'ARRIVÉE : 05/12/2017
ZONE LIBRE :
Home is where my heart is


Message Sujet: Re: James B. Barnes - The Winter Soldier Mar 05 Déc 2017, 11:38

@Maria C. Carbonell, je suis désolé mais l'histoire doit suivre son cours. Paradoxe tout ça sinon après et Tony ne sera pas ce qu'il est. Quoi que s'il est moins idiot avec Steve

@Steven G. Rogers bien sûr que j'ai craqué et j'aurais toujours besoin de toi voyons
Plus sérieusement, je viendrais te voir de toute manière pour le post CW, faut juste que je relise tout avant ^^



Until the end of the line.

I have the only person who really saw me and still love me no matter what happens, no matter who am I. And I love him in a same way, he's everything I need.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: James B. Barnes - The Winter Soldier Mar 05 Déc 2017, 12:09

BUCKYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY

Trop contente de te voir ici poussin Bienvenue

Je viendrais chercher un lien...je suis sûr qu'on se trouvera quelque chose de bien
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Avengers
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t232-james-b-barnes-the-wint

MISSIVES : 1320
FT. : Sebastian Stan
AKA. : The Winter Soldier
STATUT CIVIL : Le coeur pris. Même si leur couple ne regarde personne.
LOCALISATION : New-York 1945, près de Steve
MULTIFACE : Dimitry Kouznetsov & Peter J. Quill & Fenrir Lokison
COPYRIGHT : Avat : ROGERS./ Gifs profil : moi et currywurst ♥/ Aesthetic : Jean ♥/ signa et code signa : moi
DATE D'ARRIVÉE : 05/12/2017
ZONE LIBRE :
Home is where my heart is


Message Sujet: Re: James B. Barnes - The Winter Soldier Mar 05 Déc 2017, 12:17

@Charles Xavier merci chaton



Until the end of the line.

I have the only person who really saw me and still love me no matter what happens, no matter who am I. And I love him in a same way, he's everything I need.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: James B. Barnes - The Winter Soldier Mar 05 Déc 2017, 12:37

Bienvenue dans le coin mister
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: James B. Barnes - The Winter Soldier Mar 05 Déc 2017, 13:05

Welcome welcome darling.

Bonne rédaction
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Avengers
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t232-james-b-barnes-the-wint

MISSIVES : 1320
FT. : Sebastian Stan
AKA. : The Winter Soldier
STATUT CIVIL : Le coeur pris. Même si leur couple ne regarde personne.
LOCALISATION : New-York 1945, près de Steve
MULTIFACE : Dimitry Kouznetsov & Peter J. Quill & Fenrir Lokison
COPYRIGHT : Avat : ROGERS./ Gifs profil : moi et currywurst ♥/ Aesthetic : Jean ♥/ signa et code signa : moi
DATE D'ARRIVÉE : 05/12/2017
ZONE LIBRE :
Home is where my heart is


Message Sujet: Re: James B. Barnes - The Winter Soldier Mar 05 Déc 2017, 13:15

@Clinton F. Barton merci oeil de pioupiou

@Max Eisenhardt merci futur ferrailleur *S'écarte de lui par précaution* ^^



Until the end of the line.

I have the only person who really saw me and still love me no matter what happens, no matter who am I. And I love him in a same way, he's everything I need.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: James B. Barnes - The Winter Soldier Mar 05 Déc 2017, 13:57

en parlant de ferraille d’ailleurs...      

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ᚖ Avengers
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesanddusts.forumactif.com/t232-james-b-barnes-the-wint

MISSIVES : 1320
FT. : Sebastian Stan
AKA. : The Winter Soldier
STATUT CIVIL : Le coeur pris. Même si leur couple ne regarde personne.
LOCALISATION : New-York 1945, près de Steve
MULTIFACE : Dimitry Kouznetsov & Peter J. Quill & Fenrir Lokison
COPYRIGHT : Avat : ROGERS./ Gifs profil : moi et currywurst ♥/ Aesthetic : Jean ♥/ signa et code signa : moi
DATE D'ARRIVÉE : 05/12/2017
ZONE LIBRE :
Home is where my heart is


Message Sujet: Re: James B. Barnes - The Winter Soldier Mar 05 Déc 2017, 14:06

Bras multi-fonction que veux-tu, soit pas jaloux



Until the end of the line.

I have the only person who really saw me and still love me no matter what happens, no matter who am I. And I love him in a same way, he's everything I need.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: James B. Barnes - The Winter Soldier Mar 05 Déc 2017, 14:12

Eheheh... Ca serait ballot que je décide de jouer avec on bras, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: James B. Barnes - The Winter Soldier

Revenir en haut Aller en bas

James B. Barnes - The Winter Soldier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» James Buchanan Barnes // The Winter Soldier (Nouveau Format)
» James Buchanan Barnes ♣ I don't think he's the kind you save. He's the kind you stop.
» Une arme éveillée pour tuer : Winter is coming
» Can I kill you ? ft. James B. Barnes
» James B. Barnes | You're my mission.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to the Past :: Carry on my wayward son :: On the road so far :: Ils sont des nôtres-